Paris : le resto qui vous plonge dans un marché de poissons à Tokyo 

La nouvelle adresse de Kodawari Ramen nous plonge dans l'ambiance vibrante du marché aux poissons de Tsukiji… à deux pas du Palais-Royal !

Suite au succès du restaurant Kodawari Ramen Yokocho qui reproduit à l’identique une ruelle de Tokyo, une seconde adresse a vu le jour il y a quelques mois. Kodawari Tsukiji nous plonge au cœur du plus grand marché de poissons au monde, qui a déménagé en 2018 : le marché de Tsukiji proposait des centaines d’espèces de poissons différentes, d’une fraîcheur inégalable et fournissait tous les restaurants de la capitale. Jean-Baptiste Meusnier, fondateur de Kodawari Ramen, a décidé de rendre hommage à ce lieu mythique en le reproduisant le plus fidèlement possible. Faux poissons étalés sur lits de glace, cagettes remplies de crustacés, lampions, tabouret bancal… Une vraie déco « kodawari » (qui signifie « soucieux du détail » en japonais).

Kodawari Tsukiji reconstitue le marché aux poissons historique de Tokyo, fermé en 2018.
Kodawari Tsukiji reconstitue le marché aux poissons historique de Tokyo, fermé en 2018. DR

Au delà du mobilier, l’atmosphère entière est travaillée minutieusement et fait appel à tous nos sens. Les serveurs habillés en tenues de pêcheurs accueillent les clients en japonais. Une bande sonore enregistrée durant les derniers jours du marché de Tsukiji rend l’expérience immersive jusqu’au bout. Et ici, pas de réservation possible, il faut faire la queue, comme au Japon !

Les serveurs sont habillés de tabliers et de bottes en caoutchouc.
Les serveurs sont habillés de tabliers et de bottes en caoutchouc. DR

La fin d’une légende à Tokyo, le début d’une nouvelle aventure à Paris

La carte se restreint à sept ramen : le chintan de daurade royale, le paitan de daurade royale et lotte, le ramen de sardine, le Sardine Bomb, le hiyashi de daurade royale, le homard mazemen et le ramen d’herbes marines. Tous peuvent être accompagnés de différents accompagnements maison. Notre préféré ? sans hésiter le Sardine Bomb, un bouillon épais de sardines de Bretagne, des tranches de porc fermier basque braisé 12 heures et de la cébette grillée. A accompagner d’un œuf tamago (mariné à la daurade et au yuzu) et d’une tomate cocktail rôtie.

Le Sardine Bomb, un accord terre-mer umamiesque concentré dans un seul bol.
Le Sardine Bomb, un accord terre-mer umamiesque concentré dans un seul bol. DR

« Dans le nouvel univers de Kodawari Tsukiji, nous sommes restés fidèles à cette philosophie en laissant libre cours à notre imagination avec une nouvelle carte composée de plats intimement liés à la culture du ramen et s’inspirant de l’univers marin », explique Jean-Baptiste Meusnier, fondateur de Kodawari Ramen. Les tarifs restent plus qu’abordables : entre 12 € et 14€ pour le ramen auquel on peut ajouter 2 € à 3 € de suppléments. En moyenne, un ramen revient à 17 € en suivant les suggestions du chef.

Nouilles maison de blé, porc basque, soja de qualité, miso de Kyoto : les produits proviennent des meilleurs terroirs français et japonais.
Nouilles maison de blé, porc basque, soja de qualité, miso de Kyoto : les produits proviennent des meilleurs terroirs français et japonais.

Frais, de qualité, local ou spécialement importé du Japon : chez Kodawari Ramen, les produits sont sélectionnés avec soin. Les pâtes sont faites maison, les poissons proviennent directement de Bretagne et le porc fermier du Pays basque… Quant au décor, il n’a pas tout simplement pas d’équivalent à Paris. Dépaysement garanti !

> Kodawari Ramen Tsukiji. 12, rue Richelieu, 75001 Paris. Pas de réservation.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT