A VENDRE : La Maison Delcourt, une villa de Richard Neutra dans la banlieue lilloise

Plus connu pour ses villas à Los Angeles, l’architecte Richard Neutra (1892-1970) est resté comme le chantre du modernisme californien. Sa seule maison en France fut bâtie à Croix (Nord) en 1968 et c'est aussi la dernière de sa carrière. Un bijou d'architecture aujourd'hui mis en vente. C'est le moment de casser son PEL…

A proximité de la Villa Cavrois, la métropole lilloise dissimule un autre manifeste architectural. Dans la commune de Croix, au sein d’un jardin arboré de 7 000 m², se cache la Maison Delcourt. Un havre de paix dont Richard Neutra signe l’architecture en 1968, alors que sa réputation a déjà fait le tour de la planète. Figure majeure du mouvement moderne, il conçoit pour Marcel Delcourt, patron des Trois Suisses, une demeure toute en lignes droites qui, au crépuscule de sa carrière, matérialise les préceptes de sa vision avant-gardiste : horizontalité, géométrie, prédominance de la lumière naturelle…

Vantée dans tous ses projets californiens, la relation au paysage est largement exploitée ici. Tandis que certains sols se prolongent à l’extérieur, orientations multiples, larges ouvertures et débords de toitures projettent le regard vers la nature, de même qu’un intérieur dénué de tout superflu. Une économie formelle que Richard Neutra hérite de ses études en Autriche, largement influencées par Adolf Loos et Otto Wagner. Peu après son arrivée aux Etats-Unis, il intègre l’agence de Frank Lloyd Wright et développe un goût pour l’horizontalité qui se décline à travers la silhouette allongée de la Maison Delcourt.

Au-delà des façades, la transparence du verre est aussi de mise au sein des cloisonnements intérieurs.
Au-delà des façades, la transparence du verre est aussi de mise au sein des cloisonnements intérieurs. Julien Lanoo

A la transparence, s’ajoute la fluidité d’un plan libre ponctué de minces poteaux, de cloisons mobiles et de murs polychromes typiques du mouvement moderne. Mais contrairement à ses compères uniquement férus de verre, de béton ou d’acier, Richard Neutra déroule dans le séjour un sol en grès d’Artois, idéal pour répondre aux briques de la cheminée, produites dans une commune voisine. S’il a connu la notoriété grâce à ses expérimentations sur la standardisation de l’habitat, l’architecte introduit ici quelques touches locales et signe également des pièces de mobilier sur-mesure, notamment la bibliothèque et le canapé.

Avec ses baies vitrées illuminant ses 130 m2, le séjour répond largement aux attentes contemporaines.
Avec ses baies vitrées illuminant ses 130 m2, le séjour répond largement aux attentes contemporaines. Julien Lanoo

Inscrite aux Monuments Historiques Français depuis l’an 2000, la Maison Delcourt peut aujourd’hui s’acquérir pour 2 100 000 €. En vente depuis l’année dernière, la bâtisse pourrait notamment être acquise par une collectivité ou un groupement privé, afin d’assurer sa restauration et son ouverture au public. Un avenir en question, alors que Dion Neutra, fils de Richard, s’attache plus que jamais à raviver l’héritage de son père.

> Voir l’annonce ici.

Les débords et les ouvertures, parfois réalisées à même la toiture, tendent à dissoudre la frontière entre la maison et le paysage.
Les débords et les ouvertures, parfois réalisées à même la toiture, tendent à dissoudre la frontière entre la maison et le paysage. Julien Lanoo
Photographe, Julien Lanoo a consacré une magnifique série à la Maison Delcourt, à l’occasion d’une exposition lilloise, présentée au WAA0, le centre d’architecture et d’urbanisme de la métropole.
Photographe, Julien Lanoo a consacré une magnifique série à la Maison Delcourt, à l’occasion d’une exposition lilloise, présentée au WAA0, le centre d’architecture et d’urbanisme de la métropole. Julien Lanoo

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT