Houses for Superstars : Archi et paillettes à la Villa Noailles

Présentée jusqu’au 15 mars à la Villa Noailles, l’exposition « Houses for Superstars, l’architecture hypermédiatisée » révèle - et imagine - les intérieurs des plus grandes célébrités, de Michelangelo Antonioni à Mariah Carey !

Sources de fantasmes par excellence, les intérieurs des stars se dévoilent à la Villa Noailles. A travers une série de projets réunissant vedettes et architectes non moins célèbres, le centre d’art du Var se penche sur les « Houses for Superstars ». Qu’elles soient construites ou restées à l’état de projet, voire de fantasme, les architectures sélectionnées traduisent le plus souvent un goût pour l’apparat, l’affirmation du pouvoir ou le contrôle de l’intimité. Mais grâce à une aristocratie médiatique encline à l’exubérance et à la transgression, ces châteaux, villas et résidences apparaissent également comme des laboratoires de la vie domestique.

Maison parisienne de Joséphine Baker, conçue en 1927 par Adolf Loos (non réalisée).
Maison parisienne de Joséphine Baker, conçue en 1927 par Adolf Loos (non réalisée). DR

Instantanément identifiable et instagrammable avant l’heure, avec sa façade rayée noire et blanche, le projet d’Adolf Loos pour Joséphine Baker répond à la capsule de béton imaginée par Dante Bini à la fin des années soixante, pour Michelangelo Antonioni et Monica Vitti. De la maison de plage de Ralph Lauren à l’architecture pharaonique imaginée pour Naomi Campbell, les différents projets en disent long sur l’identité de chaque commanditaire, tout en offrant à leurs concepteurs un espace de liberté rarement égalé, voire total.

L’oeil d’Horus, un projet conçu en 2011 pour Naomi Campbell, par l’architecte espagnol Luis de Garrido (non réalisé).
L’oeil d’Horus, un projet conçu en 2011 pour Naomi Campbell, par l’architecte espagnol Luis de Garrido (non réalisé). DR

Alors que l’objectif de Todd Selby nous convie chez Pharrell Williams, Xavier Veilhan, Vincent Darré ou le créateur de mode Mihara Yasuhiro, le design s’invite dans le parcours avec le tabouret sinueux de Philippe Starck, dessiné spécialement pour Wim Wenders. Chez l’acteur et musicien Vincent Gallo, scène et salon se confondent sous l’impulsion de Rem Koolhaas et de son agence OMA. Quant à Ora-ïto, il s’affranchit de toutes les règles constructives en signant la villa en porte-à-faux qui orne l’album 10000 hz Legend du groupe Air.

Xavier Veilhan, immortalisé chez lui par Todd Selby en février 2009. Banquette de Ronan Bouroullec (Domeau & Pérès)
Xavier Veilhan, immortalisé chez lui par Todd Selby en février 2009. Banquette de Ronan Bouroullec (Domeau & Pérès) Todd Selby

Comme un remake du concours «  House for a Superstar », organisé en 1975 par Arata Isozaki, l’exposition fait également appel à plusieurs studios d’architecture pour esquisser les intérieurs fictifs des Spice Girls, Greta Thunberg, Mariah Carey, Kylie Jenner, Jayne Mansfield ou encore Thomas Pesquet. Des personnalités aussi contrastées que les propositions qui en résultent, tour à tour écologiques, pop ou méditatives. Une fois encore, l’originalité est de rigueur, dans la lignée des précédentes expositions architecturales organisées à la villa Noailles par MBL architectes et la galeriste Audrey Teichmann, déjà commissaires des expositions « La Boîte de Nuit » et « Domestic Pools ».

> Exposition «  Houses for Superstars, l’architecture hypermédiatisée » à la villa Noailles. Du 9 février au 15 mars 2020. villanoailles-hyeres.com

L’intérieur de Kylie Jenner imaginé par Octave Perrault, architecte basé à Paris et cofondateur du collectif Åyr.
L’intérieur de Kylie Jenner imaginé par Octave Perrault, architecte basé à Paris et cofondateur du collectif Åyr. DR
W.W. Stool de Philippe Starck, conçu en 1990 pour Wim Wenders.
W.W. Stool de Philippe Starck, conçu en 1990 pour Wim Wenders. DR
La Cupola, construite en Sardaigne par Dante Bini pour Monica Vitti et Michelangelo Antonioni (1969).
La Cupola, construite en Sardaigne par Dante Bini pour Monica Vitti et Michelangelo Antonioni (1969). Francois Halard
Pochette de l’album « 10000 hz Legend » de Air, avec la maison dessinée par Ora-ïto.
Pochette de l’album « 10000 hz Legend » de Air, avec la maison dessinée par Ora-ïto. DR

The Good Spots Destination Toulon

The good concept store La sélection IDEAT