Paris : 3 visions esthétiques de la gourmandise

Plaisirs des yeux et des papilles se conjuguent dans trois adresses parisiennes qui raviront les esthètes autant que les amateurs de café, de chocolat ou de pâtisserie !

1/ Back in Black Coffee

Au Back in Black Coffee, dans le XIe arrondissement de Paris, luminosité garantie grâce aux tons clairs et à la nouvelle verrière concoctés par l’architecte Franck Minnaërt.
Au Back in Black Coffee, dans le XIe arrondissement de Paris, luminosité garantie grâce aux tons clairs et à la nouvelle verrière concoctés par l’architecte Franck Minnaërt. @puxanphoto'

Porté par le succès du KB Cafeshop, inauguré en 2010 dans le IXe arrondissement de Paris, Nicolas Piégay s’est installé dans le quartier de la Bastille pour ouvrir sa seconde adresse dédiée aux cafés d’exception. Aux manettes de ce nouvel espace combinant un espace de torréfaction et de dégustation autour d’un comptoir immaculé, l’architecte Franck Minnaërt signe un aménagement « qui met la surenchère et les excitations déco de coté » au profit d’un « projet radical et dépouillé », qui met en avant le travail des équipes et une carte de produits régulièrement renouvelée.

Matières à nu et mobilier sobre composent une atmosphère sans superflu.
Matières à nu et mobilier sobre composent une atmosphère sans superflu. @puxanphoto'

Du grain à la tasse, le café s’expose sous son meilleur jour. Alors que les torréfacteurs s’affairent derrière une cloison vitrée, le bar de 8 mètres est inhabituellement bas pour apprécier chaque geste du barista. Une transparence et une honnêteté qui se déclinent pour la préparation des mets salés et sucrés, réalisés dans une cuisine ouverte et cadrée par un ruban d’acier. Un bandeau de marbre et de peinture noire relie quant à lui le bar et la salle. Agrémentée de mobilier sur-mesure ou pioché chez Hay, celle-ci assume un aspect brut poussé à l’extrême. Le grain de la pierre côtoie les veines du pin et l’oxydation du métal dans un esprit « chantier » qui fait le choix de ne rien occulter, doublages muraux et enduits compris.
> Back in Black Coffee. 25, rue Amelot, 75011 Paris. Backinblackcoffe.com


2/ Chocolaterie Damyel

Omniprésent dans la nouvelle boutique Damyel, le ton ivoire s’accorde à merveille avec le bleu pastel de la maison.
Omniprésent dans la nouvelle boutique Damyel, le ton ivoire s’accorde à merveille avec le bleu pastel de la maison. ©Annick Vernimme

Au sein du nouveau flagship des chocolateries Damyel, le dépouillement est aussi de rigueur, mais de manière nettement plus sage. Dans le XVIIe arrondissement, à deux pas de la place des Ternes, la sixième boutique de la maison française allie la douceur de ses spécialités à celle d’une décoration monochrome, où la teinte ivoire est à l’honneur. Si le décor est minimaliste, il n’en est pas moins accueillant et chaleureux grâce la chaux qui habille les volumes aux angles arrondis conçus à quatre mains par le designer Francesco Balzano et Jessica Barouch, galeriste et architecte d’intérieur.

Minimaliste, le décor imaginé par Jessica Barouch et Francesco Balzano privilégie la mise en lumière des spécialités Damyel.
Minimaliste, le décor imaginé par Jessica Barouch et Francesco Balzano privilégie la mise en lumière des spécialités Damyel. ©Annick Vernimme

A la tête de la galerie JAG, qu’elle met en scène comme un lieu de vie à part entière, Jessica Barouch introduit ici une ambiance de de boudoir en alternant des niches tout en courbes et des lignes strictes, en conviant un fauteuil de Georges Nakashima, l’un des designers phares de sa galerie. Egalement représenté dans son espace du VIIe arrondissement, le céramiste Floris Wuben est de la partie à travers ses vases en céramique. Mais les pièces maîtresses du lieu ne sont autres que les comptoirs imaginés par Francesco Balzano. Adepte de la pierre, ce designer qui s’est formé un temps chez Joseph Dirand signe deux monolithes aux dimensions magistrales et aux cannelures féminines. Une nouvelle preuve de son talent, alors qu’il vient de dévoiler une première collection de mobilier éditée par les Marbreries de la Seine.
> Damyel. 87, avenue Wagram, 75017 Paris. damyel.com


3/ Pâtisserie et salon de thé Olivier Stehly

Après un comptoir situé à la gare Montparnasse, Olivier Stehly investit Paris avec sa toute première boutique.
Après un comptoir situé à la gare Montparnasse, Olivier Stehly investit Paris avec sa toute première boutique. Michael Gouret

Pour sa première boutique, sise entre Les Halles et la rue de Rivoli, Olivier Stehly a choisi le designer et architecte d’intérieur Mickaël Gouret pour donner forme à son univers fantasque, déjà illustré avec le livre de recettes Sugar Hero. Passé par les maisons Ladurée et Hugo & Victor, le chef-pâtissier instille depuis des influences pop dans ses desserts miniatures. Notamment avec des couleurs contrastées et des formes expressives qui se matérialisent aujourd’hui à l’échelle de l’espace. Tandis qu’un bleu roi inonde le sol, des murs tapissés de fibres de coco jouent la carte de la texture et de l’originalité, dans un décor adouci par des notes de rose et de matières naturelles.

Une généreuse table d’hôtes invite à déguster et partager les délices sucrés du chef-pâtissier.
Une généreuse table d’hôtes invite à déguster et partager les délices sucrés du chef-pâtissier. Michael Gouret

Derrière la vitrine circulaire, chêne clair et travertin dessinent une table d’hôte qui invite au partage et à la convivialité. Offrant une quinzaine de places assises, l’ensemble sur-mesure épouse l’espace autant qu’il polarise l’attention dans une mise en scène théâtrale. Comme autant de trônes contemporains, les assises Roly Poly de Faye Toogood accentuent le charisme du lieu. S’il ne prétend pas rivaliser avec les projets que Mickael Gouret réalise habituellement en étroite collaboration avec Patrick Jouin et Sanjit Manku, le salon de thé d’Olivier Stehly n’en affiche pas moins un look détonnant, dont peu d’adresses peuvent s’enorgueillir.
> Pâtisserie et salon de thé Olivier Stehly. 4, rue des Innocents, 75001 Paris. olivierstehly.com

Fauteuil Roly Poly de Faye Toogood (Driade).
Fauteuil Roly Poly de Faye Toogood (Driade). Michael Gouret

The good concept store La sélection IDEAT