Snøhetta taille un nouvel écrin pour Swarovski

Joailliers, stylistes, designers… Des créateurs de tous horizons collaborent avec Swarovski. Alors pour mettre en valeur ces partenariats d’exception, le cristallier tyrolien a souhaité leur dédier un pôle de création et de production spécifique, dans un écrin à la luminosité éclatante, taillé par les architectes de l’agence norvégienne Snøhetta. Visite.

Présentée comme la « cristallerie du XXIe siècle », la Swarovski Manufaktur est la deuxième collaboration entre le fabricant autrichien et le studio d’architecture Snøhetta. Après voir signé une extension du Swarovski Crystal Worlds, un parc à thème mitoyen de l’usine tyrolienne en 2015, l’agence norvégienne s’est attaquée à un tout autre projet : réunir toute la chaîne de production de Swarovski dans un bâtiment qui favorise les échanges entre ses différents intervenants.

Dans cette nouvelle manufacture, espaces ouverts et vitrés incitent les employés à interagir.
Dans cette nouvelle manufacture, espaces ouverts et vitrés incitent les employés à interagir. David Schreyer

Des ébauches de projets à leur réalisation en passant par leur développement et leur prototypage, toutes les étapes de la production ont été miniaturisées au sein de cette nouvelle manufacture. Installé à Wattens, sur le vaste campus de la maison autrichienne, le bâtiment vise à favoriser les interactions entre partenaires externes, créatifs et techniciens. L’objectif ? Encourager l’innovation et répondre en un minimum de temps à des commandes qui seront éditées en petites séries.

Au niveau inférieur, l’espace de production se veut facilement transformable afin de s’adapter aux évolutions constantes des normes de sécurité.
Au niveau inférieur, l’espace de production se veut facilement transformable afin de s’adapter aux évolutions constantes des normes de sécurité. David Schreyer

« La Swarovski Manufaktur établit une nouvelle norme […]. Rassembler les clients, les concepteurs, les artistes, les chercheurs, les opérateurs de machines, les techniciens et le public dans un seul espace, sous un même toit, va changer notre façon de penser ces relations à l’avenir » explique Kjetil Trædal Thorsen, co-fondateur de Snøhetta. Reconnue à l’internationale depuis qu’elle a inauguré l’opéra d’Oslo en 2008, l’agence d’architecture déploie ici un espace en double hauteur pour une mise en scène baignée de lumière.

Nouvelle marotte de l’architecture de bureaux, un escalier en gradins favorise la convivialité.
Nouvelle marotte de l’architecture de bureaux, un escalier en gradins favorise la convivialité. David Schreyer

Tandis que machines et ouvriers s’activent au niveau inférieur  agrémenté d’un café, un large escalier et ses gradins propices aux rencontres mènent à une mezzanine habillée de bouleau. Suspendue à la toiture, la plateforme lévite au-dessus des ateliers pour accueillir des bureaux, salle de réunion et showrooms à la décoration résolument sobre. Même si quelques touches de couleurs et de matières nobles viennent rehausser le blanc et le frêne clair omniprésents.

Pour absorber le vrombissement des machines, des panneaux acoustiques habillent entièrement la structure de la toiture.
Pour absorber le vrombissement des machines, des panneaux acoustiques habillent entièrement la structure de la toiture. David Schreyer

Limpide et immaculée, l’atmosphère évoque la clarté du cristal et sa façon de jouer avec la lumière. Pièce maîtresse du projet, la toiture vitrée diffracte les rayons du soleil avec une trame d’acier qui délimite 135 ouvertures rectangulaires. Légèrement obliques, ces dernières évoquent les facettes des cristaux et démontrent, une fois de plus, le talent d’orfèvre de Snøhetta en matière d’architecture.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Autriche

The good concept store La sélection IDEAT