Axel Vervoordt impose son minimalisme chez Kim Kardashian et Kanye West

Quand deux superstars US font appel au maître belge de l'épure pour créer le théâtre de leur vie quotidienne, le résultat est (évidemment) à rebours des clichés hollywoodiens. Kim Kardashian et son époux, le rappeur Kanye West, ont confié les clés de leur nouvelle résidence californienne à l'Anversois Axel Vervoordt... Surprenant !

Axel Vervoordt est un homme sans étiquette. Marchand d’art, collectionneur, entrepreneur, « décorateur » (même s’il déteste ce terme…), son nom seul excite les oreilles des initiés dès qu’il se pose sur un projet. Celui que ses « amis-clients » considèrent plutôt comme un guide spirituel est un adepte des grands écarts. S’il jongle aussi bien avec le penthouse de l’hôtel new-yorkais de son ami Robert de Niro qu’avec les intérieurs de la famille royale belge, en quoi Kim Kardashian et Kanye West seraient-ils des clients hors normes ?

Axel Vervoordt.
Axel Vervoordt. Jake Curtis

Kim Kardashian et Kanye West forment l’un des couples les plus célèbres de la planète. L’un des plus observés, aussi. Comme si le monde avait oublié qu’il se moquait jadis des looks outrageux de la starlette de télé-réalité et des frasques de son rappeur de mari. Désormais assagis, les « Kimye » imposent leur esthétique avant-gardiste et pointue. Symbole de ce renouveau, leur nouvelle villa : « Nous sommes passés devant la maison en 2013 », explique Kim Kardashian-West à AD US. « Je venais d’avoir notre première fille. Je me suis tout de suite dit que cet endroit était parfait pour nous. Kanye a juste dit ‘Ca pourrait le faire’. Lui qui n’aime jamais rien… » Le couple acquiert les lieux, situés sur la commune de Calabasas, au nord de Los Angeles, dès l’année suivante.

Paire de fauteuils Ours polaires de Jean Royère (circa 1950). Estimation : 200 000 – 300 000 €.
Paire de fauteuils Ours polaires de Jean Royère (circa 1950). Estimation : 200 000 – 300 000 €. © Artcurial

Axel Vervoordt / Kanye West : la rencontre

Devenu grand amateur de foires internationales comme Design Miami et de Puces plus confidentielles, Kanye West entre dans le sérail. Il en vient même à vendre sa Mercedes Maybach pour se payer l’iconique sofa « Ours Polaire » de Jean Royère (1950)… Une ou deux fois, le rappeur croise le collectionneur Axel Vervoordt avec qui il se lie, autour de sa table « Floating Stone ». « Quand j’ai vu son travail, je me suis dit que ce mec pouvait créer la maison de Batman. Il fallait que je bosse avec lui », raconte Kanye West. Ces deux-là étaient faits pour s’entendre : « Kim et Kanye sont des personnes avec qui je partage beaucoup de valeurs. Tout comme moi, ce sont des amoureux de la beauté et de la spiritualité de l’art. Vous pouvez appeler cela une religion. C’est peut-être même au-delà de ça… »

Table Floating Stone par Axel Vervoordt, une pièce unique.
Table Floating Stone par Axel Vervoordt, une pièce unique. DR

La réalisation

Sept ans – et trois enfants – plus tard, le couple a présenté sa villa à nos confrères américains d’AD. La magie d’Axel Vervoordt a opéré. « Nous n’avons pas à proprement évoqué la décoration des lieux. Plutôt la philosophie de l’habitat d’aujourd’hui et de celui de demain », a confié le collectionneur à nos confrères. « Nous avons totalement métamorphosé la structure existante en la purifiant encore et encore. » Le résultat ? Un temple minimaliste et ultra-contemporain avec pour palette un assortiment de blancs et le bois comme matériau de prédilection. L’esthétique wabi-sabi de Vervoordt y rencontre la radicalité des West : « La simplicité et la proportion sont les uniques décorations. »

Celui qui « refait des maisons autours des pièces que (mes clients) ont achetées » a bien évidemment assuré la curation du mobilier, ses propres pièces en tête, accompagnées des intemporels de Jean Royère et Pierre Jeanneret. Dans le salon, on croisera aussi une sculpture d’Anish Kapoor. La salle de jeux, elle, est habitée par une œuvre magistrale de l’artiste Isabel Rower (photo en haut).

« La maison est entièrement kids-friendly », ajoute Kim Kardashian. « Les enfants glissent sur leur trottinette dans les couloirs et improvisent des spectacles avec pour scène les tables basses d’Axel. » Avec un tel cadre pour grandir, il est à parier que les petits West ouvriront plus tard des galeries à travers le globe… North, l’aînée, a carrément eu le droit de transgresser le diktat de la couleur imposé par ses parents en choisissant une chambre en total look rose.

Si 90% de cette maison ont été pensés par Vervoordt, assure le supercouple, d’autres grands noms s’associent à cette réalisation. L’architecte italien Claudio Silvetrin – avec qui Kanye a et continue de collaborer régulièrement – a dessiné la majestueuse salle de bain parentale. Un autre Belge amoureux de l’épure, Vincent Van Duysen, a aidé à meubler les espaces de vie et signe – étonnamment – la chambre de North. Le paysagiste Peter Wirtz a quant à lui verdi les extérieurs. « Cette maison est probablement un cas d’école », conclut West, l’iconoclaste, « mais nous l’avons conçue autour et pour notre famille ! »

The good concept store La sélection IDEAT