© Nat Finkelstein Estate / All rights reserved

Vitra expose les 20 intérieurs les plus marquants du siècle dernier

Le Vitra Design Museum retrace la fascinante aventure des espaces domestiques contemporains à travers 20 exemples iconiques signés Verner Panton, Adolf Loos, Finn Juhl ou Assemble, jeune collectif d’architectes anglais.

Nos intérieurs sont le reflet de nos âmes, dit l’adage. La distribution des pièces et des volumes, le choix des couleurs, de la décoration, des matériaux et des meubles expriment les manières de vivre de chacun et écrivent une histoire du goût individuel, collectif et culturel. Avec l’exposition « Home Stories. 100 Years, 20 Visionary In- teriors », le Vitra Design Museum tend un miroir rétrospectif à cette épopée nourrie par les enjeux sociétaux propres à chaque époque.

Appartement Yojigen Poketto aménagé par l’agence espagnole Elii.
Appartement Yojigen Poketto aménagé par l’agence espagnole Elii. 2017 © elii [oficina de arquitectura]

Le parcours débute à l’ère contemporaine avec des propositions qui font écho aux problématiques actuelles, telles que la flambée des prix de l’immobilier et l’impératif de densification urbaine. Ces contraintes ont inspiré à l’agence espagnole Elii, en 2017, la rénovation d’un appartement madrilène de 34 m2 en un espace astucieux et modulable, lumineux et fonctionnel.

Projet Antivilla de l’architecte allemand Arno Brandlhuber.
Projet Antivilla de l’architecte allemand Arno Brandlhuber. Bonn 2020

Se jouant des tendances actuelles à la surisolation, l’Antivilla (2014) de l’architecte berlinois Arno Brandlhuber pousse les usagers à adapter leur comportement à la situation climatique. Dans la veine DIY (do it yourself) et collaborative, le collectif Assemble choisit de son côté de donner une seconde jeunesse à un quartier ouvrier de Liverpool en tandem avec les habitants, projet pour lequel il a été récompensé par le Turner Prize, en 2015.

Le Phantasy Landscape de Verner Panton, réalisé en 1970 pour le salon Visiona 2 de Cologne.
Le Phantasy Landscape de Verner Panton, réalisé en 1970 pour le salon Visiona 2 de Cologne. © Verner Panton Design AG

Qu’il soit domestique, intemporel, décontracté, sobre, fonctionnel, ludique, technologique, organique, fluide, futuriste, ornemental, conceptuel, spectaculaire, standardisé, radical ou onirique – à l’image de la reproduction à l’échelle 1/1 du légendaire Phantasy Landscape (1970) de Verner Panton –, le design intérieur s’escorte depuis les années 1920 d’une chronologie faite de bouleversements et de ruptures, de glissements et de constantes.

L’appartement monégasque de Karl Lagerfeld avec du mobilier signé Memphis, en 1982.
L’appartement monégasque de Karl Lagerfeld avec du mobilier signé Memphis, en 1982. © JACQUES SCHUMACHER

En fil rouge de l’exposition, l’influence grandissante du design scandinave depuis les années 40 – avec Finn Juhl, le pionnier danois –, la fascination exercée par le loft, depuis les années 60 et 70 – à l’image de la mythique Factory d’Andy Warhol – et la récurrence d’une question à laquelle chaque décennie doit répondre : dans quel cadre voulons-nous vivre ?

La Casa de Vidro (« la Maison de verre »), de Lina Bo Bardi, à São Paulo, construite au début des fifties.
La Casa de Vidro (« la Maison de verre »), de Lina Bo Bardi, à São Paulo, construite au début des fifties. Nelson Kon

> « Home Stories. 100 Years, 20 Visionary Interiors ». Au Vitra Design Museum, à Weil am Rhein (Allemagne). Jusqu’au 28 février 2021. Design-museum.de

> Durant le déconfinement, le Campus Vitra s’ouvre aux visiteurs de midi à 17 heures, dans le strict respect des règles sanitaires. 

The good concept store La sélection IDEAT