Les idées IDEAT : La sélection IDEAT des beaux-livres de photo

La rédaction d'IDEAT a sélectionné les meilleurs livres de photos à offrir à vos proches ! A feuilleter sous le sapin…

Les monstres sacrés

1/ The dark side

Helmut Newton – Magnifier le désastre, de Dominique Baqué, Éditions du Regard, 280 p., 29 €.
Helmut Newton – Magnifier le désastre, de Dominique Baqué, Éditions du Regard, 280 p., 29 €. DR

Femmes puissantes, femmes libérées… Helmut Newton, célèbre pour ses clichés chargés d’un érotisme froid et sophistiqué, ne s’est jamais étendu sur son histoire de jeune Juif bourgeois, berlinois, rescapé de l’extermination nazie. C’est à l’aune de cette histoire que Dominique Baqué nous invite à (re)découvrir le travail de Newton : les photos érotiques virent au sado-masochisme, les minerves ont pris la place des colliers de perles et les bergers allemands ont remplacé les teckels inoffensifs.


2/ Middlesex

Nan Goldin – The Other Side, avec Alex Kwartler et Alex Nelson, Steidl / Interart, 187 p., 40 €.
Nan Goldin – The Other Side, avec Alex Kwartler et Alex Nelson, Steidl / Interart, 187 p., 40 €. DR

The Other Side, c’est le nom d’un bar de drag queens dans le Boston des seventies. Un lieu où la photographe Nan Goldin a découvert la culture de la transsexualité. Elle s’entourera d’amis qu’elle shootera inlassablement pendant plusieurs décennies. Sans voyeurisme, mais avec au contraire une immense bienveillance, elle documente cette culture en marge, consubstantielle de son travail. Nan Goldin propose ici une version enrichie de la première édition de 1993, agrémentée des témoignages des modèles.


3/ La douleur vers l’or

Gold, de Sebastião Salgado, Taschen, 208 p., 50 €.
Gold, de Sebastião Salgado, Taschen, 208 p., 50 €. DR

Il est à sa manière un lanceur d’alerte. Le photographe Sebastião Salgado témoigne des malheurs du monde à travers des clichés à la beauté plastique saisissante. Brésilien, il s’est bien sûr passionné pour les chercheurs d’or qui hantent son pays. Un jour de 1986, il débarque sur le site de la Serra Pelada, une immense fourmilière de 50 000 hommes. Les portraits, qui redonnent une humanité, alternent avec une vision d’ensemble cauchemardesque, claustrophobique et épique. En refermant ce livre, impossible de regarder nos bijoux en or de la même façon…


Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT