Hôtel Le Sud, la French Riviera tout simplement

Cet été, IDEAT met le cap sur notre douce France pour des séjours hors du commun. Planquée entre Cannes et Nice, Juan-les-Pins, station balnéaire chic, offre un cadre radieux à un nouvel hôtel au charme tout méditerranéen, sobrement nommé Le Sud.

Ah ! « Le sud ». Cette région que tous les juillettistes et aoutiens s’arrachent. Montpellier, Marseille, Saint-Tropez, le Luberon… Peu importe, pourvu que l’on y soit ! Et sur la route des vacances, on ne perd pas le gimmick. « On dirait le sud », « et par tous les chemins j’y reviendrai »… la radio crache en boucle les tubes vintage qui ont eu la bonne idée de rendre hommage à cette France ensoleillée. Et toujours en été…

Fort de cet imaginaire charmeur, un petit hôtel né à Juan-les-Pins, dans la commune d’Antibes, s’est fait une place au soleil en un rien de temps. Tout juste ouvert pour le début de la saison, Le Sud, c’est donc son nom, a mis dans la marmite tous les ingrédients pour une percée au rayon des tendances estivales. Une signature simple et efficace. Une décoration pas trop tape à l’œil et pointue imaginée par une architecte d’intérieur méconnue du grand public, mais pas du milieu. Placez le tout en bord de mer. Bienvenue à l’hôtel Le Sud.

La richesse culturelle et artistique de la région a été une grande source d’inspiration, tant pour le choix de la palette de couleurs que pour le graphisme et la décoration.
La richesse culturelle et artistique de la région a été une grande source d’inspiration, tant pour le choix de la palette de couleurs que pour le graphisme et la décoration. Valerio Geraci

On pourrait croire que la bâtisse est une œuvre graphique de Cocteau – qui apposa d’ailleurs sa patte de dessinateur sur certains murs de la région. Le fond est blanc. La forme est vaporeuse. Et ponctuée d’élégants filets de couleurs méditerranéennes : terracotta, marine, olivier… qui viennent souligner les détails d’une architecture sciemment simpliste. Ici, Cocteau s’appelle Franck Lebraly et son commanditaire n’est autre que l’architecte d’intérieur des lieux, Stéphanie Lizée.

L’âme de Jean Cocteau plane sur les lieux.
L’âme de Jean Cocteau plane sur les lieux. Valerio Geraci
La plupart du mobilier a été dessinée sur mesure et réalisée par des artisans locaux.
La plupart du mobilier a été dessinée sur mesure et réalisée par des artisans locaux. Valerio Geraci

Artiste et architecte ont donc planché main dans la main pour personnifier Le Sud. En proposant une expérience (très) loin des codes hôteliers de la région, le duo réussi le pari de donner à l’établissement une véritable âme chaleureuse et intimiste. Stéphanie Lizée (restaurant Django, boutique The Socialite Family et Roseanna), à la tête de son studio depuis 2017, signe donc à Juan-les-Pins son tout premier hôtel. Tel un hommage à cette Côte d’Azur rayonnante, elle s’y réapproprie l’imaginaire local (murs talochés, le grès, la rayure, le rotin) sans tomber dans la caricature, épaulée par Franck Lebraly sur les fresques et interventions picturales dans les 29 chambres.

Franck Lebraly signe aussi l’identité graphique de l’hôtel.
Franck Lebraly signe aussi l’identité graphique de l’hôtel. Valerio Geraci

A quelques minutes des belles plages de sable de Juan-les-Pins, le Sud version hôtel rayonne d’un charme naïf et authentique trop rare dans la région.

> Hôtel Le Sud. 5 rue Marcel Paul, Juan Les Pins, 06160. Réservations.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Cannes

The good concept store La sélection IDEAT