Haltères en marbre ou acier laqué… le design se met au sport !

Athlétisme au Qatar, rugby au Japon, le sport est partout. Mais qu’en est-il de votre intérieur ? Et si le sport à la maison n'évoquait plus cette vilaine barre à traction qui vient défigurer l’embrasure de votre porte, ou encore ces haltères qui prennent la poussière au pied de votre canapé ? Designers et artistes proposent aujourd’hui des alternatives aux équipements disgracieux. Des pièces élégantes à exposer dans votre salon, et si précieuses, qu’elles vous donneront enfin une bonne excuse pour ne pas vous lancer.

Hercule par Charlotte Juillard

Haltères « Hercule » de Charlotte Juillard.
Haltères « Hercule » de Charlotte Juillard. charlotte-juillard

C’est la Grèce antique qui vit naître l’ancêtre de la douloureuse haltère, se résumant alors à un poids en pierre. La designeuse française Charlotte Juillard lui rend hommage avec Hercule, réminiscence en marbre et laiton de cet outil, qui fera aussi bien office de presse-papier que d’instruments de musculation pour les sportifs précieux.
> charlottejuillard.com


Tyngdlyftaren par Alexander Lervik

Haltères « Tyngdlyftaren » par Alexander Levyk.
Haltères « Tyngdlyftaren » par Alexander Levyk. Alexander Lervik

Chez le Suédois Alexander Lervik, les haltères se parent aussi de marbre, mais avec une ligne plus pure et moderne. Lourde de deux kilos et disponible en blanc et noir, avec une section poncée pour éviter les malheureuses roulades, Tyngdlyftaren se décline dans une version de 3,5 à 7 kilos en fer noir granuleux, pour les plus valeureux.
> lervik.se


Olympia par Candice Blanc et Ulysse Martel

Poignées d’appui de Candice Blanc et Ulysse Martel pour Nov Gallery.
Poignées d’appui de Candice Blanc et Ulysse Martel pour Nov Gallery. @RaphaëlleMueller

Et maintenant quid de l’haltère du futur ? Pour les designers Candice Blanc et Ulysse Martel, les progrès de la science feront de nous des perfections physiques, reléguant tout effort et donc matériel de sport au rang de ravissants artefacts archéologiques. Pour incarner cet avenir oisif chez Nov Gallery, les créateurs suisses ont conçu Olympia, une gamme de poids en acier, habillés de laque aux reflets irisés, véritables sculptures aux allures architecturales.
> novgallery.com


Body Building par Alberto Biagetti et Laura Baldassari

Banc d’ Alberto Biagetti et Laura Baldassari.
Banc d’ Alberto Biagetti et Laura Baldassari. Delfino Sisto Legnani & Marco Cappelletti

Voici une collection idéale pour les fainéants esthètes, soucieux de remettre le sport au coeur de leur foyer. Le duo italien formé par Alberto Biagetti et Laura Baldassari est clair : il ne faut en aucun cas transpirer sur leur collection « Body Building ». Et pour cause, les anneaux de gymnastes deviennent un lustre en aluminium, laiton et poils de poney bleus électriques. Des haltères hexagonales sont les pieds d’une table basse, et un cheval d’arçons un banc de cuir argenté.
> atelierbiagetti.com


Cryptid par Sam Stewart

Banc de musculation « Cryptid », Sam Stewart.
Banc de musculation « Cryptid », Sam Stewart. Courtesy of Sam Stewart & Fort Gansevoort

Clairement inspiré par le courant Memphis, le designer américain Sam Stewart a conçu toute une série de meubles, venant habiller le logis d’un client imaginaire. Le résultat est un appartement au mobilier plus chimérique qu’utilitaire, à l’image de ce banc de musculation tout en rondeurs. Fait de métal et d’un placage de ronce de noyer, cet « équipement » grotesque pointe gentiment du doigt notre perpétuelle obsession pour le corps.
> www.smstwrt.com

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT