Design : Massproductions sort la grande échelle

À l’heure où l’artisanat devient la valeur cardinale de la création, le studio établi à Stockholm veut prouver que le design industriel est une solution d’avenir. Aussi éditeur, ce duo fête cette année son dixième anniversaire. Retour sur un cas d’école…

Lancer une entreprise sur un échec… Paradoxalement, nombreux sont les entrepreneurs à relever ce défi. Il y a onze ans, un fabricant de mobilier allemand contacte Chris Martin et Magnus Elebäck pour la conception d’une chaise en métal. Mais l’affaire tourne court, le client estimant que leur création sera impossible à produire. Le duo ne peut se résoudre à mettre de côté son idée et décide de trouver l’usine capable de réaliser cette pièce pour l’autoéditer. À l’occasion de la Stockholm Furniture Fair, en 2009, son studio de design, Massproductions, devient une marque célébrant le lancement de sa première chaise : Tio.

Chris Martin (à gauche) et Magnus Elebäck, les deux fondateurs de Massproductions.
Chris Martin (à gauche) et Magnus Elebäck, les deux fondateurs de Massproductions. Massproductions
Le stand du label lors de la Stockholm Furniture Fair, en février 2019 où le concepteur et éditeur suédois fêtait ses dix premières années de création.
Le stand du label lors de la Stockholm Furniture Fair, en février 2019 où le concepteur et éditeur suédois fêtait ses dix premières années de création. DR

« Plus globalement, explique Magnus Elebäck, nous étions déçus par la façon dont fonctionnait l’industrie. Pour survivre en tant que consultant, il faut avoir au moins une bonne idée par semaine, ce qui est impossible ; en avoir trois ou quatre chaque année, c’est déjà énorme. Il est ensuite très difficile de contrôler ce que devient le dessin une fois concrétisé. » Faire du studio une maison d’édition à part entière était une façon de tout maîtriser, de l’idée initiale jusqu’au packaging. Dix ans plus tard, les deux créateurs continuent d’interroger les systèmes de production et de multiplier les collaborations avec des fabricants de l’Europe entière. Pour mener à bien leur tâche, ils voyagent à la recherche des meilleures usines : en Suède, en Pologne, en Belgique, en République tchèque ou au Portugal. Les méthodes de travail et les techniques rencontrées sont analysées avant que Chris, l’unique designer de Massproductions, ne les « challenge » ou, au contraire, s’adapte à elles et, surtout, y puise de nouvelles idées.

Le stand de Massproductions lors de la Stockholm Furniture Fair 2019.
Le stand de Massproductions lors de la Stockholm Furniture Fair 2019. DR
Le fauteuil Crown, un jeu d’équilibre complexe développé grâce à l’œil techno et innovant de Magnus Elebäck et Chris Martin.
Le fauteuil Crown, un jeu d’équilibre complexe développé grâce à l’œil techno et innovant de Magnus Elebäck et Chris Martin. DR

Pour expliquer ce fonctionnement singulier, l’histoire de la discipline est convoquée : « Les grandes réussites sont celles où le designer a été étroitement associé au développement de son produit. C’est grâce à cette proximité entre lui et l’entreprise que le design danois des années 50 et 60 a connu un tel succès. Ce dialogue est important et a été un peu oublié au début des années 2000 avec l’avènement du designer star, qui multipliait les dessins sans travailler sur les ­finitions avec les entreprises », détaille Magnus Elebäck. Cette maîtrise permet aussi au duo de se persuader au passage que la production de masse est une réponse adéquate à la crise écologique : « Fabriquer des produits rationnels avec des entreprises responsables est le meilleur moyen de s’assurer qu’il n’y a pas de gaspillage de matière première. L’artisanat, de son côté, ne peut faire face en quantité suffisante aux besoins actuels. »

Le stand de Massproductions lors de la Stockholm Furniture Fair 2019.
Le stand de Massproductions lors de la Stockholm Furniture Fair 2019. DR
La scénographie du stand, ludique et rigoureuse, incluait les nombreux best-sellers de l’éditeur suédois, comme le canapé Dandy, ici en bleu électrique.
La scénographie du stand, ludique et rigoureuse, incluait les nombreux best-sellers de l’éditeur suédois, comme le canapé Dandy, ici en bleu électrique. DR

Créer des classiques

La chaise Rose en est un très bon exemple. Sous des lignes sculpturales et joyeuses se cache un modèle déterminé par son processus de production : la coupe du bois laminé est pilotée par un ordinateur qui n’autorise quasi aucun déchet ni perte. Et c’était déjà le cas avec la chaise Tio, dont la structure en fil d’acier évitait tout gaspillage. Dans le nord de l’Italie, le duo a récemment découvert une usine qui réalise des modèles en béton moulé. Elle leur a permis de développer Colossus, une grande table ovale, munie d’un seul pied central. C’est ainsi que, depuis dix ans, sont façonnées au gré des différentes quêtes un ensemble hétéroclite de collections.

Le fauteuil Waiter est un modèle low-tech qui diffuse suffisamment de décontraction et de personnalité pour ne pas se faire écraser par l’imposante table Colossus. Celle-ci, munie d’un simple pied central en béton moulé, offre un large plateau ovale en Formica laminé.
Le fauteuil Waiter est un modèle low-tech qui diffuse suffisamment de décontraction et de personnalité pour ne pas se faire écraser par l’imposante table Colossus. Celle-ci, munie d’un simple pied central en béton moulé, offre un large plateau ovale en Formica laminé. DR
À rebours du reste des collections, le fauteuil Waiter file l’air de la nostalgie avec ses courbes shaker.
À rebours du reste des collections, le fauteuil Waiter file l’air de la nostalgie avec ses courbes shaker. DR

L’implantation à Stockholm, les origines suédoises de Magnus Elebäck, le fait que Chris, le designer anglais, s’attache à créer des pièces élégantes et sobres, n’invitent pas pour autant Massproductions à se revendiquer d’une quelconque école scandinave. « Notre idée est de faire des classiques, de laisser le temps aux produits de s’installer. Je trouve très satisfaisant de voir que certains de nos anciens modèles sont découverts par de nouveaux publics. Pour les faire évoluer, on peut se contenter d’en changer simplement les tissus, les matériaux, de modifier certains ­détails – si Chris le juge nécessaire –, ou de s’adapter au développement des techniques », se réjouit Magnus.

Lors de la Stockholm Furniture Fair 2019, le stand de Massproductions proposait un chaisier qui exposait les assises de l’éditeur, dont la chaise Tio (à gauche), qui fête ses dix ans, un petit bijou de technologie, tout en métal.
Lors de la Stockholm Furniture Fair 2019, le stand de Massproductions proposait un chaisier qui exposait les assises de l’éditeur, dont la chaise Tio (à gauche), qui fête ses dix ans, un petit bijou de technologie, tout en métal. DR

Et le succès est au rendez-vous : il y a quelques années, pour leurs sièges d’entreprise respectifs, Hermès et Swarovski leur ont passé commande de mobilier ; de même que le Nationalmuseum de Stockholm ; ainsi que le célèbre artiste contemporain Urs Fischer, qui leur a acheté toute une série de meubles pour son studio de Brooklyn, preuve de la versatilité de cette maison d’édition discrètement installée dans le paysage du design actuel.

The good concept store La sélection IDEAT