Architecture : Quand Kengo Kuma revisite l’architecture ottomane

Inauguré fin 2019, fermé en raison de la pandémie, l’Odunpazari Modern Museum, en Turquie, a rouvert ses portes l’été dernier. À la monumentalité ostentatoire de nombreux musées contemporains, Kengo Kuma a préféré une approche plus fine qui réinterprète l’architecture locale.

C’est à Eskisehir, située à environ 250 km à l’ouest d’Ankara, que Kengo Kuma a eu l’opportunité de construire pour la première fois en Turquie. La commande est venue d’Erol Tabanca, un riche homme d’affaires qui caressait le rêve de faire édifier un musée pour exposer sa collection d’art moderne et contemporain. Ainsi est né l’Odunpazari Modern Museum (OMM), qui a ouvert ses portes en septembre 2019.

Son dessin non linéaire, épousant le relief, est à la fois un hommage aux formes constructives de la région de Turquie où il est implanté et aux lignes épurées de l’architecture traditionnelle du Japon.
Son dessin non linéaire, épousant le relief, est à la fois un hommage aux formes constructives de la région de Turquie où il est implanté et aux lignes épurées de l’architecture traditionnelle du Japon. NAARO

Pour le concevoir, Kengo Kuma a puisé son inspiration dans le tissu historique du quartier Odunpazari, dont il livre une réinterprétation contemporaine. « La ville d’Eskisehir a une taille humaine et une texture plus douce qu’Istanbul, connue pour ses constructions massives en pierre, comme la basilique Sainte-Sophie. Nous voulions que cette identité se reflète dans le bâtiment », résume l’architecte japonais. Ainsi, quand nombre de musées et de fondations s’affirment par des objets architecturaux monumentaux et imposants, l’OMM joue la carte de la fragmentation et de l’empilement. Ses 3 500 m² sont répartis dans différents volumes encastrés dans la pente et surplombés de terrasses.

Fidèle à son inclination pour les matériaux naturels, Kengo Kuma a misé sur le bois pour réaliser l’enveloppe de cet édifice destiné à exposer des œuvres d’art moderne et contemporain.
Fidèle à son inclination pour les matériaux naturels, Kengo Kuma a misé sur le bois pour réaliser l’enveloppe de cet édifice destiné à exposer des œuvres d’art moderne et contemporain. NAARO

Par sa conception, l’édifice fait corps avec la ville et avec l’espace public : il n’y a ni façade avant ni façade arrière. Côté matériaux, Kengo Kuma a choisi le bois, une des ressources principales de la région, qui enveloppe les différents volumes sous forme de lattes horizontales en pin. L’exposition inaugurale, « The Union », rassemble une centaine d’œuvres d’artistes principalement turcs, issues de la collection d’Erol Tabanca. Mais la pièce maîtresse des lieux est une installation monumentale en bambou de Tanabe Chikuunsai IV spécifiquement réalisée pour l’OMM, qui ne cache pas son ambition de figurer parmi les musées internationaux incontournables.

> OMM – Odunpazari Modern Museum. Sarkiye Mah. Atatürk Bul. No: 37, Odunpazari, Eskisehir, Turquie. Tél. : +90 222 221 27 37. 

L’OMM ambitionne de devenir une référence internationale de l’art contemporain.
L’OMM ambitionne de devenir une référence internationale de l’art contemporain. Murathan Occzbek

The good concept store La sélection IDEAT