[Mode & Design] Les trois meubles essentiels de Marie Dewet, fondatrice de MaisonCléo

Cet été, IDEAT invite des créateurs de mode, étoiles montantes ou designers confirmés, à quitter le monde du vêtement pour investir celui du design. Au programme, une short-list de trois pièces finement sélectionnées. Cette semaine, c’est Marie Dewet, derrière MaisonCléo, qui nous présente ses trois meubles essentiels, à l'esprit délicieusement vintage.

Derrière MaisonCléo se cache un beau duo mère-fille, formé par Marie et sa maman Nathalie. Au menu, des vêtements à 100 % faits main à la demande, « à partir de restes de grandes maisons, de designers ou d’usines » ou encore de tissus « vintage suite à des trouvailles en brocante ». Très actif sur Instagram, ce label transparent qui veut raisonner la mode et n’hésite pas à dévoiler ses coûts de productions ne cache pas son aversion pour la Fast Fashion, via le hashtag #FFF (F*ckFastFashion). Rien d’étonnant à ce que les trois meubles essentiels de Marie Dewet fassent la part belle au vintage.


Un canapé en velours des seventies

« En ce moment, je m’attelle à décorer le nouvel espace bureau de ma marque MaisonCléo. J’ai commencé par chiner ce petit canapé en velours 70s pour notre petit coin salon sur Selency. J’ai adoré sa couleur marron doré. Ce sont en fait deux chauffeuses en velours, ce qui est très pratique puisqu’on peut les séparer. »


Une lampe vintage en céramique aux inspirations asiatiques

« Je suis passionnée par la culture asiatique ces derniers temps et j’ai chiné pas mal de décoration vintage japonaise le mois dernier, et ça se ressent donc aussi dans mon travail. J’ai trouvé un superbe tissu asiatique en soie et on prévoit une petite série de vêtements faits dans des tissus en soie chinoise. J’ai donc dans ma wishlist cette lampe vintage en céramique avec dessins et inscriptions chinoises que j’adore. »


Un coussin imprimé vache de Rose Greenberg

« Toujours dans l’idée de décorer le nouvel espace bureau de MaisonCléo, j’ai repéré la semaine dernière sur Instagram cette créatrice de coussin, Rose Greenberg, qui fabrique à partir de chutes de tissu des coussins à la commande, dans une forme design, à Los Angeles où elle est basée. Et tous les tissus sont déstockés donc très limités. Notre dévolu s’est posé sur le coussin imprimé vache. »

> A lire également : Les trois meubles essentiels d’Amélie Pichard
                            Les trois meubles essentiels de Coralie Marabelle

The good concept store La sélection IDEAT