Marseille : Sessùn réinvente l’art de vivre méditerranéen

Espace rêvé par la fondatrice de la marque de beaux basiques pour partager son éthique de la mode durable et son goût pour l'artisanat, Sessùn Alma est inspiré par le regard de l’architecte italo-brésilienne Lina Bo Bardi et par celui de la céramiste Valentine Schlegel.

L’engouement que suscite Marseille passe bien entendu par ces icônes architecturales que sont la Cité radieuse, le MAMO ou le Mucem, mais aussi par des lieux de vie plus responsables, tels que la néodroguerie Maison Empereur ou les savoureuses cantines bobo à la Ottolenghi (Yima, restaurant-épicerie L’Ideal).

Dans un décor qui rappelle les vacances dans le Sud des années 60-70, Sessùn Alma rassemble entre autres vêtements, accessoires et cosmétiques naturels.
Dans un décor qui rappelle les vacances dans le Sud des années 60-70, Sessùn Alma rassemble entre autres vêtements, accessoires et cosmétiques naturels. © Takagi

Depuis mi-novembre, cet art du « vivre ensemble à la méditerranéenne » se déploie chez Sessùn Alma, à deux pas du Vieux-Port et de Saint-Victor. Emma François, la créatrice de la marque marseillaise Sessùn, rêvait d’un endroit chaleureux dans lequel elle pourrait proposer en exclusivité une petite collection d’essentiels d’esprit workwear et partager ses coups de cœur pour les savoir-faire.

Témoignage des coups de cœur d’Emma François, la créatrice du lieu, pour les objets artisanaux, une sélection de céramiques réalisées en série limitée est exposée.
Témoignage des coups de cœur d’Emma François, la créatrice du lieu, pour les objets artisanaux, une sélection de céramiques réalisées en série limitée est exposée. © Takagi

Rencontre du doux et du brut

Au 127 de la rue Sainte, les architectes Manon Gaillet et Sylvain Bérard ont donc réaménagé avec sensibilité les 170 m2 d’une ancienne savonnerie. Il s’en dégage une esthé­tique à la fois douce et brute qui évoque, pêle-mêle, les vacances aux Baléares, en Grèce ou sur la Côte d’Azur dans les années 60-70 (étagères maçonnées, sol en béton ciré couleur terracotta), sans tomber dans la citation rétro-nostalgique trop appuyée. Outre un ­espace restauration de 24 couverts centré sur une cuisine saine principalement végé­tarienne, Sessùn Alma rassemble des vêtements, accessoires et cosmétiques naturels ainsi que des revues et livres publiés par des éditeurs indépendants.

Incontournable dans tout concept-store qui se respecte, un espace restauration de 24 couverts s’est installé chez Sessùn.
Incontournable dans tout concept-store qui se respecte, un espace restauration de 24 couverts s’est installé chez Sessùn. © Takagi

Et, surtout, des céramiques arti­sanales réalisées en série limitée par une nouvelle génération de potières (Paola Paro­netto, Judith Lasry, Marta Bonilla, Cassandre Bouilly, Emmanuelle Roule ou Julie Boucherat, du label Mano Mani) qui partageront bientôt leur amour de la terre chamottée à l’occa­sion de workshops. Avec âme – alma ne signifiant pas pour rien « âme » en espagnol.

Le mobilier joue une partition un brin rétro mais ultra-chaleureuse.
Le mobilier joue une partition un brin rétro mais ultra-chaleureuse. © Takagi

> Alma Sessún. 127, rue Sainte, 13007 Marseille. Tél. : 04 81 92 25 67.

The good concept store La sélection IDEAT