Expo : Derniers jours de la Design Parade à Hyères

Dans la cité varoise, la 14e édition de Design Parade démontre jusqu'à la fin du mois que la nouvelle génération de designers fusionne naturellement explorations créatives et sensibilité écologique.

Sous son nom à connotation festive, Design Parade aborde des sujets de société on ne peut plus essentiels. Pour cette 14e édition, la dimension éthique et même activiste du design se lisait ainsi aussi bien dans la plupart des projets des dix compétiteurs que dans l’exposition personnelle du designer Mathieu Lehanneur, président du jury. La présence avec lui de Paola Antonelli, conservatrice architecture et design du MoMA à New York et commissaire de l’exposition « Broken Nature », à la Triennale de Milan, ne pouvait que renforcer cette approche.

L’exposition de Mathieu Lehanneur, président du jury de la 14e édition de la Design Parade de Hyères, s’intitule « L’Horizon des particules ».
L’exposition de Mathieu Lehanneur, président du jury de la 14e édition de la Design Parade de Hyères, s’intitule « L’Horizon des particules ». Felipe Ribon
Mathieu Lehanneur présente des créations à cheval entre le monde du vivant et celui des objets. On retrouve son intérêt conjugué pour la science et l’artisanat dans une optique d’amélioration de notre environnement.
Mathieu Lehanneur présente des créations à cheval entre le monde du vivant et celui des objets. On retrouve son intérêt conjugué pour la science et l’artisanat dans une optique d’amélioration de notre environnement. Felipe Ribon

Dans les salles voûtées de la villa, une nouvelle génération de designers affirme sans ambiguïté que le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources de la planète ne passeront pas par eux. Innovants ou bricolés, leurs propositions d’objets se font toujours plus respectueuses de l’environnement, Difficile de raisonner plus juste : le week-end d’inauguration du festival coïncidait avec le record historique de température jamais atteint en France (45,9 °C, le 28 juin, dans le Gard, selon Météo-France).

Ce climatiseur fait partie du projet de Maxime Louis-Courcier : Matières spécifiques. Fonctionnant sans électricité, il a reçu une mention spéciale du jury.
Ce climatiseur fait partie du projet de Maxime Louis-Courcier : Matières spécifiques. Fonctionnant sans électricité, il a reçu une mention spéciale du jury. Luc Bertrand /jppm.studio

Mention spéciale du jury particulièrement méritée pour Matières spécifiques, de Maxime Louis-Courcier : un ensemble réunissant un humidificateur d’air, en composite de porcelaine et de papier, et un climatiseur au look sobre de sculpture textile murale. Constitué de tubes de bioplastique remplis d’acides gras bio-sourcés, ce dernier permet de faire chuter la température ambiante d’un ou deux degrés. Le tout sans recours à l’électricité… Le jury a par ailleurs décerné son grand prix à Grégory Granados pour Step, un ensemble de percussions réalisées à partir d’objets du quotidien recyclés : une invitation à faire, collectivement et même chorégraphiquement, de la musique. Joli signe, là encore, qui atteste que le design ne vaut que s’il est partagé par tous. Step a également reçu le prix du public de la ville d’Hyères.

Le grand prix du jury et celui du public ont été décernés à Grégory Granados pour Step, un ensemble de percussions fabriquées à partir d’objets recyclés.
Le grand prix du jury et celui du public ont été décernés à Grégory Granados pour Step, un ensemble de percussions fabriquées à partir d’objets recyclés. Luc Bertrand /jppm.studio
Step, de Grégory Granados.
Step, de Grégory Granados. Luc Bertrand /jppm.studio

> Design Parade Hyères. Villa Noailles, Montée de Noailles, 83400 Hyères. Jusqu’au 29 septembre.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT