Tendance : Balsan, acteur du renouveau de la moquette

C’est à l’habitat, et tout particulièrement aux chambres d’enfants, que Balsan s’est intéressé avec cette nouvelle collection « Ultrasoft », douce, chic et soyeuse, dernière-née de cette société qui met l’accent sur une créativité toujours aussi contemporaine.

Elle est belle à voir et douce pour la peau. Parfaite pour la plante des pieds des tout-petits grâce à sa composition en velours polyamide. Tonique et gaie pour les yeux grâce à sa composition en lés, dalles et lames (planks) alternant tonalités poudrées et couleurs vives (plus d’une dizaine), délimitant ainsi de manière ludique les espaces sans cloison. « Avec Ultrasoft, Balsan mise sur la créativité, explique Anne Martini, sa responsable marketing, afin de faire de la moquette un moyen d’expression à part entière, pour jouer avec les différents formats et composer ainsi le sol de son choix. »

Avec ses dix coloris, la moquette « Ultrasoft » procure une expérience sensorielle unique par son aspect doux et brillant. Ici la version Dalle.
Avec ses dix coloris, la moquette « Ultrasoft » procure une expérience sensorielle unique par son aspect doux et brillant. Ici la version Dalle. Cédric Chassé

Le retour de la moquette

Mais le succès de la collection démontre surtout le retour de la moquette dans l’habitat, notamment pour ses vertus jusque-là sous-estimées : économie thermique, confort acoustique, propriété antidérapante, et même qualité de l’air intérieur, puisqu’elle retient acariens et allergènes dans ses fibres de velours au lieu de les laisser s’envoler dans l’atmosphère. La maison (achetée par Pierre Balsan en 1860, puis par le groupe belge Belgotex International en 2006) produit des collections originales 100 % made in France (« French Couture », « Carré Couture », « Pilote2 Sonic Confort », « Canopy to Bark », « Mix-Up », « Trust », « Karma »…), destinées essentiellement au secteur du tertiaire mais également à l’hôtellerie et au privé.

Les différents formats de moquette permettent de mieux redessiner les espaces.
Les différents formats de moquette permettent de mieux redessiner les espaces. Cédric Chassé

L’enseigne a œuvré tout récemment avec le groupe immobilier lyonnais Carré d’or, qui a équipé ses espaces du motif Oscar de la collection « French Couture », ou encore avec Groupama, qui a habillé les sols de son siège social avec la collection « Metropolitan » mélangée à des touches colorées d’« Ultrasoft ».

Soucieuse du sort de la planète, la société utilise pour la grande majorité de ses revêtements du fil Econyl provenant de filets de pêche récupérés dans les océans et, pour l’envers en feutre de la sous-couche acoustique Sonic Confort, du fil polyester confectionné à partir de bouteilles recyclées. Sans oublier le soutien qu’elle apporte à la jeune création en faisant travailler, pour sa troisième participation à la Paris Design Week 2019, Isabelle Daëron, auteure du très chic motif Friselis.

The good concept store La sélection IDEAT