Portrait : Norm Architects réinvente le design scandinave

Depuis Copenhague, Norm Architects explore depuis dix ans les nouvelles valeurs éthiques et esthétiques du design scandinave. Portrait.

Le choix d’un nom n’est jamais anodin. Celui de Norm Architects, agence d’architecture et de design multidisciplinaire, véhicule instantanément les valeurs historiques du design scandinave : minimalisme adouci, simplicité non dénuée d’émotion, ergonomie appelant la tactilité, subtile neutralité chromatique, durabilité stylistique et physique, usage de matériaux naturels et réalisation de finitions artisanales millimétrées.

Photo de famille des associés de Norm Architects, avec, de gauche à droite, Jonas Bjerre-Poulsen, Kasper Rønn von Lotzbeck, Katrine Goldstein, Frederik Alexander Werner, Linda Korndal et Peter Eland.
Photo de famille des associés de Norm Architects, avec, de gauche à droite, Jonas Bjerre-Poulsen, Kasper Rønn von Lotzbeck, Katrine Goldstein, Frederik Alexander Werner, Linda Korndal et Peter Eland. DR

Les classiques de demain

L’agence fondée en 2008 à Copenhague par Kasper Rønn von Lotzbeck et Jonas Bjerre-Poulsen dessine donc depuis le cœur de la capitale danoise les classiques de demain. Les marques qui lui font confiance l’ont bien compris. À commencer par Menu, avec qui elle collabore depuis ses débuts et pour qui elle vient de réhabiliter et d’aménager, dans la zone portuaire de Copenhague les 2 500 m2 d’un bâtiment des années 20 : The Audo. Soit l’acronyme de la phrase de Virgile dans L’Énéide : « Ab uno disce omnes » (« Et qu’un seul vous apprenne à les connaître tous »). Pré-inauguré en mai 2019 durant la manifestation 3 Days of Design, ce lieu hybride souligne avec autant d’élégance que d’audace l’importance des rencontres in real life. Une sorte d’antidote à l’essor incontestable de la virtualité et du commerce en ligne.

Les chaises de la collection « Harbour », à l’origine spécialement dessinée pour The Audo, l’espace multi-usage initié par l’éditeur Menu dans le quartier portuaire de Nordhavn, à Copenhague.
Les chaises de la collection « Harbour », à l’origine spécialement dessinée pour The Audo, l’espace multi-usage initié par l’éditeur Menu dans le quartier portuaire de Nordhavn, à Copenhague. DR

Sous un même toit, on trouve donc une zone de coworking, un concept-store pouvant accueillir des espaces pop-up soigneusement curatés (en septembre a ainsi eu lieu une vente de vestes Chanel vintage), une bibliothèque de matériaux, un restaurant, un café et, enfin, un hôtel confidentiel de quelques chambres, The Audo Residence, avant tout pensé pour les amis de passage. Le tout constitue un showroom nouvelle génération pour Menu où les créations de Norm Architects s’épanouissent idéalement. S’y rendre offre l’occasion de paresser dans le fauteuil lounge Harbour mais ajoute une dose de ce confort contemporain si indispensable aux millennials ; ou de lire l’une des revues sélectionnées avec exigence par Ofr Copenhague dans le canapé bas modulable Eave, dont la silhouette, rigoureusement graphique et néanmoins sensuelle, est inspirée par les corniches architecturales. On peut aussi y déguster un thé servi dans la théière Kettle en verre, posée sur ce monolithe de marbre qu’est la table basse Plinth

Dans ce même espace, un système de rideaux fait office de séparateur afin d’offrir des zones plus intimes pour le travail ou les réunions.
Dans ce même espace, un système de rideaux fait office de séparateur afin d’offrir des zones plus intimes pour le travail ou les réunions. DR

Un axe nippo-scandinave

Mais attention, toute overdose monomarque et/ou monodesigner est ici exclue. D’où la cohabitation naturelle avec quelques meubles et objets d’éditeurs et d’artistes qui partagent les mêmes valeurs que Menu et Norm Architects (Dedar, DUX…). On touche alors du doigt combien l’esprit collaboratif joue depuis toujours un rôle clé dans le design scandinave. Une approche qui se retrouve d’ailleurs dans la façon dont la toute première barre de son de Bang & Olufsen, Beosound Stage, dévoilée en septembre 2019 à Venise, a été codessinée par Norm Architects et l’équipe interne de la marque danoise d’audio de luxe. Pensée pour se fondre le plus possible dans les intérieurs, elle cache son excellence technologique dans un boîtier d’une sobriété absolue.

La toute première barre de son de Bang & Olufsen, la Beosound Stage, a été codessinée par Norm Architects avec l’équipe de la marque danoise.
La toute première barre de son de Bang & Olufsen, la Beosound Stage, a été codessinée par Norm Architects avec l’équipe de la marque danoise. DR

La pureté de sa forme géométrique est mise en valeur par le choix des matériaux, autant que par la perfection de l’assemblage : pour la version avec cadre en aluminium, une seule feuille de métal a été utilisée pour renforcer l’impression de ligne dessinée à main levée, tandis que, pour la variante en chêne fumé, les réalisations à queue d’aronde font honneur aux savoir-faire historiques des ébénistes danois. Pour Norm Architects, chercher le juste équilibre dans l’épure tout en lui conservant une épaisseur émotionnelle est une seconde nature. Une attitude qui trouve son écho au pays du Soleil levant. Rien de surprenant donc à ce que, à l’issue d’un workshop, les Danois aient été invités à créer, avec Keiji Ashizawa Design, la collection inaugurale de Karimoku, la nouvelle marque du leader nippon du meuble en bois : Karimoku Case Study.

The Audo regroupe un hôtel de taille confidentielle, un espace de coworking, un café, un restaurant, un concept-store et une matériauthèque.
The Audo regroupe un hôtel de taille confidentielle, un espace de coworking, un café, un restaurant, un concept-store et une matériauthèque. Jonas Bjerre-Poulsen
The Audo est aménagé par Norm Architects avec Nathan Williams, du magazine Kinfolk à la direction artistique.
The Audo est aménagé par Norm Architects avec Nathan Williams, du magazine Kinfolk à la direction artistique. © Monica Steffensen

Initialement conçues pour le réaménagement de la résidence Kinuta Terrace, à Tokyo, les huit pièces particulièrement réussies de la ligne « Kinuta » hybrident avec finesse les deux cultures. Le plateau en pierre de la table basse posé sur un piétement en bois évoque ouvertement la table du maître danois Poul Kjærholm, tandis que le système d’assemblage de la bibliothèque s’inspire des présentoirs à chaussures et parapluies que l’on trouve à l’entrée des temples de Kyoto. Surtout, la collection « Kinuta » démontre combien la proximité esthétique, qu’Alvar Aalto avait déjà relevée, entre la Scandinavie et le Japon est plus que jamais une réalité. Dorénavant, grâce à Norm Architects et Karimoku, cette proximité entre le Danemark et le Japon est également plus flagrante.

The good concept store La sélection IDEAT