Maroquinerie : trois marques qui modernisent les sacs à main

Silhouette fluide, chic parisien et forte personnalité : les sacs de la génération Millenial sont aussi conçus pour durer.

1/ Le galbe magique d’Archipel Paris

Sac n°12, le Petit Pincé, Archipel Paris.
Sac n°12, le Petit Pincé, Archipel Paris.

Designer produit, Sébastien Cordoleani adore l’expérimentation et l’artisanat. Il a d’ailleurs créé des meubles (souvent primés) tels que la lampe OVNI éditée chez Ligne Roset. En lançant la marque Archipel Paris il y a trois ans, le voici la tête dans le sac. « J’ai d’abord imaginé un modèle pour une amie. Ne sachant pas coudre, j’ai cogité à partir d’une feuille de cuir de 3 millimètres d’épaisseur et joué avec les passants de l’anse. » En découle une collection sans couture (basée sur le modèle N°1), découpée à l’emporte-pièce, marquée, galbée, puis cirée dans des ateliers à Lyon et à Paris. L’architecture aérée est fonctionnelle, contemporaine, ornée d’un bouton doré en surface. Archipel Paris diffuse désormais treize modèles mixtes de sacs, dont le sac à dos (N° 8) et le cabas (N° 9) qui ont gagné des fans jusqu’à Hong Kong, en Corée et au Japon.
> Archipel Paris. Villa Lavoir, 75010 Paris. Tél. : 06 51 87 92 40. Archipel-paris.com


2/ Luxe sculptural chez Polène

  • Aucune expérience en maroquinerie ? Cela n’a pas empêché la fratrie Mothay de hisser Polène aux premières places. En trois ans, Elsa, Mathieu et Antoine ont créé un design distinctif, choisi les meilleurs cuirs et les mêmes ateliers de fabrication (à Ubrique, en Espagne) que Loewe, Dior ou Chloé. Résultat : les New-Yorkaises se passionnent pour leurs sacs, dont le fameux Numéro Un. Rabat surpiqué main, cuir sculpté en courbes voluptueuses, soufflet modulable, ligne sobre et féminine, ce sac est le socle de la marque. « Usage, contenu, volume, matière et allure, on a tout passé en revue entre nous, inspirés par Helmut Newton, expert en courbes féminines », sourit Antoine. Désormais, on craque pour le délicat Numéro Six, attaché à son collier de molosse, suspendu à notre poignet. Polène emploie 40 personnes, dont designers et prototypistes, prévoit une adresse à New York – son second marché – et déménage dans une nouvelle boutique parisienne en 2020.
    > Polène. 48, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris. Tél. : 01 43 42 33 92. Polene-paris.com
Minimaliste et élégant, le mini sac Numéro Six joue sur la justesse des courbes et le raffinement d’une pièce métallique centrale.
Minimaliste et élégant, le mini sac Numéro Six joue sur la justesse des courbes et le raffinement d’une pièce métallique centrale. DR

3/ Néo-piercing chez Éphyre Paris

Le sac «Claude», un trois-en-un adaptable de la bandoulière, à la main, au sac-à-dos.
Le sac «Claude», un trois-en-un adaptable de la bandoulière, à la main, au sac-à-dos. DR

Éphyre ? Un nom chipé à un papillon de nuit par Emmanuelle Barre en 2014. Depuis, sa marque diffuse des sacs caméléons adaptables selon l’humeur : chic à la main, canaille en bandoulière, sport sur le dos ou inattendu barrant la poitrine. « L’idée de la métamorphose et de l’intelligence du porté a mené mon projet. Obsédée par l’envie de faire vibrer les matières, j’associe textiles, cuir lisse et grainé », confie l’ancienne élève de l’école de la Chambre syndicale de la haute couture (Institut français de la mode), céramiste à ses heures perdues. Son esthétique, minimaliste, s’appuie sur des formes arrondies bien équilibrées, à l’instar de l’ovale parfait du sac Claude. Autre idée singulière : le fermoir. Les modèles Gustave et Serge (à ceinturer à la taille) replient leurs élytres de cuir sur un piercing en métal, dont les proportions vont augmenter pour la collection d’hiver.
> Ephyre Paris. Ephyre.fr

Le sac Gustave, à porter en bandoulière ou à la main comme une pochette.
Le sac Gustave, à porter en bandoulière ou à la main comme une pochette.

 

The good concept store La sélection IDEAT