Avec Charles-Henri Tachon, Paris s'ouvre à l'architecture contemporaine

Architecte prometteur, Charles-Henri Tachon vient de recevoir le prix de l’Équerre d’argent pour un bâtiment multifonction qu’il a conçu dans le XIVe arrondissement de Paris, en bordure de voies de chemin de fer et du périphérique.

Le 25 novembre 2019, le prix de l’Équerre d’argent a été remis à Charles-Henri ­Tachon lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’Institut du monde arabe, à Paris. Cette récompense figure parmi les plus importantes de la discipline dans l’Hexagone. Elle distingue chaque année un bâtiment fraîchement réalisé en France et jugé exemplaire. Construite dans le XIVe arrondissement de la capitale, la résidence ­Julia-Bartet a remporté la mise avec un projet mixte réunissant 86 logements étudiants, un centre de formation et une antenne des Restos du cœur pour le compte de la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP).

Le bâtiment accueille sans heurts les trois fonctions définies par le programme : un centre de distribution des Restos du cœur au rez-de-chaussée, avec une zone de déchargement à l’arrière ; des espaces de formation au premier étage, auquel on accède par une rampe depuis la rue ; 86 chambres pour apprentis dans les niveaux supérieurs, disposant également d’une entrée indépendante.
Le bâtiment accueille sans heurts les trois fonctions définies par le programme : un centre de distribution des Restos du cœur au rez-de-chaussée, avec une zone de déchargement à l’arrière ; des espaces de formation au premier étage, auquel on accède par une rampe depuis la rue ; 86 chambres pour apprentis dans les niveaux supérieurs, disposant également d’une entrée indépendante. Gilles Bretin

Présidé par Paul Chemetov, le jury l’a choisie parmi les 25 réalisations de la sélection finale. Faisant écho aux enjeux du Grand Paris, le bâtiment s’efforce non seulement d’établir des liens avec les communes adjacentes mais dialogue également avec l’architecture environnante, emblématique des années 60. Charles-Henri Tachon qualifie volontiers cet édifice de « trait d’union », tant il cherche à suturer un tissu urbain hétérogène et à dépasser les limites imposées par le périphérique.

La résidence Julia-Bartet relève brillamment le défi de sa localisation : une étroite parcelle de forme trapézoïdale en bordure des voies ferrées ralliant la gare Montparnasse.
La résidence Julia-Bartet relève brillamment le défi de sa localisation : une étroite parcelle de forme trapézoïdale en bordure des voies ferrées ralliant la gare Montparnasse.  Laurent Thion / écliptique

Un trait d’union dans l’azur

Sur un terrain complexe où s’entremêlent les infrastructures, le volume compact s’élève à partir d’un plan en losange. Chacune des trois entités du programme, parfaitement lisible, possède sa propre entrée et son autonomie. La structure est réalisée en béton porteur teinté dans la masse. Le choix s’est orienté vers un bleu pâle, couleur qui façonne l’identité de la résidence Julia-Bartet. L’Équerre d’argent vient couronner le parcours sans faute d’un architecte discret qui évolue à rebours des grands gestes. Tous les ans, le prix distingue également une première œuvre. En 2019, c’est l’agence Antoine Dufour (Aymeric Antoine et Pierre Dufour) qui a été récompensée pour la ­réhabilitation d’un atelier de verrerie à Brioude (Haute-Loire).

Résidence Julia-Bartet de Charles-Henri Tachon.
Résidence Julia-Bartet de Charles-Henri Tachon. Gilles Bretin
Résidence Julia-Bartet de Charles-Henri Tachon.
Résidence Julia-Bartet de Charles-Henri Tachon. Gilles Bretin

The good concept store La sélection IDEAT