Théorème Éditions, design vibrant à Paris

Nouveau venu sur la scène parisienne, Théorème Éditions présente sa première collection à la galerie Joyce (Paris) à l'occasion de la Paris Design Week. Garnier &Linker, Joris Poggioli, Studio Pool… Son cofondateur, David Giroire, a laissé carte blanche à la jeune garde du design pour réaliser une série de pièces inattendues.

David Giroire appartient à cette génération de passionnés de design qui n’ont écouté que leur cœur et leur intuition pour s’engager dans l’édition. À l’image d’Amélie du Passage (Petite Friture) ou de Jean-Baptiste Souletie (La Chance), il n’est pas issu du ­sérail. « Je suis un autodidacte. Après une carrière dans la mode, j’ai ­assuré la communication de jeunes ­designers, une génération qui émergeait, comme ­Garnier & Linker ou Studio Pool, avec une écriture affirmée et collaborant avec les meilleurs artisans », explique David. En se plongeant dans cet écosystème du design haut de gamme, il découvre aussi une French touch qu’il juge trop ­ampoulée. « Aujourd’hui, ce qui marche, c’est le canapé galbé aux lignes en forme de ­banane, très vintage. Je ne suis pas du tout là-dessus, je cherche de la singularité, quelque chose de plus sec, de plus moderne et dissonant, que je trouvais ­plutôt en ­Belgique. »

Montrer les pièces de jeunes designers attachés à la dimension narrative de leur travail, c’est ce qui a motivé Jérôme Bazzocchi (à gauche) et David Giroire pour fonder ensemble Théorème Éditions.
Montrer les pièces de jeunes designers attachés à la dimension narrative de leur travail, c’est ce qui a motivé Jérôme Bazzocchi (à gauche) et David Giroire pour fonder ensemble Théorème Éditions. Noël Manalili

Il y a un an, il se lance avec Jérôme ­Bazzocchi, un ami collectionneur de design, crée ­Théorème Éditions et donne carte blanche à six jeunes designers, presque tous représentés par son bureau de presse. La table en béton et cordage de tissus signée Services ­Généraux, le banc en résine de Francesco Balzano ou la bibliothèque rotative en pierre bleue de Savoie de Joris Poggioli ont déjà marqué les esprits lors de leur première présentation au Salon du meuble de Milan. Une collection que David Giroire définit comme « joyeuse, poétique, singulière, fraîche, instinctive », mais qui est surtout guidée par une grande liberté créative.

Après Milan, la première collection Théorème est à découvrir à Paris à l’occasion de la Paris Design Week.
Après Milan, la première collection Théorème est à découvrir à Paris à l’occasion de la Paris Design Week. Théorème Éditions

Le théorème des objets dissonants…

Si les objets en eux-mêmes intéressent le jeune éditeur, il attache une grande importance à leur vibration, « de l’ombre portée d’un vase aux bancs en résine qui changent de couleur en ­fonction de la lumière. J’ai adoré jouer avec les matériaux et les couleurs inattendues ». Alors qu’il s’attelle déjà à la suite, c’est à la galerie Joyce, dans le jardin du ­Palais-Royal qu’il présente cette première collection. « Il faut maintenant rencontrer les architectes pour que ceux-ci inscrivent nos pièces dans leurs ­projets », et pérenniser ainsi l’aventure Théorème.

> Théorème Éditions. A la Galerie Joyce. 168, galerie de Valois, Jardins du Palais-Royal, 75001 Paris. Jusqu’au 14 septembre.

The good concept store La sélection IDEAT