Best-of : Nos meubles et lampes préférés de Juillet 2020

Dans ce best-of, IDEAT vous livre sa première fournée de coups de cœur estivaux où des génies de la lampe le disputent à de futures stars du design.

1/ Le come-back de Marcel Gascoin

Grâce à Gubi, la C-Chair de Marcel Gascoin revient dans différentes finitions.
Grâce à Gubi, la C-Chair de Marcel Gascoin revient dans différentes finitions. DR

Après avoir exhumé des créations de Mathieu Matégot (1910-2001), l’éditeur danois Gubi s’attaque à un autre monstre sacré du design français : Marcel Gascoin (1907-1986). Pionnier de la fabrication industrielle de mobilier, ce décorateur de profession était membre du collectif UAM aux côtés de Robert Mallet-Stevens, Charlotte Perriand ou Jean Prouvé. Architecte d’intérieur au ministère de la reconstruction, on lui doit entre autres l’apparition des premiers living-rooms dans l’Hexagone. La chaise C, la première que Gubi a choisi de ressusciter, a justement été dessinée en 1947 pour équiper les nouveaux intérieurs, plus étriqués de l’après-guerre. Dénué de tout ornement inutile, elle est équipée au choix d’une assise et d’un dossier en papier tressé, comme le tout premier modèle créé par Gascoin pour un immeuble de Sotteville-lès-Rouen, ou d’une version plus luxueuse en bois verni.
> C-Chair de Marcel Gascoin, Gubi, à partir de 669 €.

Le tressage de papier du modèle originel (1947) a été reproduit à l’identique.
Le tressage de papier du modèle originel (1947) a été reproduit à l’identique. DR

2/ Tables exemplaires

Aperçu de la collection « Essential » du studio Viewport (Industry+).
Aperçu de la collection « Essential » du studio Viewport (Industry+).

L’éditeur singapourien Industry+ a lancé un défi au studio de design londonien Viewport, spécialisé dans l’aéronautique : concevoir une série de tables basses en réduisant au maximum leur empreinte écologique. « Notre réponse a été de recycler les déchets de l’industrie locale du bois (rebuts de menuiseries ou de chantiers de construction) et d’utiliser le minimum de transformation pour obtenir le produit final », explique Gautier Pellegrin, designer qui a participé à l’élaboration de cette collection. Les morceaux de bois sélectionnés sont séchés puis sablés et découpés numériquement pour être assemblés par tenon et mortaise. Bien entendu, chaque pièce est unique…
> Collection « Essential » de Viewport Studio, prix sur demande (Industry+).

Vue de trois modèles, chacun issu de chutes de l’industrie du bois.
Vue de trois modèles, chacun issu de chutes de l’industrie du bois.

3/ Satellight of love

Lampe Satellight d’Eugeni Quitllet (Foscarini).
Lampe Satellight d’Eugeni Quitllet (Foscarini). DR

L’espace, ses planètes et ses étoiles est une source d’inspiration de plus en plus populaire auprès des designers. Le Catalan Eugeni Quitllet est plus particulièrement fasciné par le Soleil. « J’ai rêvé que j’en prenais un morceau pour le partager avec le monde, tenant une boule de lumière dans mes mains. J’ai capté la lumière sous une cloche pour qu’elle ne puisse pas s’échapper. » Un design hyper lisible grâce au diffuseur en verre soufflé blanc qui semble flotter dans la cloche de cristal.
> Lampe Satellight d’Eugeni Quitllet, disponible en version suspension, à poser ou applique, Foscarini.

Eteinte, Satellight est aussi esthétique qu’allumée.
Eteinte, Satellight est aussi esthétique qu’allumée.

4/ Lampe refuge

Fienile, une micro-architecture lumineuse.
Fienile, une micro-architecture lumineuse.

Pour mettre au point sa dernière lampe, le designer Daniel Rybakken s’est replongé dans sa jeunesse passée dans la campagne norvégienne. Fienile est un hommage au grenier à foin de la ferme où a grandi son grand-père. Conçue comme un hommage à l’architecture rurale scandinave dont elle reprend les traits caractéristiques, elle dispense une lumière douce et chaude sous son « toit », ce qui lui permet de quasi disparaître dans l’obscurité. Cette lampe à poser a été déclinée par Luceplan en suspension et version outdoor.
> Lampe Fienile, design Daniel Rybbaken, Luceplan, prix selon modèle.


5/ Chaise sur mesure

Petit aperçu des possibilités offertes par le système d’assises de Cubit.
Petit aperçu des possibilités offertes par le système d’assises de Cubit.

Jeune designer installé dans la région lilloise, Tim Defleur vient de sortir chez l’éditeur allemand Cubit un système de sièges rembourrés qui s’apparente plus à un jeu de construction pour professionnels et amateurs de décoration contemporaine. Trois hauteurs d’assise et deux largeurs permettent de délimiter le format général. Il faut ensuite choisir entre un ou deux accoudoirs et piocher dans le large choix de tissus italiens et de couleurs disponibles pour le piètement en acier thermolaqué. La collection est fabriquée dans l’usine allemande de Cubit.
> Prix selon modèle, Cubit.

Il est même possible de créer de confortables fauteuils…
Il est même possible de créer de confortables fauteuils…

The good concept store La sélection IDEAT