Sélection : 6 beaux livres d’architecture

Notre sélection de livres passe en revue le meilleur de l'architecture, d'hier à aujourd'hui. A déguster dans un fauteuil confortable.

1/ Une vie à dessiner

Claude Parent, Visionary Architect, sous la direction de Chloé Parent, en anglais, Rizzoli, 224 p., 69 €.
Claude Parent, Visionary Architect, sous la direction de Chloé Parent, en anglais, Rizzoli, 224 p., 69 €. DR

Derrière le théoricien de la fonction oblique se cachait un dessinateur acharné. Toute la vie de Claude Parent fut marquée par le dessin. De ses premiers traits, avec son père ingénieur, jusqu’aux derniers, avec son petit-fils Laszlo, devenu lui-même architecte, en passant par ses années de convalescence après une crise cardiaque, sa fille Chloé a réuni ses nombreux travaux et publie dans cet ouvrage une grande majorité d’inédits. On y (re)découvre des dessins et croquis que l’on dirait tirés d’une bande dessinée d’anticipation !


2/ Vernaculaire

Lo-TEK. Design by Radical Indigenism, de Julia Watson, en anglais, Taschen, 420 p., 40 €.
Lo-TEK. Design by Radical Indigenism, de Julia Watson, en anglais, Taschen, 420 p., 40 €. DR

À travers les montagnes, les forêts, les déserts ou les zones humides, longtemps le monde s’est construit sans architectes mais sur une compréhension de l’environnement, travaillant en symbiose avec lui. La designer et urbaniste américaine Julia Watson a sillonné la planète et pêché, à travers les villes et les campagnes qu’elle a traversées, une myriade d’exemples. Un ouvrage théorique mais aussi pratique, inspirant et poétique, qui révèle la plus belle part du génie humain, depuis le lac Titicaca jusqu’aux contreforts des montagnes philippines…


3/ More is better

The Home Upgrade: New Homes in Remodeled Buildings, sous la direction de Tessa Pearson, en anglais, Gestalten, 256 p., 39,90 €.
The Home Upgrade: New Homes in Remodeled Buildings, sous la direction de Tessa Pearson, en anglais, Gestalten, 256 p., 39,90 €. DR

Surélever une petite maison de ville, ajouter une extension ou venir coiffer un reste d’ancien bâtiment, conserver les traces, revisiter l’Histoire… The Home Upgrade présente une série de projets de valorisation réalisés par des architectes audacieux et ingénieux, qui s’amusent aussi à bouleverser l’esprit d’une façade côté cour en la tapissant de marbre ou à transformer une étable en habitation. Une mine d’idées, de solutions, de pistes pour agrandir ou améliorer la plus banale des constructions.


4/ Vers un style international

Maisons, architectures d’exception, collectif, Phaidon, 448 p., 49,95 €.
Maisons, architectures d’exception, collectif, Phaidon, 448 p., 49,95 €. DR

Bien sûr, toutes les stars sont là : la Maison sur la cascade (de Frank Lloyd Wright), la villa Savoye (de Le Corbusier), la Maison de verre (de Philip Johnson et Richard Foster)… Mais ce sont les autres, celles qui nous avaient échappé, celles dont on avait vaguement entendu parler, celles dont on rêvait, qui méritent que l’on se plonge dans les pages de cet ouvrage. Variété de cultures, d’époques, d’environnements : le livre est aussi l’occasion de montrer une fois de plus que le XXe siècle s’est ­affranchi de tout cela pour forger un style international qui fait désormais référence.


5/ L’architecture n’a pas de genre

Je ne suis pas une femme architecte. Je suis architecte, de Jane Hall, Phaidon, 224 p., 39,95 €.
Je ne suis pas une femme architecte. Je suis architecte, de Jane Hall, Phaidon, 224 p., 39,95 €. DR

Si le sujet est évidemment acquis – « Il n’y a pas de femmes architectes, il n’y a que des architectes », disait en substance Zaha Hadid –, pourquoi alors en avoir fait le sujet d’un livre ? Peut-être pour ceux qui douteraient de la compétence des femmes, mais aussi pour leur réattribuer leur véritable rôle dans les réalisations qu’elles ont menées avec des hommes, à l’image d’Ellen Van Loon chez Rem Koolhaas. Au fil des pages, on s’imprègne des projets d’architecture moderne ou contemporaine pour finir par oublier le genre de leurs auteurs.


6/ Archiholistique

L’Architecture comme environnement, de Brice Chapon et Émeric Lambert, Park Books, 88 p., 38 €.
L’Architecture comme environnement, de Brice Chapon et Émeric Lambert, Park Books, 88 p., 38 €. DR

Aujourd’hui, impossible de réfléchir l’architecture ex nihilo, déracinée de son contexte. Dans cette mouvance, la jeune agence Parc Architectes a imaginé un livre-manifeste qui replace l’environnement au cœur du projet architectural. Cet ouvrage, avec une maquette qui en fait un véritable objet d’art, est l’occasion pour Brice Chapon et Émeric Lambert de formaliser plusieurs réflexions et solutions. Concernant, par exemple, la façon de tenir compte de l’ensoleillement dans la conception d’un bâtiment, afin d’éviter le recours à un climatiseur.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT