Archivélo : 4 balades pour découvrir le patrimoine archi du Grand Paris

Envie d’évasion, d’une bonne séance de sport et d’une ballade en pleine nature ? Cela tombe bien, le Pavillon de l’Arsenal et « Enlarge your Paris » proposent quatre itinéraires accessibles en vélo à tous les publics, spécialement étudiés pour (re)découvrir les paysages de la métropole.

Patrimoine historique ou contemporain, architecture brutaliste ou industrielle, jungle urbaine ou parc forestier… Le Grand Paris révèle ses multiples visages avec Archivélo, un programme de quatre promenades qui parcourent de long en large son territoire de 800 km2. Des balades à pratiquer en aller-retour ou en aller-simple, en s’aidant du RER ou des trains transiliens. Chaque itinéraire se distingue par sa géographie, son histoire et ses édifices qui témoignent de la richesse urbaine, paysagère et architecturale de la métropole. Et pour cause, ces quatre propositions ont été pensées par le Pavillon de l’Arsenal et « Enlarge your Paris », soit le Centre d’architecture et d’urbanisme phare de la capitale et le média dévolu au Grand Paris.

1 / L’envers de la Seine

Facilement reconnaissable avec ses tours angulaires, la bibliothèque Nationale de France François-Mitterrand (13e), a été inaugurée en 1995.
Facilement reconnaissable avec ses tours angulaires, la bibliothèque Nationale de France François-Mitterrand (13e), a été inaugurée en 1995. ®Georges Fessy_Dominique Perrault Architecte_adagp

Avis aux sportifs pour ce parcours de 93 km qui relie Paris à Fontainebleau. En longeant la Seine vers l’Ouest, le trajet fait l’impasse sur Notre-Dame et la tour Eiffel pour passer aux pieds du Ministère des Finances de Paul Chemetov, de la BNF de Dominique Perrault et de l’Huatian Chinagora Hotel, d’allure biens moins solennelle avec son bâtiment qui pastiche l’architecture traditionnelle chinoise. De Essonne à Bois-le-Roi, les vestiges industriels et les villas Belle Epoque guident ensuite jusqu’au Château de Fontainebleau, érigé à partir du XIIe siècle. Un grand écart temporel et stylistique, qui justifie bien quelques courbatures…
> Parcours de 93 km du Pavillon de l’Arsenal, Paris (IVe) au château de Fontainebleau (77)


2/ London Calling !

Dessiné par Le Notre, le Grand parterre de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) est l’un des balcons les plus fascinants sur le Grand Paris.
Dessiné par Le Notre, le Grand parterre de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) est l’un des balcons les plus fascinants sur le Grand Paris. DR

Avec ses 470 km de long, l’avenue London-Paris relie les capitales britannique et française avec un itinéraire entièrement consacré aux deux-roues. Plus raisonnable, Archivélo se contente de ses 44 premiers kilomètres pour tracer un parcours haut en contrastes. Entre l’île de la Cité et la banlieue bourgeoise, la tour Pleyel et celles de la basilique de Saint-Denis, voire le stade de France et la Maison Fournaise, la guinguette qui inspira Le déjeuner des canotiers à Auguste Renoir. Passé Chatou et son Île des impressionnistes, la balade s’achève sur le Grand parterre de Saint-Germain-en-Laye, un belvédère dessiné pour Louis XIV, dont le panorama s’ouvre aujourd’hui sur une bonne partie du Grand Paris et tout le quartier de La Défense.
> Parcours de 44 km de l’île de la Cité, Paris (IVe) à Maisons-Laffitte (78)


3 / Découvrir les Champs-Elysées du Grand Paris

Les ex-Magasins Généraux, le long du Canal de l’Ourcq, à Pantin, accueillent aujourd’hui le centre de création du groupe BETC.
Les ex-Magasins Généraux, le long du Canal de l’Ourcq, à Pantin, accueillent aujourd’hui le centre de création du groupe BETC. Hervé Abbadie

Direction la place de Stalingrad (XIXe) pour ce parcours de 15 km qui s’étire sur les berges du Canal de l’Ourcq. A l’heure où certains les comparent aux « Champs-Elysées du Grand Paris », empruntez ses rives jusqu’à Pantin pour rejoindre l’architecture brutaliste du Centre national de la danse, puis celle des Grands Moulins et des Magasins généraux de ce Brooklyn parisien. Une parenthèse de briques et de béton qui précède un bain de chlorophylle d’autant plus appréciable, dans le parc de la Bergère (Bobigny) et le parc forestier de la Poudrerie (Vaujours), classé « zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique », à quelques encablures seulement du périphérique.
> Parcours de 15 km de la place Stalingrad, Paris (XIXe) à Clayes-Souilly (77).


4 / Le tapis rouge de la coulée verte

En plus de ses sentiers vallonnés, le Domaine de la Vallée-aux-loups abrite la maison où Chateaubriand commença d’écrire ses fameuses « Mémoires d’outre-tombe ».
En plus de ses sentiers vallonnés, le Domaine de la Vallée-aux-loups abrite la maison où Chateaubriand commença d’écrire ses fameuses « Mémoires d’outre-tombe ». DR

Chaque promenade se cantonne a des « véloroutes » sécurisées mais, en empruntant la coulée verte du Sud parisien, celle-ci profite d’une voie paysagère particulièrement agréable et adaptée aux sorties familiales. En partant de la place de Catalogne inaugurée en 1985 par Ricardo Bofill (XIVe arrondissement), elle traverse sans mal l’urbanisme de dalle du quartier Maine Montparnasse pour rejoindre le parc de Sceaux et ses jardins à la française dessinés par André Le Nôtre. Plus bucolique, le Domaine de la Vallée-aux-loups prolonge la balade autour de ses plans d’eau, de son arboretum et d’une maison habitée pendant un temps par Chateaubriand.
> Parcours de 14 km de la Place de Catalogne, Paris (14e) à la gare de Massy-Verrières (Essonne).

The good concept store La sélection IDEAT