12 décorateurs face à la photo : Humbert & Poyet, une passion de famille

Leur première rencontre avec la photo, ils la doivent à l’oncle d’Emil Humbert, qui était photographe, et ami de Jeanloup Sieff et au grand-père de Christophe Poyet, également photographe. Mais l’élément déclencheur a été leurs premières Rencontres d’Arles, un festival dont ils ne manquent plus aucune édition.

Qu’apporte la photo à un projet architectural ?
Humbert & Poyet : Une modernité, un équilibre, une vision décalée. De plus, elle dialogue parfaitement avec des modes d’expression artistique différents, comme la peinture.

Quel style de photos vous demandent vos clients lorsque vous en sélectionnez ?
On en achète rarement, car la plupart d’entre eux possèdent déjà leur propre collection, que l’on place d’emblée dans nos plans en 3D. On fait plutôt avec eux un travail de sélection au sein de leur collection, en vue de l’accrochage.

Humbert & Poyet, duo incontournable depuis le Hoxton et le Beefbar à Paris, déclinent leur passion pour la photo dans leurs nombreuses réalisations et dans leurs futurs projets : deux hôtels cinq étoiles en Corée et le restaurant de l’hôtel Daunou Opéra à Paris, conçus par Charles Zana.
Humbert & Poyet, duo incontournable depuis le Hoxton et le Beefbar à Paris, déclinent leur passion pour la photo dans leurs nombreuses réalisations et dans leurs futurs projets : deux hôtels cinq étoiles en Corée et le restaurant de l’hôtel Daunou Opéra à Paris, conçus par Charles Zana. FRANCIS AMIAND

Faites-vous appel à des sociétés spécialisées dans le placement d’oeuvres d’art ?
Non, nous faisons tout nous-mêmes. Certes, la mise en scène dépend de paramètres esthétiques mais, surtout, de contraintes techniques, de l’identité du projet et de la mission.

Achetez-vous de la photo pour vous et, si oui, que recherchez-vous ?
Oui, nous en collectionnons depuis fort longtemps, principalement des photos de Robert Mapplethorpe. On en achète beaucoup à la galerie belge Xavier Hufkens.

Dans le salon, encadrée de deux suspensions en laiton et albâtre créées par Christophe Poyet et Emil Humbert, une photo extraite de la série « The Ruins of Detroit » d’Yves Marchand et Romain Meffre domine le canapé en cuir « Ettore » (Flexform), garni de coussins « Cane » (Descamps). Tables en laiton poli dessinées par l’agence Humbert & Poyet. Fauteuil « Saporiti », recouvert de tissu gris. Vases d’Ettore Sottsass et Mario Torregiani. Tapis Fashion for Floors.
Dans le salon, encadrée de deux suspensions en laiton et albâtre créées par Christophe Poyet et Emil Humbert, une photo extraite de la série « The Ruins of Detroit » d’Yves Marchand et Romain Meffre domine le canapé en cuir « Ettore » (Flexform), garni de coussins « Cane » (Descamps). Tables en laiton poli dessinées par l’agence Humbert & Poyet. Fauteuil « Saporiti », recouvert de tissu gris. Vases d’Ettore Sottsass et Mario Torregiani. Tapis Fashion for Floors. FRANCIS AMIAND

La plus belle photo, selon vous ?
Difficile à dire, peut-être « Flora », la série des fleurs de Robert Mapplethorpe justement.

Un ou une photographe que vous aimez tout particulièrement ?
Robert Mapplethorpe encore, pour la beauté des corps, des lignes, des noir et blanc et pour l’émotion.

Nouvelle collection de mobilier et de déco signée Humbert & Poyet au showroom The Invisible Collection, à Londres. Canapé Grand Théodore.
Nouvelle collection de mobilier et de déco signée Humbert & Poyet au showroom The Invisible Collection, à Londres. Canapé Grand Théodore. FRANCIS AMIAND

Êtes-vous plutôt noir et blanc ou couleur ?
Entre les deux… On est plutôt pour le « désaturé », le très peu coloré, le sépia, le faux noir et blanc. Dans nos réalisations, la couleur vient plutôt des peintures murales, des oeuvres ou du décor.

Et si vous échangiez votre blouse d’architecte contre celle de photographe, que choisiriez-vous comme sujets ?
Des natures mortes, des maisons de vacances, des détails réalisés à l’argentique, des portraits au Polaroïd. Cet été, on a cherché à acheter des pellicules et la vendeuse nous a demandé de quoi on parlait. (Rires)

The good concept store La sélection IDEAT