Road trip : De Naoshima à Kyoto, entre culture pop et ancestrale

Au Japon, la pop culture se heurte aux traditions ancestrales comme dans aucun autre pays. En traversant le sud-ouest de l’archipel, cette confrontation saute aux yeux. Plus on s’approche de Kyoto, plus ce contraste est visible. Les enseignes lumineuses succèdent aux temples bouddhistes et les mangas fascinent autant que les geishas…

JOURS 3 & 4 : KYOTO

Quand une geisha prend la pose dans le quartier historique de Gion, il n’est pas certain qu’elle en soit réellement une (appelée geiko à Kyoto), car de nombreux touristes venus de Chine se promènent dans les rues de la ville vêtus de kimonos ! Des panneaux en bois signalent qu’il est interdit de les toucher ou de se mettre en travers de leur chemin. La tradition est omniprésente à Kyoto, qui fut la capitale du Japon jusqu’en 1868 et le lieu de résidence de l’empereur. Aujourd’hui, des millions de visiteurs affluent pour admirer les palais de l’époque, les innombrables temples, le parc impérial et la vieille ville avec ses maisons traditionnelles en bois. Celle-ci dévoile toute sa magie au cours d’une promenade nocturne à l’heure bleue, lorsque les nombreuses lanternes s’allument.

Incontournable : presque 1000 torii colorés forment l’entrée du sanctuaire Fushimi Inari-taisha. A droite : Il est rare que le quartier des geishas de Ponto-cho soit aussi désert.
Incontournable : presque 1000 torii colorés forment l’entrée du sanctuaire Fushimi Inari-taisha. A droite : Il est rare que le quartier des geishas de Ponto-cho soit aussi désert. Bernd Jonkmanns

Kyoto est également célèbre pour ses milliers de torii vermillon, ces portails shintoïstes qui séparent le monde sacré du monde profane. Une fois franchi dans un sens, n’oubliez pas de repasser dessous en sortant, sous peine de ne jamais regagner le monde matériel ! Si vous avez eu votre dose d’histoire, vous pouvez arpenter la rue commerçante principale Shijo-dori pour y acheter de jolis souvenirs, vêtements ou spécialités culinaires dans les grandes enseignes que sont notamment Takashimaya et Daimaru.

La rue commerçante Shijo-dori, dans le centre de Kyoto, où s’adonner au shopping nippon.
La rue commerçante Shijo-dori, dans le centre de Kyoto, où s’adonner au shopping nippon. Bernd Jonkmanns

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT