Avec « Squat », le design italien s'exporte à Los Angeles

Après Paris, Beyrouth, Milan, New York et Londres, la galerie Nilufar s’est posée cet hiver en Californie avec une expo pop-up proposant de nouveaux espaces domestiques. Une initiative de sa fondatrice, Nina Yashar, connue pour son amour des assemblages éclectiques. Visite virtuelle…

Pour sa première incursion californienne, Nilufar a exporté son « Squat », sorte ­d’appartement-galerie éphémère, dans un showroom de 500 m2 à Los Angeles. Un exercice qui a soulevé bien des obstacles. « Il a fallu partitionner ce hangar sans vie pour proposer un espace domestique crédible, lance Nina Yashar, fondatrice de la galerie. Nous avons fait divers essais avant de décider de reprendre les tissus Dedar que j’avais utilisés en 2018, à Milan, lors de l’exposition consacrée à Lina Bo Bardi. »

Nilufar a investi un ancien hangar de la Cité des Anges avec plus de 150 pièces de 40 designers, associées dans un esprit bohème typique de la côte Ouest.
Nilufar a investi un ancien hangar de la Cité des Anges avec plus de 150 pièces de 40 designers, associées dans un esprit bohème typique de la côte Ouest. Brica Wilcox

L’espace ouvrait sur un mobilier de jardin résolument pop. Tons acidulés, imprimés safari et finitions chromées : les meubles de Derek Castiglioni invitaient au farniente avec des matières 100 % recyclables. Ce kaléidoscope se répandait subtilement dans les alentours, dominés par des appliques à l’esprit végétal de Bethan Laura Wood et une sculpture en verre soufflé de Claude Missir. Plus loin, une bibliothèque d’Osvaldo Borsani et un fauteuil BP16 de Gio Ponti formaient un univers convivial, illuminé par des petits lampadaires signés Gabriella Crespi.

Le « Squat » de Nilufar, un mix singulier de design vintage et contemporain.
Le « Squat » de Nilufar, un mix singulier de design vintage et contemporain. Brica Wilcox

Dans le Squat, le sol est l’âme de la pièce

Au fond, les tables et les chaises de Massimiliano Locatelli, posées sur un tapis d’Ettore Sottsass, offraient une alternative intimiste à un immense plan de travail de Martino Gamper. Bien qu’organisé comme un habitat où le mobilier serait apparu au fil des années, « Squat » développait une atmosphère qui semblait venir d’ailleurs… « Cela peut paraître contre-­intuitif, mais l’ambiance d’un lieu est avant tout définie par son sol, confesse Nina Yashar, qui a conservé des automatismes de son enfance à manipuler les tapis de collection du négoce familial. Les gens s’en rendent compte quand ils envoient leur tapis au nettoyage et que la pièce perd alors une grande partie de son âme. »

Le « Squat » de Nilufar, à la fois latin et californien.
Le « Squat » de Nilufar, à la fois latin et californien. Brica Wilcox

C’est aussi cette promesse d’avant-garde qui l’a attirée dans la Cité des Anges. « Cette ville dépasse enfin son obsession du cinéma pour s’ouvrir à l’art et au design international », jubile-t-elle. Pour preuve, le succès de la seconde édition de la foire d’art contemporain Frieze, qui s’est tenue dans les studios de la Paramount, en février dernier.

Nina Yashar, qui a fondé la galerie Nilufar dans les années 1990, a toujours privilégié une pluridisciplinarité cosmopolite qu’elle tient de ses origines iraniennes. Une attitude visionnaire au regard des tendances qui prévalent aujourd’hui.
Nina Yashar, qui a fondé la galerie Nilufar dans les années 1990, a toujours privilégié une pluridisciplinarité cosmopolite qu’elle tient de ses origines iraniennes. Une attitude visionnaire au regard des tendances qui prévalent aujourd’hui. Brica Wilcox

> Nilufar SQUAT LA. 830 N Highland Ave, Los Angeles, CA 90038, fermé temporairement.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT