Faïence, ébénisterie, bronzerie : les métiers d’art dans la lumière

À une époque où l'on est forcé de ralentir, les métiers d’art apparaissent comme une voie d'avenir, où l'on crée moins mais mieux. Une tendance que cultivent trois galeries de renom en mettant l'accent sur des pièces à forte densité d’âme, déclinant haute facture et matières nobles.

1/ Emblem : fleurs de pommier et ailes de faïence

Vase Ailes de Faïence de José Levy et guéridon Bishop d’India Mahdavi.
Vase Ailes de Faïence de José Levy et guéridon Bishop d’India Mahdavi. DR

Ce sont les plus beaux métiers d’art que défend le groupe Emblem depuis sa création : le mobilier avec les maisons Taillardat et Craman-Lagarde, la dorure avec la société Vernaz & Filles et la Manufacture des Émaux de Longwy 1798. Quatre talents d’aujourd’hui ont tout récemment collaboré avec cette dernière : Michaël Cailloux, Nicolas Lequeux, India Mahdavi, qui a orné son fameux tabouret-guéridon Bishop de motifs de fleurs de pommier, et José Lévy, qui s’est inspiré des ailes de papillon pour dessiner la collection « Ailes de faïence ». Des réalisations performantes où le fait-main fascine autant que l’amour des belles factures et le respect d’une tradition séculaire. Autant d’inclinations que dévoilent aussi les revêtements muraux du label Misha : The Art of Silk Threads ainsi que le décor Oasi, création de la designer vénitienne Cristina Celestino.
> Emblem. 122, rue de Grenelle, 75007 Paris. Tél. : 01 47 20 17 12. Emblemparis.fr


2/ Hervé Van der Straeten : dans les règles de l’art

Incontestable amoureux des métiers d’art, Hervé Van der Straeten signe la table Crac Crac.
Incontestable amoureux des métiers d’art, Hervé Van der Straeten signe la table Crac Crac. DR

En la baptisant « Fun Ride », Hervé Van der Straeten donne la tonalité de sa dixième collection : le second degré. Plus concrètement ? L’éloge de la couleur et de la simplicité. Mais cette dernière n’est ici qu’apparence, vu les prouesses que représentent l’armoire Spider en ébène du Mozambique, l’applique Module, les lustres Fun Fair et Cristallin en bronze et cristal de roche, ou la table basse Crac Crac, en parchemin et bronze patiné. Soit 35 pièces uniques ou éditées en série limitée, que l’artiste a fait réaliser dans ses ateliers d’ébénisterie et de bronzerie. Et dans les règles de l’art. Dans sa galerie , tout cela rencontre les dernières œuvres du duo Arotin & Serghei, venant enrichir les collections d’art contemporain (Valérie Belin, Natalie Rich-Fernandez, Jérôme Robbe, Xavier Veilhan…) qu’Hervé Van der Straeten présente toujours.
> Galerie Hervé Van der Straeten. 11, rue Ferdinand-Duval, 75004 Paris. Tél. : 01 42 78 99 99. Vanderstraeten.com


3/ SMC Concept : dolce vita et american dream

Chez SMC Concept Gallery, un éloge de l’éclectisme.
Chez SMC Concept Gallery, un éloge de l’éclectisme. DR

Eugenio Manzoni, ex-directeur de la maison Sicis, et Serge Staudinger, artiste-peintre, exposent sur 160 m2 et dans une scénographie mettant l’accent sur la veine décorative, des pièces phares et souvent méconnues du design italien et américain des années 50 à 80 : peinture pop art, mobilier Paul Evans, Philip and Kelvin Laverne, Ettore Sottsass, Ico Parisi, Arman, Eero Aarnio, luminaires Perzel… Leur nouveau lieu, SMC Concept Gallery, est la continuité de la galerie Pegaso Internationale, qu’Eugenio Manzoni avait ouverte dans les années 2000 à Los Angeles et qui était devenue une référence sur le continent américain en attirant le tout-Hollywood. Possédant également un bureau d’architecture intérieure, l’espace présente en outre des expositions de peintures, dont la dernière ; « Débordements fébriles », d’Arnaud Franc.
> SMC Concept Gallery. 17, rue du Plâtre, 75004 Paris. Tél. : 06 87 01 33 50 et 06 31 07 80 30. Smc-gallery.fr


 

The good concept store La sélection IDEAT