« Shaping 90 » : 3 meubles/objets pour adoucir les angles de son intérieur

Jamais évidents à agencer, les coins et recoins gagnent en style et en fonctionnalité grâce au mobilier de la collection « Shaping 90 », dessinée par le studio libanais Borgi | Bastormagi.

Face à l’étroitesse généralisée des intérieurs citadins, plus question de négliger le moindre recoin pour Nada Borgi et Etienne Bastormagi, les deux fondateurs du studio éponyme, qui viennent de dévoiler la collection « Shaping 90 ». D’après le duo de créateurs, « les appartements rétrécissent toujours plus et les petits espaces sont devenus la réalité de la vie urbaine contemporaine. L’idée était donc de créer une série de designs fonctionnels qui tireraient le meilleur parti d’une pièce. “Shaping 90” est né du désir d’utiliser [les angles,] ces endroits délicats qui sont souvent oubliés et gaspillés. »

Miroirs Pivot sur-pied (en noir) ou à disposer au mur (en vert).
Miroirs Pivot sur-pied (en noir) ou à disposer au mur (en vert). DR

Pour lutter contre ces surfaces inexploitées, leur nouvelle collection investit les coins avec trois typologies à l’esthétique sobre mais sophistiquée. Simples feuilles d’acier pliées, à la manière d’un petit paravent, les miroirs Pivots s’immiscent partout grâce à leur encombrement minimal. Faisant aussi fonction de vide-poches et de porte-manteaux grâce à leur tablette en noyer et le crochet caché dans leur repli, ils s’intègrent aussi bien dans une entrée que dans une chambre, qu’ils soient sur-pied ou directement accrochés au mur. Déclinée en version XXS, une troisième version répond à ses grandes sœurs en dissimulant un pot à crayons ou un soliflore amovible, afin d’agrémenter consoles et bureaux.

Miroirs Pivot, déclinés en petits objets décoratifs de 40 cm de haut.
Miroirs Pivot, déclinés en petits objets décoratifs de 40 cm de haut. DR

Pratique mais pas que… « Shaping 90 » cultive aussi son aspect décoratif en jouant de finitions colorées et de formes géométriques limpides. Comme avec les étagères Fillet, qui font alterner bois et  métal et teintes noires, vertes et bleues avec des sections droites et arrondies. A travers ces dernières, Nada Borgi et Etienne Bastormagi réinterprètent les courbes qui dessinent les balcons des immeubles modernistes de Beyrouth. Une source d’inspiration presque évidente pour ces deux architectes et urbanistes de formation qui ont décidé de s’associer en 2017, après plusieurs expériences au sein de grandes agences.

Etagères Fillet, en noyer et acier.
Etagères Fillet, en noyer et acier. DR

Avec son corps en marbre et son frêle piétement en acier, la lampe Bevel clôt la collection avec un dessin toujours aussi pur et efficace, qui se marie à n’importe quel bout de canapé. De quoi rentabiliser l’espace au maximum, avec un design graphique et astucieux qui avait déjà fait le succès de « Foll[i] », une précédente collection du studio Borgi | Bastormagi regroupant une série de mini-jardins verticaux.

Luminaire Bevel, en acier et marbre Onyx.
Luminaire Bevel, en acier et marbre Onyx. DR

The Good Spots Destination Beyrouth

The good concept store La sélection IDEAT