Le guide IDEAT de la Paris Design Week 2020

La rédaction d'IDEAT s'est plongée dans la programmation dense de la Paris Design Week 2020 et vous révèle les temps forts de cette semaine de célébration du design.

La Paris Design Week 2020 aura bien lieu ! Après des mois d’incertitude, qui ont vu les manifestations publiques annuler les unes après les autres leur édition 2020, c’est un soulagement pour les acteurs d’un secteur, qui doit composer cet automne sans le salon Maison & Objet à Villepinte. Les circonstances exceptionnelles ont forcé designers, éditeurs et distributeurs à se réinventer pour présenter leurs dernières créations dans un cadre conforme aux nouvelles normes sanitaires. Mais force est de constater que cela n’a pas entamé leur motivation, vu le nombre d’événements organisés ! IDEAT vous présente les incontournables de cette semaine du design parisien, classés en trois thématiques.

1/ Design et économie circulaire

Collection réalisée par Ionna Vautrin pour le studio Emmaüs.
Collection réalisée par Ionna Vautrin pour le studio Emmaüs. DR

Le cœur de la PDW va battre dans les galeries Joseph et l’Espace Commines, trois lieux situés dans le Marais qui sont investis par une sélection de designers et fabricants qui font bouger les lignes dans le design. Et s’il est bien une thématique qui mobilise toutes les énergies, c’est celle des modes de production propres en général, et celle de l’économie circulaire en particulier. Le collectif 5.5, qui pratique de longue date le design dans cette optique, a scénographié l’exposition présentée avec l’association Les Canaux sous la verrière de la Galerie Joseph (5, rue Saint-Merri). Y sont exposés des meubles tous issus du recyclage. L’autre Galerie Joseph (116, rue de Turenne) regorge elle aussi de propositions de jeunes designers qui veulent en finir avec le gaspillage de matières premières et la surproduction. Même objectif pour le Studio Emmaüs, qui dévoile ses objets ressuscités à la ressourcerie L’Alternative (13, rue Leopold Bellan, jusqu’au 12 septembre). Enfin, Villettemakerz, lieu dédié aux nouveaux modes de production (Galerie de la Villette, 75019), propose jusqu’au 20 septembre son exposition « 100 % circulaire », qui réunit des initiatives pour réemployer des déchets dans des objets du quotidien.


2/ Les jeunes designers dans la lumière

Affiche de l’exposition « La jeune création réinvente la table du Conseil des ministres » au Mobilier National.
Affiche de l’exposition « La jeune création réinvente la table du Conseil des ministres » au Mobilier National. DR

Cette Paris Design Week est l’occasion rêvée de découvrir les jeunes designers qui exposent dans toute la capitale. D’abord dans les trois épicentres du Marais (voir ci-dessus) où sont exposés les travaux d’une sélection d’étudiants de différentes écoles de design européennes aux côtés de pièces issus du concours Rising Talent organisé deux fois par an par le Salon Maison & Objet, chaque fois dans un pays différent. Dans sa galerie des Gobelins (42, avenue des Gobelins, 75013), le Mobilier National montre les propositions de jeunes talents pour équiper la salle du Conseil des ministres à l’Elysée (jusqu’au 12 septembre). Fidèle à sa tradition de défrichage du design US, la galerie Triode présente à Saint-Germain-des-Prés une sélection de nouvelles têtes, qui devraient faire parler d’elles dans les mois à venir. A quelques pas, le jeune éditeur lyonnais Folks dévoile ses objets domestiques, dont la nouvelle lampe d’Elisa Uberti (9, rue de l’Echaudé, 75006, jusqu’au 6 septembre). Dans le Marais, le nouveau concept-store Boon_Room met ses 700 m2 au service de marques et designers émergents, avec notamment les Sardes de Pretziada (9, Rue des Lesdiguieres). Enfin, à compter du 8 septembre, Codimat installe dans son showroom (63-65, rue du Cherche-Midi) les créations pop des prometteurs Alexandre-Benjamin Navet et Nathan Litera.

Vase Colline d’Elisa Uberti (Folks).
Vase Colline d’Elisa Uberti (Folks). DR

3/ Toutes les nouveautés des grands éditeurs

Canapé Bombom de Joanna Vasconcelos (Roche Bobois).
Canapé Bombom de Joanna Vasconcelos (Roche Bobois). DR

Tous les grands éditeurs de design sont présents lors de cette PDW. Les Scandinaves sont en première ligne avec l’ouverture d’un concept-store XXL pour Muuto en plein Triangle d’or du meuble (angle rue du Bac/boulevard Saint-Germain) et l’inauguration le 18 septembre prochain du premier showroom de Carl Hansen & Son, éditeur historique du design danois (53, bis Quai des Grands Augustins, 75006). Mais les Italiens arrivent eux aussi en force avec Flos qui présentent pour la première fois ses nouveaux luminaires signés Starck, Bouroullec, Nendo ou Anastassiades dans son showroom (15, rue de Bourgogne). Idem pour Cassina, Poltrona Frau et Minotti, dont les collections 2020 seront dévoilées pour la première fois en France dans leurs showrooms de la Rive gauche. Le spécialiste florentin du tissu Dedar accueille pour sa part la première collection de mobilier de la décoratrice à succès Laura Gonzalez (20, rue Bonaparte, 75006). Roche-Bobois montrera les premières pièces réalisées avec l’artiste Joana Vasconcelos. Quant à Maison Matisse, nouvel éditeur qui peut perpétuer l’héritage du peintre à travers des objets réalisés par des designers contemporains, il accueille dans son showroom du Marais les premières pièces de la très talentueuse Cristina Celestino. A voir aussi, l’exposition de Pierre Gonalons au Musée des Archives nationales. Dans l’Hôtel de Soubise, chef-d’œuvre architectural du XVIIIe siècle en plein Marais, le designer a créé des scénographies spectaculaires dans le Salon et la Chambre du Prince, pièces qu’il a parsemées de ses créations pour le fabricant de tapis Tai Ping, les Emaux de Longwy ou le spécialiste du textile Métaphores (60, rue des Francs-Bourgeois. Jusqu’au 21 septembre).

Installation de Pierre Gonalons au musée des Archives nationales.
Installation de Pierre Gonalons au musée des Archives nationales. DR

> Retrouvez l’intégralité du programme sur le site officiel de la Paris Design Week.

The good concept store La sélection IDEAT