Icône : Le fauteuil Relax de Lafuma (1962)

Des icônes du design français, le fauteuil Relax de Lafuma est peut-être la plus « populaire », étant entrée chez toutes sortes de gens. Cet assemblage non signé de toile et de tube d’acier rappelle cependant le Bauhaus allemand et le modernisme suisse. En 2020, il reste toujours aussi facile d’usage, solide et accessible.

Connoté camping, donc populaire, le fauteuil de type « relax » est pourtant plus proche de l’aristocratie anglaise du XVIIIe siècle éprise de vie de bohème ! Et même si le mobilier nomade est né avant lui, le fauteuil pliable Relax de Lafuma en est l’un des archétypes les plus connus. En 1930, quand les trois frères Lafuma fondent leur entreprise, les gens voyagent de plus en plus. Le sac à dos tyrolien, emblématique de la marque, fait la joie des premiers touristes qui profitent des congés payés, institués en 1936. Après la guerre, les vacances et le farniente font leur retour.

Né dans les sixties, le fauteuil Relax compte aujourd’hui parmi les icônes du design français.
Né dans les sixties, le fauteuil Relax compte aujourd’hui parmi les icônes du design français. © LAFUMA MOBILIER

Quand le Relax sort en 1962, le cahier des charges stipule que ses six kilos doivent tenir dans le coffre d’une Renault Dauphine. Breveté, le fauteuil pèse un peu plus, mais c’est pour gagner en performance et solidité. Rayé blanc sur fond bleu ou orange à ses débuts, il n’aurait pas, avec ses motifs, déparé chez Pucci dans les années 80. Pour nos grands-parents, un parfum d’hédonisme s’échappait à l’ouverture du carton de livraison tout plat… Quand on s’y installe, le corps glisse en arrière de tout son poids pour atteindre la position « zero gravity », comme l’appelle la NASA. Orienté à 127 degrés exactement, les jambes surélevées (royal pour le retour veineux), on se retrouve comme en apesanteur…

Le confort est à son apogée grâce à la position « zero gravity ».
Le confort est à son apogée grâce à la position « zero gravity ». © LAFUMA MOBILIER

Depuis toujours, le fauteuil est fabriqué à l’usine d’Anneyron, dans la Drôme. La structure en tube d’acier italien, choisi pour sa résistance au découpage, au cintrage et à l’assemblage, est enduite d’une peinture au polyester anti-UV, et la toile lavable, du coton local de La Tour-du-Pin (Isère) ou du Rilsan, une matière synthétique ultra-résistante elle aussi, est fixée au châssis par un système de laçage réglable.

Il existe aujourd’hui une vingtaine de versions du fauteuil Relax de Lafuma.
Il existe aujourd’hui une vingtaine de versions du fauteuil Relax de Lafuma. © LAFUMA MOBILIER

Facile à déplacer, le Relax s’utilise toute l’année, même à l’intérieur. Il a été agrémenté d’un appui-tête en mousse de polyester et d’accotoirs renforcés, et il peut être équipé d’une ombrelle et d’un porte-gobelet. Il en existe actuellement une vingtaine de déclinaisons, et c’est tant mieux, parce qu’on n’a jamais autant parlé de lâcher prise.
> Renseignements sur le site de l’éditeur

Le fauteuil Relax s’agrémente ici d’un matelas BeComfort.
Le fauteuil Relax s’agrémente ici d’un matelas BeComfort. © LAFUMA MOBILIER

The good concept store La sélection IDEAT