Paris : Wa Design Gallery, l’épure s'installe place des Vosges

Les trésors vus à la Wa Design Gallery illustrent la direction suivie par Philippe Brieallard et Christophe Magnan : celle des créateurs japonais, américains ou français qui font rimer style et harmonie.

Les pièces maîtresses sélectionnées par Philippe Brieallard et Christophe Magnan entraînent le visiteur sur les chemins les moins balisés de l’histoire du design. En témoigne la chaise Bamboo Basket, créée par Isamu Noguchi et Isamu Kenmochi en 1950 et éditée pour la première fois en 2007 par le musée Noguchi et la Fondation Kenmochi. La Wa Design Gallery expose le numéro 11 des cinquante exemplaires produits. Et, dans un autre registre, la table de cuisine signée Wharton Esherick, figure phare du mouvement American Studio Craft.

Avec une vue extraordinaire sur la place des Vosges, Philippe Brieallard et Christophe Magnan exposent leurs derniers trésors dans un décor riche mais épuré, qui reconstitue fidèlement l’appartement d’un collectionneur au goût très sûr.
Avec une vue extraordinaire sur la place des Vosges, Philippe Brieallard et Christophe Magnan exposent leurs derniers trésors dans un décor riche mais épuré, qui reconstitue fidèlement l’appartement d’un collectionneur au goût très sûr. DR

Cette pièce unique de 1956, dûment signée et datée, s’encastre dans le mur et semble flotter au-dessus du sol. Les galeristes la présentent sur un esthétique socle noir. Autre rareté, la table d’appoint Rudder d’Isamu Noguchi, grande absente des ventes et des galeries françaises. Si elle rappelle l’incontournable Coffee Table de Noguchi rééditée par Vitra, cette icône aux pieds aériens est, elle, une pièce unique. À la galerie, chaque élément est ainsi un sésame ouvrant la porte d’un récit. Le fauteuil en bambou (1937) d’Ubunji Kidokoro ? « Il rappelle comment Charlotte Perriand s’en est inspirée », nous explique Philippe Brieallard.

Ouvert aux mélanges, il ajoute que présenter une grande table de George Nakashima avec des chaises de Jean Prouvé, « cela se marie très bien, comme du fait d’une résonance entre les objets », et les acheteurs, connaisseurs ou néophytes, ne devraient écouter que leur cœur. Ici, l’intemporalité du mobilier et de la céramique garantit l’absence de heurts. Dernière preuve, un sofa blanc de Taichiro Nakai, primé à Milan en 1955 par un jury comprenant Alvar Aalto, Finn Juhl et Gio Ponti ! Philippe Brieallard conclut : « Nous ne nous limitons pas aux noms reconnus comme Perriand, Noguchi ou Matégot. Nos choix expriment avant tout ce qui nous touche. L’achat d’une pièce nous émeut. La vente, c’est à chaque fois une séparation… »

> Wa Design Gallery. 26, place des Vosges, 75003 Paris. Sur rendez-vous uniquement…

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT