© Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

Expo : Pour Kreo, Pierre Charpin explore la similitude des formes

A Paris, la galerie Kreo rouvre ses portes avec « Similtude(s) ». Une exposition de Pierre Charpin, où le designer se joue des ressemblances et des répétitions pour initier une nouvelle recherche autour de la variation des formes.

Pour sa septième exposition à la Galerie Kreo, Pierre Charpin n’a pas fait les choses à moitié. Cinq ans après sa dernière incursion dans l’espace du VIe arrondissement, le designer revient avec « Similitude(s) ». Cet ensemble de 35 pièces démontre à nouveau son goût pour le travail en série, avec des tables basses, bouts de canapé, miroirs, vases, luminaires et dessins soumis à de multiples déclinaisons.

Série Stain. Une nouvelle preuve de l’affection que Pierre Charpin porte à la pratique du dessin.
Série Stain. Une nouvelle preuve de l’affection que Pierre Charpin porte à la pratique du dessin. © Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

Réalisés à l’encre de Chine et aux crayons de couleurs, six grands cercles accueillent les visiteurs et évoquent d’emblée les recherches de Pierre Charpin autour des formes et des couleurs. Dans cette nouvelle exposition, elles deviennent sujettes à des variations successives pour interroger les mécanismes qui façonnent notre perception et notre ressenti, tout en développant une certaine esthétique de la répétition.

Vases Plump en faïence émaillée.
Vases Plump en faïence émaillée. © Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

Accumulations de courbes rebondies, les vases Plump revisitent de façon généreuse le langage visuel du créateur, souvent simple et ludique. A l’exemple des vases Lunettes, pensés comme de purs exercices de composition avec un vocabulaire formel qui se restreint au cylindre, au cercle et au rectangle. Présentés dans la seconde partie de l’exposition, ces trois modèles en aluminium font écho à la géométrie rigoureuse du plafonnier Trapeze, dont les sphères et les tubes de lumière s’articulent en cadrant l’espace.

Vases Lunettes, en aluminium poli et anodisé, sous un des deux plafonniers Trapeze.
Vases Lunettes, en aluminium poli et anodisé, sous un des deux plafonniers Trapeze. © Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

Avec les miroirs Satellite, l’imbrication des formes et des matières se poursuit dans un nouveau dialogue contrasté. Leurs surfaces réfléchissantes tranchent avec les couleurs de leurs contours, à la fois ouverts et fermés par des panneaux en bois laqué. Chaque modèle se distingue par sa morphologie et sa propre teinte, tout comme les dessins qui rythment les tables basses Translation, véritables pièces maîtresses de l’exposition.

Miroirs Satellite et tables basses Translation.
Miroirs Satellite et tables basses Translation. © Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

Chacune naît d’un processus identique. A l’intérieur de leur plateau rectangulaire ou carré, une même forme se duplique au centre et en périphérie. Habillée de trois coloris, la composition qui en résulte oscille entre différences et répétitions sur une toile de fond en pierre de lave émaillée. Une matière vibrante que Pierre Charpin transforme en une « peau aux reflets changeants », à la fois délicate et granuleuse. Tout simplement sublime…

> L’Exposition « Similitude(s) » de Pierre Charpin est présentée jusqu’au 31 juillet 2020 à la Galerie Kreo, 31, Rue Dauphine Paris VIe. galeriekreo.com

Miroir Satelitte, plafonnier Trapeze et tables basses Translation.
Miroir Satelitte, plafonnier Trapeze et tables basses Translation. © Pierre Antoine Courtesy Galerie kreo

The good concept store La sélection IDEAT