Best-of : Nos 5 meubles coups de cœur du mois d’août

En ce mois d’août, la rédaction d’IDEAT a pioché ses meubles préférés chez des éditeurs du monde entier, souvent émergents, qui apportent chacun leur pierre à l’édifice du mobilier contemporain.

1/ Etagères Gate (Ukraine)

Système d’étagères Gates.
Système d’étagères Gates. Photo DR

Notre premier coup de cœur de ce mois d’ août est une merveille de modularité et d’ingéniosité… Les étagères Gate sont formées de lames de frêne que l’on déplie et replie d’un doigt (chacune est équipée d’un aimant) à volonté en fonction de ses besoins. Elégante et discrète, Gate est l’œuvre de l’architecte ukrainien Artem Zakharchenko-Halytskyi qui l’a conçue pour un usage domestique mais aussi pour les hôtels, restaurants et boutiques de mode… Ce principe de lames rétractables se retrouve dans différents autres objets de la même collection (miroirs, assises…)
> A partir de 1 100 €/m2. Renseignements ici.

Gate peut aussi être installée dans une salle à manger…
Gate peut aussi être installée dans une salle à manger… Photo DR

2/ Chaise Gofi (Espagne)

Chaise Gofi dans sa version avec galette rembourrée (Gofi).
Chaise Gofi dans sa version avec galette rembourrée (Gofi).

Gofi est un tout nouvel éditeur barcelonais, dont la première collection, fabriquée à la main en Espagne, propose luminaires et mobilier très graphiques, aux confins de l’art contemporain. La chaise éponyme semble avoir été dessinée d’un trait. Gracile sur son fin piètement en tube de métal, la simplicité de son assise (un rectangle et un rond) affirme sa singularité. La Gofi chair est disponible en bois de hêtre noir ou rouge, ou en chêne verni, avec ou sans assise rembourrée.
> A partir de 319 €. Renseignements ici.

La chaise Gofi dans sa version basique.
La chaise Gofi dans sa version basique. Photo DR

3/ Table Vera (Danemark-Etats-Unis)

Table Vera (Lucie Kaas).
Table Vera (Lucie Kaas). Photo DR

Débarquée courant août, la table Vera est le fruit du travail commun de l’éditeur danois Lucie Kaas avec la designer Arielle Assouline-Lichten (Slash Projects), installée à Brooklyn. Cette dernière a voulu donner une nouvelle vie aux granulés de caoutchouc, recyclés lors de la rénovation d’immeubles. Pour lui donner une certaine noblesse, elle a marié ce matériau au bronze et au marbre dans un jeu de textures exemplaire de précision.
> 400 € sur le site Lucie Kaas.

Disponible en noir ou blanc, la table Vera est à l’aise dans tous les types d’intérieurs.
Disponible en noir ou blanc, la table Vera est à l’aise dans tous les types d’intérieurs.

4/ Fauteuil Phileas (France)

Fauteuil Phileas de Philippe Nigro (Ligne Roset).
Fauteuil Phileas de Philippe Nigro (Ligne Roset). Photo DR

Le designer Philippe Nigro signe cet automne un fauteuil (également décliné en canapé) pour Ligne Roset. Phileas tire parti de l’extraordinaire savoir-faire de l’éditeur français dans le travail de la mousse et crée un confort enveloppant tout en garantissant une posture droite à son occupant.
> Phileas (Ligne Roset). Prix selon configuration.

Le travail de matelassage donne un petit côté rétro à Phileas.
Le travail de matelassage donne un petit côté rétro à Phileas. Photo DR

5/ Lampe Tokio (Brésil)

Lampe Tokio (Sollos).
Lampe Tokio (Sollos).

Au dernier salon de Milan, Sollos exposait son mobilier en liège sous une bannière : « Good news from Brazil ». En ces temps où ces dernières se font rares, quel bonheur de voir débarquer en août cette lampe qui évoque les grandes heures des design brésilien et européen mais sans parodie ni citation évidente…
> Lampe Tokio (Sollos), prix sur demande.


 

The good concept store La sélection IDEAT