WAR, l’architecture en version maniériste

L’agence romaine Warehouse of Architecture and Research conjugue ses activités de recherche théorique et un discours critique avec des réalisations concrètes. Son approche, notamment à travers la pratique du dessin, est empreinte d’un maniérisme visant à contrecarrer la surenchère technologique.

Si Warehouse of Architecture and Research a démarré en 2013 comme une aventure d’étudiants, l’agence a depuis pris de l’assurance et continue d’apporter le même sens critique à toutes ses entreprises : conception de bâtiments ou d’aménagements, scénographies, production de contenu pour des expositions et des livres, édition d’une revue (Panteon) ou encore interventions dans le champ de l’éducation. Son acronyme, WAR (« guerre » en anglais), ou même son logo – un hippopotame, animal faussement calme – traduisent parfaitement cet état d’esprit combatif face aux mutations de la société.

Projet pour un nouveau complexe scolaire à Grezzana, en Italie, 2017 (détail) Définition de l’image d’un nouveau centre, à la fois civique et culturel, clairement visible et compréhensible par tous les habitants, capable de lancer un processus vertueux, catalyseur des meilleures ressources ainsi que des meilleurs talents de la ­région.
Projet pour un nouveau complexe scolaire à Grezzana, en Italie, 2017 (détail) Définition de l’image d’un nouveau centre, à la fois civique et culturel, clairement visible et compréhensible par tous les habitants, capable de lancer un processus vertueux, catalyseur des meilleures ressources ainsi que des meilleurs talents de la ­région. DR
Rock ’Em Sock ’Em!, 2018. Collage réalisé pour l’exposition collective « Forward the Past ». Sur le tatami du ring Tawaraya (1981), conçu par Masanori Umeda pour le groupe Memphis, les figures de deux points de vue architecturaux opposés et complémentaires, qui, dans les années 80, se sont affrontés ouvertement, se rencontrent dans un combat de boxe acharné.
Rock ’Em Sock ’Em!, 2018. Collage réalisé pour l’exposition collective « Forward the Past ». Sur le tatami du ring Tawaraya (1981), conçu par Masanori Umeda pour le groupe Memphis, les figures de deux points de vue architecturaux opposés et complémentaires, qui, dans les années 80, se sont affrontés ouvertement, se rencontrent dans un combat de boxe acharné. DR
Projet pour l’école élémentaire Manara Valgimigli, à Bagno di Romagna, en Italie, 2019. La conception architecturale de cette école est le résultat d’une concertation avec l’agglomération de San Piero in Bagno, en Émilie-Romagne. Le projet s’articule sur trois niveaux, divisés chacun en une zone à vocation multifonctionnelle et une autre réservée aux activités éducatives quotidiennes (salles de classe notamment).
Projet pour l’école élémentaire Manara Valgimigli, à Bagno di Romagna, en Italie, 2019. La conception architecturale de cette école est le résultat d’une concertation avec l’agglomération de San Piero in Bagno, en Émilie-Romagne. Le projet s’articule sur trois niveaux, divisés chacun en une zone à vocation multifonctionnelle et une autre réservée aux activités éducatives quotidiennes (salles de classe notamment). DR

Inspiration romaine

Des sept copains de la fac d’archi de Rome restent aujourd’hui Jacopo Costanzo et Gabriele Corbo, rejoints en 2017 par Valeria Guerrisi pour former le trio directeur autour duquel s’agrègent, en fonction des projets, d’autres architectes. Chacun a suivi au départ son propre parcours à l’international (Portugal, Iran, Chine…), mais tous portent un attachement particulier à la ville de Rome. « L’ambiance de cette cité historique et romantique est très importante dans notre manière de penser et d’agir », souligne Jacopo Costanzo.

Concours international pour Stone City, en Italie, 2017 De nombreuses références typologiques (expositions universelles, utopies d’Étienne-Louis Boullée, IBM World…) nourrissent ici le projet de parc d’exposition pour les matériaux minéraux de la société Granulati Zandobbio.
Concours international pour Stone City, en Italie, 2017 De nombreuses références typologiques (expositions universelles, utopies d’Étienne-Louis Boullée, IBM World…) nourrissent ici le projet de parc d’exposition pour les matériaux minéraux de la société Granulati Zandobbio. DR

A l’opposé de la technologie

Aussi, les dessins qu’ils créent, à des fins d’esquisses de projets autant que d’illustrations critiques, puisent dans l’histoire de l’art comme dans la culture populaire, tout en s’appuyant sur une iconographie référencée. « Nous produisons ces dessins à la manière d’un studio maniériste. Nous reprenons toutes les caractéristiques de ce courant artistique du XVIe siècle – recherche du mouvement, tons acides et crus… – et employons volontiers la technique du collage, dont le réalisme est clairement feint. » En opposition, évidemment, à l’extrême perfection que génère la surenchère technologique dans les prévisualisations de la plupart des projets d’architecture.

Projet pour le Sevenoaks Nature and Wellbeing Centre, au Royaume-Uni, 2017. Par sa forme en J, cette proposition pour le centre d’accueil de la réserve animalière de Sevenoaks, dans le Kent, offre aux visiteurs une véritable expérience, en immersion totale dans la nature.
Projet pour le Sevenoaks Nature and Wellbeing Centre, au Royaume-Uni, 2017. Par sa forme en J, cette proposition pour le centre d’accueil de la réserve animalière de Sevenoaks, dans le Kent, offre aux visiteurs une véritable expérience, en immersion totale dans la nature. DR

> Ces dessins d’architecture sont édités et commercialisés chez desplans.com.

The Good Spots Destination Rome

The good concept store La sélection IDEAT