Interview : Superfront, le Suédois qui customise les meubles IKEA

Superfront est un éditeur original puisqu’il ne commercialise que des accessoires pour les grands classiques du catalogue IKEA. Façades, poignées, piétements, plateaux… Après six ans d’existence, la marque suédoise débarque à Paris avec un pop-up store où l’on peut voir, toucher et acheter ses produits. A cette occasion, IDEAT a rencontré sa co-fondatrice Monica Born.

Comment vous est venue l’idée de créer un éditeur qui vient se greffer à un autre éditeur, IKEA en l’occurrence ?
Monica Born : Quand j’ai acheté mon premier appartement, j’avais des goûts bien précis en matière de décoration, mais pas les moyens de les assouvir… La cuisine était un modèle IKEA aux façades défraîchies et j’ai donc sollicité un ébéniste du quartier afin qu’il en crée de nouvelles tout en conservant la structure, pour économiser. Par la suite, je me suis rendu compte qu’autour de moi, nombreuses étaient les personnes à customiser leur mobilier IKEA. Mais le véritable déclic a eu lieu lors d’un baptême un peu ennuyeux. Avec mon mari, nous avons trouvé le concept de Superfront : des accessoires pour donner un supplément d’âme à ses meubles IKEA, mais sans se ruiner. En 2012, à l’occasion d’un congé parental, nous sommes partis à Maui et, durant cinq semaines, nous avons mis au point la stratégie de lancement. Nous avons notamment trouvé le nom qui réunit l’idée de façade (front) et celle de super qui traduit notre super concept, nos super matériaux… Nous avons décidé d’élargir notre catalogue au-delà des façades quand nous avons constaté que l’offre de poignées de porte et piètements était triste, banale. Après quinze mois de gestation, nous avons lancé Superfront en 2013. Sans marketing ni publicité, en comptant juste sur le bouche-à-oreille…

Façades Infinity Parallels et pieds Slender (Superfront).
Façades Infinity Parallels et pieds Slender (Superfront). Photo DR

En quoi Superfront est-elle éco-responsable ?
70 % de nos produits sont fabriqués en Suède comme nos panneaux en MDF par exemple. Cela nous permet de conserver un niveau de qualité optimum et un respect de l’environnement. Quant aux laques, elles sont toutes à base d’eau. Et nous ne vendons qu’en Europe pour réduire notre empreinte environnementale. Mais surtout nos produits permettent de redonner vie à des meubles qui, sinon, iraient directement à la poubelle…

Les Suédois débarquent en force durant cette Paris Design Week. En quoi Superfront est-elle une entreprise spécifiquement suédoise ?
Cela tient à la simplicité du design, à une certaine évidence, mais aussi à un souci du détail. Chaque élément du design à une utilité, rien n’est gratuit. Il suffit de regarder le jeu de formes géométriques qui se répondent, nos poignées en laiton laissées brutes pour favoriser la patine, le cuir suédois découpé avec précision…

Pourquoi ouvrir votre tout premier pop-up store à Paris ?
D’abord parce que j’adore ce quartier du Marais et que je rêve de m’y installer ! Au-delà de cette considération personnelle, Paris est une ville où nous avons ressenti un grand intérêt de la part des architectes d’intérieur pour nos produits. C’est de plus un marché important et mature pour IKEA…

> Pop-up store Superfront. 132, rue de Turenne, 75003 Paris. Jusqu’au 30 novembre. Du mardi au dimanche, de 11 heures à 19 heures.

Armoire IKEA métamorphosée par ses façades texturées vert bouteille.
Armoire IKEA métamorphosée par ses façades texturées vert bouteille. Photo DR

The good concept store La sélection IDEAT