Best-of : Nos 5 coups de cœur du mois d’octobre

Scandinave malin, français chic, nippon poétique… La sélection des coups de cœur automnaux de la rédaction d’IDEAT balaie le design 2019 dans toute sa diversité !

1/ Lampe Claude de Guillaume Delvigne (Hartô)

Ici en gris clair, « Claude » se décline également en gris foncé et pourpre.
Ici en gris clair, « Claude » se décline également en gris foncé et pourpre. Harto

Quand Guillaume Delvigne a été chargé d’aménager des résidences d’artistes à la Cité des arts à Paris, il a dessiné spécialement tout le mobilier, afin de faire de ces appartements des lieux entièrement tournés vers la création. Hartô édite aujourd’hui la lampe baladeuse destinée à accompagner les créatifs dans leurs activités quotidiennes. Baptisée Claude, elle est bien entendu ultra légère grâce à ses matériaux (toile et fil métallique de petite section) et produit une lumière savamment tamisée.
> Lampe Claude, 200 €, Hartô. Existe aussi en version suspension.


2/ Fauteuil Lafuma x 1083

Le fauteuil « 826 Pop-up 26 » est intégralement produit en France.
Le fauteuil « 826 Pop-up 26 » est intégralement produit en France. Lafuma

Lafuma continue de réinventer ses collections de mobilier. Après une collaboration avec le studio Big Game, la marque spécialisée dans l’équipement outdoor vient de dévoiler une nouvelle version du fameux fauteuil Butterfly, qu’elle édite depuis de nombreuses années. Sauf que sur ce modèle, il est habillé de toile denim en coton bio fabriquée par 1083, première marque de jeans 100% made in France. Pour l’occasion, il a été rebaptisé Pop-up 26 car 26 est à la fois le numéro du département où elle est fabriquée (la Drôme, mais vous l’aviez deviné…) et le nombre de kilomètres séparant ses deux sites de production. Quant au prix, il reste mini malgré sa fabrication vertueuse.
> Fauteuil 826 Pop-up 26, 99 €.


3/ Chaise Tune (Bolia)

Retrouvez la chaise « Tune » dans les deux showrooms français de la marque, récemment installés à Paris et à Nice.
Retrouvez la chaise « Tune » dans les deux showrooms français de la marque, récemment installés à Paris et à Nice. Bolia

« Très tôt dans le processus de design, j’ai eu la certitude que l’apparence de Tune devait être simple, directe et naturelle », raconte son designer, Henrik Sørig Thomsen, à propos de sa nouvelle chaise pour l’éditeur Bolia. Il explique avoir laissé son stylo dessiner naturellement, comme une plante cherchant de l’espace pour se développer. De fait, la Tune parvient à rester confortable malgré ses mensurations de top-model (40 cm de profondeur, 79 cm de hauteur, 50 cm de largeur). Empilable, la Tune est disponible en différentes finitions de chêne : teinté gris ou noir, huilé ou blanchi huilé.
> Chaise Tune, 449 €.


4/ Etagère Wallie (Woud)

Dans l’entrée ou la chambre à coucher, « Wallie » sait faire preuve de discrétion.
Dans l’entrée ou la chambre à coucher, « Wallie » sait faire preuve de discrétion. woud

Vide-poches, table de nuit ou étagère, la Wallie remplit les trois fonctions dans un encombrement minimal ! Dessinée par la jeune Danoise Amalie Skov Rahbæk lors de ses études, elle se compose d’un couvercle-plateau en métal à l’intérieur duquel glisse un rangement habillé de bois clair. Ce dernier permet de dissimuler les objets du quotidien que l’on préfère ne pas voir traîner chez soi tout en proposant une plateforme pour ceux que l’on veut montrer !
> Etagère Wallie, 169 €, Woud.


5/ Bonsaï Nendo

L’art de la taille ne se cantonne plus au végétal !
L’art de la taille ne se cantonne plus au végétal ! Akihiro Yoshida

S’il partage désormais sa vie entre Milan et Tokyo, Oki Sato, le leader du studio Nendo, demeure profondément attaché à la culture japonaise. Il y puise régulièrement des méthodes ou des archétypes qu’il modernise et réinterprète. Sa dernière création s’empare de l’art du bonsaï. L’entretien de ces arbres miniatures nécessitant une expertise pointue, il en a conçu une version garantie accessible à tous ! Et pour cause, ce modèle en plastique est imprimé en 3D dans une sorte de grille. Il suffit de s’équiper de ciseaux pour tailler dans ses branches et dégager le modèle qui s’intégrera le mieux à son intérieur. Existe en sept versions, qui reproduisent les formes typiques des bonsaï classiques.
> Pas de prix communiqué.

 


 

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT