Galerie : Un nouveau fief à la gloire de George Nakashima

Réputée pour son impressionnante collection de pièces signées George Nakashima (1905-1990), la Moderne Gallery déménage dans un nouveau quartier de Philadelphie. Au sein d’un écrin largement vêtu de bois, où les chefs d’œuvres du designer et ébéniste américain n’ont eu aucun mal à trouver leur place.

Avec ses 100 000 m², récemment implantés dans une ancienne confiserie des abords de Philadelphie, The Showrooms s’affiche comme le plus grand centre des Etats-Unis dédié au design et aux antiquités. Un mastodonte du vintage où la Moderne Gallery vient d’implanter son nouveau siège après trente-cinq années passées dans le centre de la ville. En mal d’espace dans son ancien immeuble des années 1880, la galerie de Robert Aibel s’est offerte un showroom au charme et au volume difficilement contestables.

Après six mois d’une installation peaufinée de janvier à juin, la Moderne Gallery est la première galerie à rejoindre les espaces de The Showrooms. Fauteuils « Conoid », tables basses et banc de George Nakashima.
Après six mois d’une installation peaufinée de janvier à juin, la Moderne Gallery est la première galerie à rejoindre les espaces de The Showrooms. Fauteuils « Conoid », tables basses et banc de George Nakashima. DR

Briques, parquets et plafonds d’origine encadrent les quelque 4 500 m² de la galerie. Sans compter les 11 000 m² où cohabitent un entrepôt et un atelier de restauration. Le tout a été agencé par Michael Gruber. Basé à Philadelphie, l’architecte d’intérieur a répondu à l’appel de Robert Aibel, fondateur de la Moderne Gallery, pour mettre en scène ses collections de mobilier, céramiques et bois tourné. Un ensemble de pièces vintage et contemporaines que connaissent bien les amateurs de George Nakashima (1905-1990), la galerie étant réputée pour accueillir l’une des plus importantes collections du designer et ébéniste américain.

Au premier plan, bureau « Conoid » en noyer américain de George Nakashima.
Au premier plan, bureau « Conoid » en noyer américain de George Nakashima. DR

Fondée en 1984, la Moderne Gallery se distingue dès l’année suivante, en devenant la première galerie à exposer des pièces de Nakashima. Alors que la carrière du designer s’est pourtant envolée dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, notamment grâce à la Straight Chair que Knoll produit à partir de 1946. Mais l’homme, aujourd’hui considéré comme l’une des figures majeures du design américain d’après-guerre, marque surtout l’histoire avec ses pièces artisanales, qu’il façonne lui-même en couplant les savoir-faire traditionnels japonais à des lignes modernistes héritées de sa formation d’architecte au MIT.

Buffet, console suspendue, table et chaises « Conoid » de George Nakashima.
Buffet, console suspendue, table et chaises « Conoid » de George Nakashima. DR

Entre des pièces de Wharton Esherick et de Sam Maloof, ses comparses à la tête de l’American Studio Craft Mouvement, les créations de George Nakashima sont une fois de plus à l’honneur, à l’occasion du 35e anniversaire de la galerie. Bureaux, buffets, tables basses, fauteuils, tête de lit et de rares exemplaires de ses chaises Conoid trônent dans le nouvel espace, sans jamais dénoter avec les pièces contemporaines, en bouleau ou en érable, de John Cederquist et John Eric Byers. Dix-neuf ans après la disparition de George Nakashima, le travail du bois reste entre de bonnes mains…

> Moderne Gallery. 2220 E Allegheny Ave, Philadelphia, PA 19134.

Cabinet « Cajon De Los Muertos » de John Cederquist.
Cabinet « Cajon De Los Muertos » de John Cederquist. DR

The good concept store La sélection IDEAT