Incubateur VIA : Linda Bayon brasse les époques pour Casadisagne

Au sommaire de ce nouvel épisode consacré à l'Incubateur French Design, les luminaires de Linda Bayon transcendent les styles et les époques pour inscrire la maison Casadisagne sur la scène du design contemporain.

Installée depuis 1997 au cœur de la Provence, la maison Casadisagne présente sa première collection signée d’un designer externe. Une démarche inédite que la maison spécialisée dans les luminaires en laiton doit à son nouveau dirigeant. Passé par la gestion financière de grandes maisons de luxe – dont Hermès pour n’en citer qu’une –, Lionel Martin Guinard a choisi de s’allier à Linda Bayon pour imaginer la collection « Odyssée » et démarrer sa nouvelle aventure sous les meilleurs auspices grâce à l’Incubateur French Design by VIA. Interview croisée.

« L’envol », l’un des trois lampes de table de la collection « Odyssée ».
« L’envol », l’un des trois lampes de table de la collection « Odyssée ». DR

Pour quelles raisons souhaitiez-vous intégrer l’Incubateur French Design ?
Lionel Martin-Guinard : Quand j’ai racheté l’entreprise il y a trois ans, ça faisait un certain temps que Casadisagne n’avait pas présenté de nouveauté. Nous en avons depuis créé plusieurs en interne mais j’estimais qu’il était important de rechercher des idées nouvelles en faisant appel à l’imagination d’autres designers.

Comment a débuté votre collaboration ?
Lionel Martin-Guinard : Nous avions rencontré plusieurs designers, mais l’approche de Linda me semblait la plus intéressante car en phase à la fois avec notre style, notre ADN et nos capacités de production.
Linda Bayon : Le contact est bien passé dès le premier rendez-vous, en juin 2018. J’avais déjà fait une analyse de leurs collections et de leurs savoir-faire, notamment la maîtrise des patines et le travail des soudures. J’ai aussi remarqué que l’entreprise ne travaillait que la tige et le tube métalliques. Du coup, j’avais déjà réfléchi à des idées de projet qui exploitaient cette contrainte technique.

Modèle « Le parcours ».
Modèle « Le parcours ». DR

Quelles étaient les autres contraintes ?
Lionel Martin-Guinard : Nous ne sommes pas encore en mesure de produire des formes courbes. Historiquement, l’entreprise n’a jamais investi dans l’équipement nécessaire. Ça fait partie de nos projets de diversification mais, pour l’instant, nous préférons valoriser le savoir-faire actuel de nos artisans.
Linda Bayon : A part ça, le brief était plutôt libre. Casadisagne m’a donné carte blanche concernant le choix des patines, des couleurs et de la typologie. Leur seule demande était d’utiliser un globe en verre car jusqu’ici, aucune de leurs collections ne possédait ce type d’abat-jour.

A partir de là, comment est né le design de la collection « Odyssée » ?
Linda Bayon : Le fil conducteur de mes recherches était le caractère intemporel des collections Casadisagne. J’ai choisi de travailler sur cette notion de temps, en assemblant des lignes contemporaines avec des styles issus de différentes époques. Le graphisme des lampes fait référence à l’Antiquité en s’inspirant de l’alphabet grec. Tandis que le travail du laiton rappelle naturellement le style Art Déco, dont j’ai réinterprété le travail de marqueterie et les associations de matières et de couleurs, avec des patines noires et dorées, ainsi que plusieurs marbres colorés.

Quand il ne s’habille pas de finitions dorées, le laiton revêt une patine noire ou s’accompagne de marbre coloré.
Quand il ne s’habille pas de finitions dorées, le laiton revêt une patine noire ou s’accompagne de marbre coloré. DR

Envisagez-vous de poursuivre cette première collaboration ?
Lionel Martin-Guinard : Nous n’en sommes qu’à l’étape de réflexion mais, effectivement, la collection pourrait très bien s’agrandir avec de nouveaux modèles d’appliques et de lampadaires.

Que pensez-vous d’une initiative telle que l’Incubateur French Design ?
Linda Bayon : C’est vraiment un super incubateur. On est accompagnés du début jusqu’à la fin, pas seulement en matière de design, mais sur toute la structure d’un projet, de la communication à la distribution. C’est un soutien et un outil unique !

Deux versions de la lampe « Le reflet », encore à l’état de prototype.
Deux versions de la lampe « Le reflet », encore à l’état de prototype. DR

 

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT