Marcel Wanders twiste le classique chez Laufen

Le designer néerlandais décrypte la première collaboration couronnée d’un iF Design Award 2019, réalisée pour Laufen.

Comment est née la rencontre avec Laufen ?
Au départ de ce projet, il y a la conception d’une baignoire et d’un lavabo pour équiper les chambres de l’hôtel Mondrian, à Doha, au Qatar que je décorais. Puis je me suis mis à la recherche d’une entreprise capable de les réaliser sur mesure. Nous avons choisi Laufen, car elle fait partie de ces rares sociétés aptes à comprendre nos besoins pour ce type spécifique de produits. De cette collaboration a découlé la possibilité d’une collection.

Pièce de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen. Entre hier et aujourd’hui, une recherche qui viseune certaine postérité.
Pièce de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen. Entre hier et aujourd’hui, une recherche qui vise
une certaine postérité. OLIVER HELBIG

Comment la collection a-t-elle été bâtie ?
Je n’avais jamais conçu de gamme complète auparavant. Il m’a donc fallu deux ans et demi pour créer « The New Classic » en totalité. Elle se compose de vasques, de WC, d’un bidet, d’une baignoire, de robinets, de miroirs et d’accessoires, ainsi que de meubles. Il y a eu une véritable complicité entre notre studio et Laufen. Ils sont le père et je suis la mère de cette collection que nous avons fait grandir ensemble. L’idée de la robinetterie, par exemple, n’est venue qu’au bout d’un an et les équipes ont été particulièrement réactives pour que la gamme puisse être présentée en totalité au salon ISH, à Francfort, en mars dernier.

Baignoire de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen.
Baignoire de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen. OLIVER HELBIG

Le nom même, « The New Classic », donne une idée de votre intention…
Les produits adoptent des formes classiques, organiques, mais très contemporaines. Ils sont en équilibre entre modernité et classicisme, entre passé et futur. Je n’ai pas cherché  à faire quelque chose de nouveau  à tout prix. Le nouveau ne dure qu’une demi-heure, cela n’a aucun sens ! La collection semble avoir toujours existé et c’était vraiment mon intention.

Salle de bains de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen.
Salle de bains de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen. OLIVER HELBIG

Qu’apporte le SaphirKeramik, la céramique ultrafine de Laufen ?
Nous n’avons pas démarré le projet en pensant utiliser ce matériau, mais au fur et à mesure, il est devenu évident qu’il pourrait procurer quelque chose d’unique à la collection. Le SaphirKeramik nous permet de développer des formes impossibles à concevoir avec de la céramique ordinaire. « The New Classic » en exprime tout le potentiel, en associant des silhouettes douces, fines et élégantes à la modernité, la résistance et la légèreté du matériau.

Lavabo-console de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen.
Lavabo-console de la collection « The New Classic », signée Marcel Wanders pour Laufen. OLIVER HELBIG

Y aura-t-il une suite à cette collection ?
Pas avant deux ans, le temps de digérer celle-ci !

The Good Spots Destination Suisse

The good concept store La sélection IDEAT