Kreo : la tête chercheuse du design contemporain fête ses 20 ans

La Galerie Kreo fête ses 20 ans en fanfare avec une exposition (jusqu’au 24 décembre à Londres et à Paris) et un livre de rétrospective. L’occasion de revenir sur cet acteur singulier dans le paysage de la création contemporaine, qui offre aux designers d’aujourd’hui une irremplaçable liberté.

Erwan et Ronan Bouroullec, Jasper Morrison, Konstantin Grcic, Jaime Hayón, Hella Jongerius, Jay Osgerby… La photo de famille était belle ce 19 septembre 2019. La ­quasi-totalité des designers de Kreo s’est retrouvée à l’École des beaux-arts de Paris pour célébrer le vingtième anniversaire de la galerie. Une équipe de fidèles dont la plupart sont là depuis les débuts, en 1999, lorsque Didier et Clémence Krzentowski ont inauguré leur espace, rue Louise-Weiss, à Paris (XIIIe). A l’époque, cette ouverture était à la fois un pari, un fantastique terrain à défricher et, en même temps, le meilleur moment pour convoquer les futures stars de la profession.

Clémence et Didier Krzentowski ont fondé en 1999 la Galerie Kreo, véritable laboratoire pour les designers.
Clémence et Didier Krzentowski ont fondé en 1999 la Galerie Kreo, véritable laboratoire pour les designers. Michel Giesbrecht / Courtesy Galerie kreo

Le couple a exposé Ron Arad et Marc Newson dès 2000, avec une particularité : Kreo collabore avec des créateurs et des artisans pour produire des objets là où la concurrence ne retient en général que ses pièces déjà existantes. Depuis, leur laboratoire déploie des œuvres sans fioritures, qui revisitent les archétypes du mobilier. Une audace retrouvée dans le choix des matériaux : l’armoire en titane, bronze et onyx d’Alessandro Mendini et Dan Friedman ou les étagères en acier laqué époxy, aluminium et fibre de verre de Martin Szekely. Mais Kreo, c’est aussi un lieu qui fait avancer le design industriel. C’est avec eux que les frères Bouroullec ont dessiné les étagères Corniches, les lampes Lianes et les vases Ruutu, qui ont par la suite été déclinés par des éditeurs grand public.

Au sol, tapis Sleeping Cat des Radi Designers. Banc Hakone, de Barber & Osgerby, éclairé par la suspension 233 (1958) de Gino Sarfatti (Arteluce). Table d’appoint Hymy Black, design Jaime Hayón. Sur fond bleu, toile tissée 8:15 AM, série « The Woven Movie », de Hella Jongerius.
Au sol, tapis Sleeping Cat des Radi Designers. Banc Hakone, de Barber & Osgerby, éclairé par la suspension 233 (1958) de Gino Sarfatti (Arteluce). Table d’appoint Hymy Black, design Jaime Hayón. Sur fond bleu, toile tissée 8:15 AM, série « The Woven Movie », de Hella Jongerius. Morgane Le Gall / Courtesy Galerie kreo

Un livre qui retrace l’aventure

Cette aventure singulière est illustrée dans la monographie publiée chez Flammarion ce mois-ci et qui retrace les expositions de la galerie, à Paris et à Londres (depuis 2014). Car Didier et Clémence Krzentowski parlent aux collectionneurs du monde entier et diffusent la bonne parole du design sur les foires, de Miami à Bâle et Maastricht. Une vision qui continue d’attirer les créateurs les plus en vue. Notamment Virgil Abloh, dont l’exposition, qui devait se tenir en septembre, a finalement été repoussée au début de l’année prochaine. Après lui, ce seront les habitués (Pierre Charpin, Konstantin Grcic, Muller Van Severen et Marc Newson) qui présenteront le fruit de leurs recherches au cours de l’année 2020.

Les accrochages de Kreo mélangent des meubles contemporains développés en exclusivité et quelques pièces vintage.
Les accrochages de Kreo mélangent des meubles contemporains développés en exclusivité et quelques pièces vintage. DR
Made in Kreo, le laboratoire du design contemporain, collectif. Flammarion. 189 p., 69 €.
Made in Kreo, le laboratoire du design contemporain, collectif. Flammarion. 189 p., 69 €. DR

> Galerie Kreo. 31, rue Dauphine, 75006 Paris. Tél. : 01 53 10 23 00. Galeriekreo.com

The good concept store La sélection IDEAT