Papier-peint : Cole & Son fait du neuf avec du vieux

« Pearwood » dessine la toute nouvelle collection de papiers peints de Cole & Son, la célèbre marque anglaise. Une démonstration chatoyante et sophistiquée, qui rend hommage à l’histoire de cet éditeur soucieux de traduire dans une veine contemporaine de magnifiques dessins d’archives.

C’est opulent, riche en motifs et en couleurs, réinterprétant d’une patte expressive et délicate les grands thèmes de la décoration d’aujourd’hui. C’est tout sauf zen et, curieusement, très apaisant. Le paradoxe anglais ! Foisonnement floral avec Aurora, Floral Kingdom, Midsummer Bloom, Fanfare Flock… Touche plus bucolique, voire enivrante, avec Vines of Pomona et Woodvale Orchard. Trait plus graphique enfin avec Treillage, Pavo Parade, Pugin Palace Flock ou encore Boscobel Oak, mixant sur fond or et noir les symboles de la monarchie anglaise.

Dans la collection « Pearwood », la richesse de la palette et du dessin (peint à la main) d’Aurora donne naissance à une composition évoquant une forêt de conte de fées.
Dans la collection « Pearwood », la richesse de la palette et du dessin (peint à la main) d’Aurora donne naissance à une composition évoquant une forêt de conte de fées. DR

Ainsi est « Pearwood », patronyme de cette nouvelle ligne qui rend hommage aux techniques d’impression originelles du fabricant et aux nombreuses archives gravées sur des blocs en bois de poirier (d’où le nom de la collection), une essence idéale pour reproduire la finesse des dessins. Une technique que le fondateur, John Perry, a mise au point en 1875. « C’était important pour le studio de design de créer des impressions fidèles au patrimoine artistique de la marque, explique Carley Bean, directrice du design, tout en réactualisant les dessins anciens. »

Influencé par les archives de Cole and Son, le papier peint Woodvale Orchard présente de superbes détails exotiques dont des perroquets paisiblement perchés sur les branches d’un arbre fruitier…
Influencé par les archives de Cole and Son, le papier peint Woodvale Orchard présente de superbes détails exotiques dont des perroquets paisiblement perchés sur les branches d’un arbre fruitier… DR

Une riche histoire

À la fin du XIXe siècle, John Perry pose les premières pierres de son entreprise, à Islington, dans le nord de Londres, une région qui compte 190 imprimeurs de blocs artisanaux. Il fait fabriquer les machines de pan coating (impression à la cuve), relance le flocage, une technique née aux Pays-Bas en 1680 (application de fibres sur un support, imitant le velours découpé), et imprime alors les étoffes de Jeffrey & Co et les papiers peints de Sanderson ou de Shand Kydd.

Dans la collection « Pearwood », la richesse de la palette et du dessin (peint à la main) d’Aurora donne naissance à une composition évoquant une forêt de conte de fées.
Dans la collection « Pearwood », la richesse de la palette et du dessin (peint à la main) d’Aurora donne naissance à une composition évoquant une forêt de conte de fées. DR

Très vite, la manufacture décore les murs des plus belles demeures du monde ! Châteaux, théâtres, palais, aussi bien en Angleterre (Buckingham, Westminster, Parlement du Royaume-Uni…) qu’à l’étranger. Au total, 1 800 blocs, 350 motifs sérigraphiés, un nombre incalculable de dessins originaux et de papiers peints, du XVIIIe siècle à nos jours, constituent le fonds de Cole & Son. De précieuses sources qui inspirent les graphismes contemporains, toujours réalisés de manière artisanale.

> Cole & Son chez Au Fil des Couleurs. 31, rue de l’Abbé-Grégoire, 75006 Paris.Tél. : 01 45 44 74 00.

The good concept store La sélection IDEAT