Poêles et cheminées : MCZ déclare sa flamme aux designers

La rencontre n’avait encore jamais vraiment eu lieu : grâce à MCZ, les designers s’emparent enfin des poêles et cheminées. L’enseigne italienne a fait appel à trois pointures internationales, qui signent chacune un modèle inédit.

Petite révolution dans l’univers souvent monotone des poêles et des cheminées : MCZ confie la conception de ses nouveaux modèles à trois designers de renom. Dévoilé en grande pompe lors d’une convention organisée quelques jours avant la dernière foire de Milan, ce trio de produits commercialisés depuis l’automne dernier se compose de deux poêles à granulés et d’un habillage de cheminée.

L’habillage de cheminée Sahara, signé Paola Navone, met les zelliges à l’honneur dans un esprit marocain.
L’habillage de cheminée Sahara, signé Paola Navone, met les zelliges à l’honneur dans un esprit marocain.

Ce dernier, signé Paola Navone et baptisé Sahara, s’inspire du Maroc avec ses zelliges qui créent la surprise. « Comme si les carreaux étaient apparus de manière inattendue après avoir écaillé le mur », décrit la maestra italienne, pour qui cette première incursion dans le secteur du feu s’est révélée « riche en solutions innovantes ».

Le poêle à pellets Wall, de Patricia Urquiola, fait disparaître tout tuyau de raccordement, allégeant d’autant plus une ligne déjà sobre.
Le poêle à pellets Wall, de Patricia Urquiola, fait disparaître tout tuyau de raccordement, allégeant d’autant plus une ligne déjà sobre.

Puisqu’une star du design ne suffisait pas, MCZ en a sollicité une autre en la personne de Patricia Urquiola. Avec Wall, la virtuose espagnole imagine un poêle à granulés dénué de tout raccordement visible, une ligne à la sobriété particulièrement innovante, qui fait du poêle un élément décoratif en dialogue avec la maison.

La plus belle surprise de cette nouvelle fournée chez MCZ : Reflex, de Michael Geldmacher, qui semble pourvoir l’appareil d’un cœur ardent.
La plus belle surprise de cette nouvelle fournée chez MCZ : Reflex, de Michael Geldmacher, qui semble pourvoir l’appareil d’un cœur ardent.

Dernière nouveauté de la marque italienne, et pas des moindres, Reflex est lui aussi un poêle à pellets, signé cette fois-ci Michael Geldmacher. Et l’outsider de ce trio de créateurs remporte tous les suffrages en s’emparant d’une idée simple mais diablement efficace : là où les modèles à granulés cherchent désespérément à imiter une flambée de bois sans jamais y parvenir, le designer allemand choisit au contraire de dissimuler le feu derrière une porte à lames verticales. On ne voit pas directement la flamme, on la sent, on devine sa lueur « comme de l’extérieur d’une caverne, la nuit, où il y aurait un brasier », explique Michael Geldmacher. Résultat : une puissance émotionnelle saisissante, inédite pour un poêle à pellets, comme si l’appareil prenait vie. Aussi attendue que réussie, la dernière fournée de MCZ nous offre enfin une lune de miel digne de ce nom entre le feu et le design.

The good concept store La sélection IDEAT