Paris : Un nouveau showroom Veronese

Un chapitre inédit s’ouvre pour la maison créée en 1931 par Marcel Barbier et reprise en 2009 par le visionnaire Fredie Jochimek. Nouveau showroom à Arts et Métiers, nouvelles collaborations : Veronese écrit les pages de l’artisanat haut de gamme du luminaire contemporain.

Quand bien même le lieu est fonctionnel et spacieux – c’était tout l’enjeu de cet emménagement –, c’est au sous-sol, aux archives, qu’on se laisserait bien enfermer ! On peut y puiser à l’envi tout un abécédaire de formes en verre classées dans les étagères ; fleurs et feuilles, perles et pampilles… Précieuses, elles le sont, certes, mais surtout parce qu’elles ont traversé l’Histoire… (À quand un livre sur Veronese, monsieur Jochimek ?) Mieux qu’un discours, la visite de l’atelier d’assemblage et du bureau d’études permet de comprendre ce qu’offre le verrier aux designers actuels : la maîtrise des techniques ancestrales du verre de Murano. Pas simplement pour qu’ils inventent de nouvelles typologies, mais pour qu’ils se frottent à la matière.

Dans le showroom de la rue Saint-Martin (IIIe), à gauche, lustre de la collection « Ice », de Reda Amalou.
Dans le showroom de la rue Saint-Martin (IIIe), à gauche, lustre de la collection « Ice », de Reda Amalou. DR
À droite, au premier plan, lustre Alpaga, au-dessus d’une table Ankara, dessinée par Constance Guisset pour Matière Grise, entreprise que Veronese vient de racheter. Leur succède un salon, au-dessus duquel trône le bien nommé Past & Future, fabuleux lustre signé Piet Hein Eek. Au fond de l’espace s’inscrit une cuisine ouverte sur une table du même designer néerlandais.
À droite, au premier plan, lustre Alpaga, au-dessus d’une table Ankara, dessinée par Constance Guisset pour Matière Grise, entreprise que Veronese vient de racheter. Leur succède un salon, au-dessus duquel trône le bien nommé Past & Future, fabuleux lustre signé Piet Hein Eek. Au fond de l’espace s’inscrit une cuisine ouverte sur une table du même designer néerlandais. DR

Lieu de vie

Fredie Jochimek, qui, auparavant, travaillait dans le domaine du vêtement de mode en cuir, s’est trouvé d’emblée en terrain familier au cœur de cette entreprise de « la haute couture du luminaire » – telle était la formulation annonçant la vente de Veronese, qui interpella l’entrepreneur. Nourrissant sa passion pour les collaborations, il a donc assis la marque dans des rails contemporains dès 2009, en associant ses artisans à Tristan Auer, Patrick Naggar, Dan Yeffet, Samuel Accoceberry, Raphael Navot, Constance Guisset, Isabelle Stanislas, Laurence Brabant ou Reda Amalou. Ce dernier est aussi l’architecte du showroom qui vient d’ouvrir. Un lieu qui ne se pose pas en ambassadeur du lustre, mais comme un lieu de vie avec cuisine, salon, salle à manger et sièges chinés par le directeur artistique, Ruben Jochimek (fils de Fredie).

Le lustre Anémone et la lampe murale Concorde sont ici accompagnés du miroir Millerighe.
Le lustre Anémone et la lampe murale Concorde sont ici accompagnés du miroir Millerighe. DR

View this post on Instagram

A new design experience. . . The interior design of our new headquarters in Paris’s Arts et Métier neighborhood, is a large L- shape space sequenced according to different home functions: an open kitchen, living room, formal dining areas and a sitting room . . This stting room showcases a vintage daybed from @objetsdaffection , the Paralight by @isabellestanislas, Bijou Bijou suspension and floor/table lamp by @laurencebrabanteditions, side tables by @matieregrise_deco and an area rug by @kasthall . . . . . . . #veroneseparis #veronese #veronesedesign #parisdesignweek #pdw19 #muranoglass #luxurydesign #interiordesign #designlovers #savoirfaire #glassblowing #lightingdesign #vintagedesign #grandopening #interior_design #laurencebrabant #isabellestanislas #matieregrise

A post shared by Veronese (@veroneseparis) on

Plus loin sont encadrées des gravures d’archives, signalant discrètement la valeur des années. Quand la tradition rencontre le design, les métiers d’art trouvent l’étincelle qui leur permet d’épouser l’époque. La démarche autorise la survivance de ces métiers, un peu comme Chanel a regroupé dans sa filiale, Paraffection, un brodeur, un plumassier, un chapelier, un gantier… Chaque projet, par la main, est unique. C’est une bonne définition du luxe.

> Veronese. 327, rue Saint-Martin, 75003 Paris. Tél. : 01 45 62 67 67.

The good concept store La sélection IDEAT