A Millau, un ancien couvent converti à l’art et au design

A Millau, Stéphanie Perris a transformé un ancien couvent du XIXe en boutique-hôtel à taille humaine où l'art contemporain et le design jouent les premiers rôles. Visite.

Autrefois synonyme de bouchons sur la route des plages, la ville de Millau s’est refait une image avec son viaduc conçu par Norman Foster, parfaitement intégré dans son environnement. Le monumental ouvrage d’art fait désormais partie du paysage de la capitale du Sud-Aveyron. C’est même la star de la vue que l’on l’admire depuis le Couvent de la Salette, une chambre d’hôtes qui vient d’ouvrir ses portes aux confins de la ville. Ancienne journaliste à la Gazette Drouot, Stéphanie Perris a choisi de rénover de fond en comble un ancien couvent, où elle a grandi, pour en faire un boutique-hôtel où elle pourrait mettre en exergue son amour de l’art et du design contemporain. Ce lieu chargé d’histoire a été construit à la toute fin du XIXe siècle au confluent du Tarn et de la Dourbie, dont les spectaculaires gorges demeurent avec le viaduc la principale attraction touristique de la région. La bâtisse avec ses fenêtres en plein cintre a servi brièvement de couvent avant d’être acquis par différents propriétaires privés qui ont respecté son architecture, jusqu’aux parents de Stéphanie Perris…

Cette dernière a elle-même dirigé la rénovation et l’aménagement des 1 000 m2. Les quatre chambres de 40 m2 et les deux suites sous les toits de 90 m2 portent le nom de minéraux et pierres semi-précieuses tirées de la collection de son père. Chacune décline les teintes et les vertus de la pierre dont elle porte le nom : tourmaline et opale, améthyste et rose des sables… La décoration épurée met en valeur les matériaux et les textures des tissus et du mobilier. Les suites situées sous les charpentes d’origine sont ainsi ponctuées de lampes signées Ingo Maurer et de baignoire en îlots. Au rez-de-chaussée, les vastes salons ont conservé la cheminée et les pierres apparentes. Le soir venu, on y déguste un vieux whisky ou un verre de vin de la région autour d’une sélection de fromages – le village de Roquefort est à quelques kilomètres – ou de charcuterie aveyronnaise.

Le couvent voisine une chapelle érigée en 1873 suite au voyage effectué par des habitants de Millau au Sanctuaire de Notre-Dame de la Salette (Isère). Stéphanie Perris a obtenu de l’évêché de Rodez d’occuper ce lieu de culte désaffecté qu’elle a reconverti en galerie d’art confiée à un artiste. En ce moment, c’est la Coréenne installée en France Lee Hyun Joung qui y a posé ses œuvres monumentales. Entre les deux bâtiments, les hôtes peuvent se prélasser dans un jardin avec tilleuls centenaires que Stéphanie a préféré conserver plutôt que de les couper pour installer une piscine. D’autant que le sous-sol abrite un spa avec spa de nage à contre-courant, jacuzzi, sauna et hammam. Et qu’à la belle saison, la rivière Dourbie est littéralement à quelques pas…

> Couvent de La Salette. 387, avenue de l’Aigoual, 12100 Millau. Tél. : 06 82 73 38 87. Réservation par mail.
> Chambres à partir de 200 €. Pas de limite de check-out le dimanche…

Depuis les suites au dernier étage, la vue porte jusqu’au viaduc de Millau signé Norman Foster.
Depuis les suites au dernier étage, la vue porte jusqu’au viaduc de Millau signé Norman Foster. Mickael Pijoubert
La décoration des suites sous les toits se joue de la charpente.
La décoration des suites sous les toits se joue de la charpente. Mickael Pijoubert
Au rez-de-chaussée, les œuvres d’art voisinent avec du mobilier, tous choisis par Stéphanie Perris.
Au rez-de-chaussée, les œuvres d’art voisinent avec du mobilier, tous choisis par Stéphanie Perris. Mickael Pijoubert
Chaque chambre décline une pierre rare ou semi-précieuse…
Chaque chambre décline une pierre rare ou semi-précieuse… Mickael Pijoubert
La salle à manger, emblématique du mélange d’art et de mobilier contemporains du Couvent de la Salette.
La salle à manger, emblématique du mélange d’art et de mobilier contemporains du Couvent de la Salette. Mickael Pijoubert
La pierre apparente est adoucie par un mobilier et des éclairages chaleureux.
La pierre apparente est adoucie par un mobilier et des éclairages chaleureux. Mickael Pijoubert
De l’autre côté du parc, la chapelle/galerie.
De l’autre côté du parc, la chapelle/galerie. Mickael Pijoubert

The good concept store La sélection IDEAT