Maison Archik : Une nouvelle vision de l’art de vivre débarque à Paris

Après avoir séduit le sud de la France grâce à une activité transversale dédiée à l’immobilier, l’architecture intérieure et l’édition de mobilier, Maison Archik investit la capitale avec une palette de projets toujours aussi diversifiée.

« Remettre l’architecture au centre de l’immobilier », telle est la maxime d’Archik depuis 2015. Co-fondée par Amandine et Sébastien Coquerel, deux anciens ingénieurs épris d’architecture et de design, l’agence a vite bâti sa réputation sur un modèle hybride, pour le moins atypique dans le paysage français. En plus de proposer des biens à la vente, l’agence propose d’accompagner ses clients jusque dans leurs aménagements intérieurs. A travers des interventions lourdes ou de simples rafraîchissements, qui peuvent se poursuivre jusque dans les détails de la décoration.

Pour son premier projet à Paris, l’agence hybride s’est confrontée à une problématique typique de la capitale : l’aménagement des appartements à faible superficie.
Pour son premier projet à Paris, l’agence hybride s’est confrontée à une problématique typique de la capitale : l’aménagement des appartements à faible superficie. @Alexis Paoli

Après avoir conquis Marseille et Toulouse, ce panel de services sur-mesure s’exporte désormais dans la capitale. Notamment du coté de la rue Daguerre, où l’architecte Hélène Paoli a totalement revu l’organisation spatiale d’un deux pièces également meublé par ses soins. Des interrupteurs en céramique aux couleurs et matières qui délimitent intelligemment les différentes zones de vie, rien n’est laissé au hasard dans cette petite surface. Un premier projet parisien, alors que l’agence s’attelle aujourd’hui à transformer 130 m2 de bureaux en appartement privé, en collaboration avec l’architecte Chrystel Laporte.

Taillé au cordeau, l’aménagement se joue de l’étroitesse des lieux avec des meubles sur-mesures et des teintes contrastées.
Taillé au cordeau, l’aménagement se joue de l’étroitesse des lieux avec des meubles sur-mesures et des teintes contrastées. @Alexis Paoli

En vue de faire dialoguer toutes les facettes de l’habitat, l’agence s’est aussi lancée dans l’édition de mobilier. Une suite qui semblait logique, « en parfaite cohérence avec les valeurs de la marque et son ambition : imaginer des intérieurs singuliers, valoriser le design français, affirmer une esthétique aussi brute qu’élégante »… Ainsi sont nés un bureau avec Nova Obiecta, un tabouret avec Binôme, un miroir avec Charlotte Juillard ou des baladeuses avec Samy Rio. Autant de pièces exclusives qui se dévoilent depuis la fin du mois de juin dans son antenne éphémère du Haut-Marais.

Dans son agence parisienne, Maison Archik a convié le tabouret Modulo du studio Binôme et le bureau Opus de Nova Obiecta, inspiré par une relecture du mobilier de Jean Prouvé.
Dans son agence parisienne, Maison Archik a convié le tabouret Modulo du studio Binôme et le bureau Opus de Nova Obiecta, inspiré par une relecture du mobilier de Jean Prouvé. GABRIELLE VOINOT

Installée dans un espace feutré mais temporaire, Maison Archik fignole encore l’aménagement de son agence parisienne définitive. Un lieu de 165 m², toujours implanté dans le IIIe arrondissement et idéal pour décliner les événements, conférences et expositions de design qui ont fait le succès de son agence marseillaise. Prévue à l’automne, l’inauguration sera aussi l’occasion de découvrir sa dernière collaboration avec le studio Foam : une suspension en cuir durci et découpé au laser, parfaite pour mettre en lumière sa vision si singulière de l’art de vivre.
> archik.fr

En attendant de présenter sa suspension à Paris, maison Archik consacre une petite exposition au studio Foam dans son enceinte marseillaise, avec des carreaux de céramique et des vases conçus par sa fondatrice, la designer Caroline Venet.
En attendant de présenter sa suspension à Paris, maison Archik consacre une petite exposition au studio Foam dans son enceinte marseillaise, avec des carreaux de céramique et des vases conçus par sa fondatrice, la designer Caroline Venet.

The good concept store La sélection IDEAT