©EGO Paris Arnaud Childeric – studio Kalice

Outdoor : Le studio 5.5 encanaille Ego Paris

Jean-Sébastien Blanc, cofondateur et directeur de la création du studio 5.5, revient sur « Sutra », la collection de mobilier conçue par son collectif pour la marque Ego Paris. Modulaire, graphique, elle vient compléter la collection d’assises « Kama »...

Comment êtes-vous entrés en contact avec Ego Paris ?
Jean-Sébastien Blanc (5.5 designers) : Dans le cadre d’un projet avec le groupe hôtelier Accor, nous cherchions un fabricant pour réaliser des pièces et avons rencontré l’équipe d’Ego Paris. De fil en aiguille, nous avons confronté nos points de vue sur le mobilier, son évolution… Ils veulent s’affirmer comme une marque internationale avec une nouvelle approche du luxe, à la fois décontractée et astucieuse, séduisante pour les architectes. C’est un positionnement qui nous a plu.

Nouvelle tablette de la collection « Sutra ».
Nouvelle tablette de la collection « Sutra ». DR

Comment votre collection, créée en 2019, est-elle née et d’où vient son nom étrange, « Sutra » ?
Ego Paris avait déjà créé la collection « Kama » avec Benjamin Ferriol et souhaitait une autre proposition de mobilier modulable, ce que nous avons fait. D’où le nom de « Sutra » ! Cette gamme est un vrai jeu de Lego, un système à géométrie variable qui repose sur quatre éléments d’assise et une table avec une rallonge intégrée. Notre inspiration est venue des ganivelles, ces piquets de bois qui retiennent les dunes sur les plages. Nous nous sommes rendu compte que nous tenions là une idée simple mais pleine de possibilités.

Réinterprétées par les 5.5 designers, les ganivelles façonnent ici un système de table extensible.
Réinterprétées par les 5.5 designers, les ganivelles façonnent ici un système de table extensible. ©EGO Paris Arnaud Childeric – studio Kalice

Comment cela ?
La modularité, associée aux lattes de bois, permet de créer de petites architectures, de composer des espaces plus ou moins intimes mais sans qu’ils soient coupés de leur environnement pour autant. C’est une solution qui convient aussi bien aux particuliers qu’au secteur du « contract » et qui se décline en une multitude de couleurs et de tissus.

Les lignes graphiques formées par l’assemblage des lattes de bois verticales ajourées de la gamme « Sutra » permettent de cloisonner un espace, de recréer une intimité.
Les lignes graphiques formées par l’assemblage des lattes de bois verticales ajourées de la gamme « Sutra » permettent de cloisonner un espace, de recréer une intimité. ©EGO Paris Arnaud Childeric – studio Kalice

Quelle en est l’évolution ?
Dès le départ, nous avions imaginé toute une gamme d’accessoires pour accompagner les assises et la table. Nous présentons cette année une tablette ronde à placer entre les lames de bois, un plateau de service et un luminaire. Celui-ci est comme un bâton de lumière, une torche moderne sur batterie, donc autonome. Nous avons encore bien des idées en tête, car nous sommes convaincus que nous tenons là un concept à décliner. Nous proposerons des tables gigognes et un piétement pour la lampe. Par la suite, nous pourrions imaginer des solutions d’ombrage, des bains de soleil, pourquoi pas une table haute…

Collection « Sutra » des 5.5 Designers (Ego Paris).
Collection « Sutra » des 5.5 Designers (Ego Paris). DR

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT