Meridiani, l’ameublement haute couture

Aussi monumentale qu’épurée, avec un menu de matières et couleurs personnalisable à l’infini, sa table PLINTO est devenue iconique. Au marché français, qui compte parmi ses places de choix internationales, Meridiani réserve ses créations originales !
Présentée au Salone del Mobile de Milan, sa nouvelle collection est à disposition des architectes, des décorateurs et de tous les amateurs d’ameublement de luxe dans son store parisien. En trois coups de cœur, présentation de cette marque de fabrique milanaise, au design italien et service maison… inimitables.

La maison, un habit à porter

« Notre raison d’être ne se limite pas à vendre des canapés », sourit Gabriele Caprotti, directeur commercial de Meridiani. « Quand un client vient nous voir, on l’aide à cerner la beauté selon son goût. Vivre une maison est un art de vivre personnel, à mettre en adéquation avec une trame intemporelle. Avec notre capacité à développer et créer des collections contemporaines et polyvalentes, du living jusqu’aux espaces de nuit, nous suggérons une manière sophistiquée d’habiter la maison, en l’habillant de nos lignes, volumes, matières, finitions et couleurs. »

C’est peu dire qu’elles sont en vitrine dans le 7e arrondissement parisien, au cœur du quartier de l’ameublement de luxe. En pôle position du boulevard Saint-Germain depuis la Seine, à quelques pas du musée d’Orsay, son espace sur deux étages s’ouvre sur la rue de trois côtés.

La boutique Meridiani, étape incontournable du boulevard Saint-Germain.
La boutique Meridiani, étape incontournable du boulevard Saint-Germain.

Dans le cachet d’un bâtiment historique, une mise en scène lumineuse invite ainsi à s’approprier canapés, tables basses, fauteuils. Elle s’offre dans un jeu de chaises musicales de marbre, laiton, laque, et autres finitions sur mesure. « Fil artistique de la marque, nos tissus et cuirs comptent plus de 500 références », se félicite Gabriele Caprotti. Depuis 1996 jusqu’à aujourd’hui, Andrea Parisio est, lui, le designer et directeur artistique qui coordonne le style de Meridiani.

Un style rigoureux, des finitions précieuses

Les nouveautés 2019 déclinent des projets à l’architecture complexe dont les attributs capitalisent le savoir-faire de la marque. Arborant une forte identité design, sous-tendue d’un clin d’œil rétro, la table de repas ZENO élabore d’abord son esthétique sur une structure tubulaire asymétrique. Pendant que ses circonvolutions génèrent trois pieds équilibrés, son large diamètre vient alors en soutien à un plateau en laque Cherry, aussi gourmand que ses détails en laiton bronzé.

A la salle à manger, SYLVIE s’attable à ZENO.
A la salle à manger, SYLVIE s’attable à ZENO.

Dans une salle à manger ou un living, à déguster du petit-déjeuner au dîner, cette œuvre trouve en complément la chaise SYLVIE, qui assoit son ergonomie avec un égal brio. Dessiné en quinconce, un trio de volumes enveloppe dossier et accoudoirs, qui démultiplient l’assise en textile. Sur une structure noire mate qui hisse haut ses couleurs Navy, ce n’est pas un hasard si ce confort graphique joue sur du velours.

Un style délibérément essentiel, des lignes avant-gardistes sachant flirter avec l’Art Déco, des formes étudiées à la sophistication relaxante… Cet équilibre singulier trouve aussi son expression dans le canapé JOSEPH dont la courbure aérodynamique a été pensée pour favoriser le dialogue. Assortis, les fauteuils JOSEPHINE ont été conçus pour lui faire la conversation, depuis une base pivotante inédite.

Joseph et ses Joséphines papotent au salon.
Joseph et ses Joséphines papotent au salon.

Puisque tous les goûts sont dans l’intérieur, ces éléments conviviaux déclinent deux tendances. Bourgeoise et élégante, la version lisse prend une pose classique tandis que son alternative matelassée, avec ses piqûres verticales, joue la décontraction.

Un luxe nouveau, avec des perspectives pérennes

De la table HUBERT – autre nouveauté 2019, présentée ici avec un plateau ovale – au composable HAROLD – un hit dans les grandes largeurs, à redécouvrir dans un apparat écru tramé de laine et coton, le store parisien de Meridiani multiplie les scenarii design à l’italienne. Une dolce vita contemporaine, dont elle a le secret. « Le luxe n’est pas une histoire de prix, mais de savoir-faire sur mesure, personnalisé et unique », conclut le responsable des ventes, à l’aune de sa vision mondiale. « Si notre ameublement est distribué dans plus de cinquante pays, il reste entièrement fabriqué  à l’ancienne, artisanalement, à une trentaine de kilomètres de Milan. Pour les professionnels comme les clients privés, nos showrooms mono-marques nous permettent par ailleurs d’adapter notre offre à chaque marché. »

HAROLD se pare d’écru dans la bibliothèque.
HAROLD se pare d’écru dans la bibliothèque.

Paris, Milan, Rome, Londres, Miami, Singapour, Monaco, Amsterdam… Forte de la puissance du groupe Italian Design Brands (IDB) depuis 2016, Meridiani a les moyens de ses ambitions, sans perdre son identité. « Cette croissance nous a permis de prendre du recul et de développer des projets, dans le secteur du yachting par exemple », conclut Gabriele Caprotti. Toutes voiles dehors, sa conception du « living interiors » fait donc toujours la différence. « Nous ne sommes pas une marque de design : de la pureté du design à la recherche continue de matières, nos inspirations sont là pour créer des émotions. »

> Démonstration in situ, au 278 boulevard Saint-Germain 75007 et sur le site de Meridiani.

The good concept store La sélection IDEAT