Zuiver, l’éditeur qui s’attaque aux déchets plastiques

De plus en plus d’éditeurs s’engagent en faveur de l’économie circulaire et du réemploi des déchets. Le dernier-né s’appelle Zuiver. Décidé à ajouter sa pierre à la création éco-responsable, ce Néerlandais vient de dévoiler une gamme de chaises en plastique recyclé.

En quelques années, la durabilité et l’éco-conception sont devenues des critères cruciaux dans le choix d’un objet ou meuble pour chez soi. Cela n’a pas échappé à Zuiver, éditeur néerlandais dont le leitmotiv est : « Le design de demain pour l’intérieur d’aujourd’hui ». Créé en 2016, il vient de dévoiler de nouvelles assises baptisées Thirsty qui démontrent que les matériaux recyclés peuvent être esthétiques et qu’il existe des alternatives à la pollution générée par toute une industrie.

Le développement d’une gamme durable

Conçue en collaboration avec APE Studio, avec lequel Zuiver travaille depuis ses débuts, la gamme Thirsty signe ses premiers pas vers une création plus respectueuse de l’environnement. Chaque assise est en effet élaborée à partir de 60 à 100 bouteilles usagées directement récoltées en Chine, où les chaises sont fabriquées. En récupérant le plastique in situ, la marque limite ainsi les transports superflus. D’un point de vue technique, le plastique recyclé, un polyéthylène téréphtalate (PET), a (presque) tout bon : léger et résistant, il est peu onéreux et 100 % recyclable. Seul bémol, il faut ensuite le transporter jusqu’en Europe… 

Plusieurs dizaines de bouteilles en plastique usagées sont nécessaires à la conception des chaises Thirsty.
Plusieurs dizaines de bouteilles en plastique usagées sont nécessaires à la conception des chaises Thirsty. Zuiver

À défaut de pouvoir utiliser exclusivement des matières issues du recyclage, Zuiver favorise l’usage de matériaux éco-responsables. L’acier tout comme la peinture sont issus de sources renouvelables. La marque va même plus loin en utilisant pour ses collections des emballages recyclables. Avec ou sans accoudoirs et déclinables en quatre coloris, les assises minimalistes de la collection Thirsty ne manquent pas d’arguments pour s’adapter à n’importe quel intérieur.

Des recherches engageantes pour l’avenir

Mais la gamme Thirsty n’est que le début d’une démarche à plus long terme. Loin de se limiter au plastique recyclé, les Néerlandais de Zuiver sont en train de développer un bio-plastique conçu à partir d’algues. Ce nouveau matériau très prometteur permettra de se passer complètement de pétrole grâce aux algues, qui prolifèrent sur nos côtes. L’objectif final est de les transformer en polymères afin d’obtenir un matériau biosourcé et entièrement compostable à la maison.

Chaque coloris est disponible dans une version avec ou sans accoudoirs.
Chaque coloris est disponible dans une version avec ou sans accoudoirs. Zuiver

Outre les algues, la marque planche également sur un autre bioplastique dont les résultats prendront forme prochainement. Toujours aux côtés d’APE studio, ce matériau durable sera conçu à partir d’herbe à éléphant, dont les avantages sont nombreux. Simple à cultiver, rapide à produire et biodégradable, ce végétal absorbe même quatre fois plus de CO2 par demi-hectare qu’un arbre.  

La gamme Thirsty se décline en rose tendre, bleu chiné, gris cendre et gris graphite.
La gamme Thirsty se décline en rose tendre, bleu chiné, gris cendre et gris graphite. Zuiver

Si Zuiver propose un avenir plus vert, il faudra encore patienter pour voir arriver sur le marché ces bioplastiques. Seul indice laissé par la marque : les premiers meubles à revêtir ce nouveau matériau seront des chaises de salle à manger. Mais une fois de plus, avant de les découvrir, il faudra faire preuve d’un peu de patience. En attendant, les sièges Thirsty étancheront peut-être votre soif en matière de design responsable…

The Good Spots Destination Pays-Bas

The good concept store La sélection IDEAT