Reportage déco : le modernisme durable aux Etats-Unis

C’est dans le petit état de Washington, au Nord-Ouest des Etats-Unis, qu’IDEAT s’est laissé charmer par une maison d’architecte qui ne fait qu’un avec son environnement. Visite.

L’Etat de Washington – à ne pas confondre avec capitale fédérale, située à l’opposé des Etats-Unis – est un sublime terrain de jeu pour architectes amoureux de nature. Panoramas montagneux, forêts à perte de vue, ce petit bout d’Amérique méconnu abrite une diversité de paysages grandioses qui permettent toutes les extravagances. Parmi eux, un archipel d’îles boisées baignées dans le Pacifique. Sur celle de Whidbey, 60 000 âmes au compteur, l’une des familles pionnières a décidé de doter sa ferme originelle d’une résidence secondaire pouvant accueillir tous ses enfants et, surtout, petits-enfants. Ils ont confié ce projet ambitieux et durable au cabinet local mwworks, basé à Seattle.

La ferme originelle de Whidbey Island perdue dans la propriété de 48 hectares.
La ferme originelle de Whidbey Island perdue dans la propriété de 48 hectares. Kevin Scott

Si l’on pourrait se croire en train de feuilleter le catalogue d’une marque scandinave de décoration, c’est que le projet tire ses préceptes du minimalisme cher à nos amis nordistes. Planquée à l’orée d’une forêt de sapins « Douglas », de pins du Canada et d’arbousiers, la maison disparait littéralement dans son environnement. « L’une des principales directives du propriétaire était que sa nouvelle résidence reste discrète et modeste, malgré l’ampleur du projet », justifie Steve Mongillo, co-créateur de l’agence mwworks.

La structure se déploie au milieu de la forêt dont un minimum d’arbres a été abattu pendant les travaux. Le bois coupé a été utilisé à la ferme pour les clôtures.
La structure se déploie au milieu de la forêt dont un minimum d’arbres a été abattu pendant les travaux. Le bois coupé a été utilisé à la ferme pour les clôtures. Kevin Scott

Pour aider la structure à se fondre dans le paysage, les travaux ont été conduits avec un maximum de ressources locales. Le bois s’est donc logiquement imposé comme le matériau de référence. Murs, plafonds, mobilier, accessoires… Grâce à un équilibre savamment obtenu en variant les essences et les usages, la maison évite le faux pas rustique. Elle impose au contraire un style résolument moderne, souligné par un sol recouvert de béton ciré au sol et orchestré par des revêtements et une décoration aux tons neutres. La cheminée et le barbecue extérieur ont, quant à eux, été façonnés à partir de basalte extrait dans la région.

Le bois dans toute sa splendeur, ici à gauche dans le lobby et à droite dans la cuisine.
Le bois dans toute sa splendeur, ici à gauche dans le lobby et à droite dans la cuisine. Kevin Scott
La sublime cheminée qui sert aussi de séparation entre le salon et la terrasse.
La sublime cheminée qui sert aussi de séparation entre le salon et la terrasse. Kevin Scott

La transparence est une composante essentielle du projet architectural, mais aussi humain. En faisant le choix de doter leur structure d’un large réseau de baies vitrées, les architectes de mwworks prolongent sa connexion avec la nature. Vue plongeante sur le pré où évolue le bétail, méditation face à l’étang, moments en famille avec pour trame de fond le crépuscule… La maison de Whidbey Farm est une ode à la contemplation.

Dans le salon lounge, qui offre une vue sur la guest-house.
Dans le salon lounge, qui offre une vue sur la guest-house. Kevin Scott

On pourrait alors s’inquiéter de l’empreinte écologique d’une maison qui se ferme si peu sur un environnement particulièrement humide. Il n’en n’est rien : les moindres détails ont été pensés dans une logique durable. Ces fameuses vitres sont équipées d’une technologie au gaz argon qui réduit de 70 % les déperditions de chaleur. Le toit, imaginé plat afin que la nature y reprenne ses droits, aide la température ambiante à se réguler naturellement. Et, puisque la propriété n’est pas occupée toute l’année, ses extérieurs ont été réalisés avec des matériaux ne requérant aucune finition à appliquer régulièrement et très peu d’entretien. Inutile de préciser que les peintures et revêtements intérieurs sont d’origines naturelle et biologique…

Moment suspendu à la Whidbey Farm.
Moment suspendu à la Whidbey Farm. Kevin Scott

The good concept store La sélection IDEAT