Expo : A Limoges, des céramiques belles à croquer

Avis aux aficionados de la céramique et aux fins gourmets ! La Fondation d’entreprise Bernardaud nous invite, dans sa célèbre manufacture située à Limoges, à (re)découvrir le travail de céramistes du monde entier autour d’une thématique gastronomique et ludique.

Depuis sa création, en 2002, la Fondation Bernardaud organise chaque été, à Limoges, une exposition thématique devenue le rendez-vous incontournable des amoureux de la céramique. L’occasion de découvrir la porcelaine et de faire fi des idées reçues. On sous-estime souvent l’immense potentiel offert par ce matériau ancestral qui, cuit à 1 200 °C, laisse une liberté créative infinie. De nombreux artistes ne s’y sont pas trompés et s’en sont emparés. Ils se donnent ainsi rendez-vous chaque année dans la capitale de la porcelaine pour partager leurs savoir-faire. Crise sanitaire oblige, l’édition 2019- 2020, baptisée « Céramiques gourmandes », qui devait se clore le 28 mars, est prolongée jusqu’au 31 octobre.

Baked Alaska, issu de la collection « American Series ». Des « pâtisseries » (en verre et en porcelaine) « délicieusement frivoles, ludiques et colorées », selon leur conceptrice, l’Américaine Shayna Leib.
Baked Alaska, issu de la collection « American Series ». Des « pâtisseries » (en verre et en porcelaine) « délicieusement frivoles, ludiques et colorées », selon leur conceptrice, l’Américaine Shayna Leib. eric-tadsen

Au programme : le rapport à la nourriture et à la gastronomie, questionné par un casting international de quatorze artistes, où les femmes sont très largement représentées. Venus des quatre coins du monde, ces maîtres de la faïence ont été sélectionnés par Hélène Huret, présidente de la fondation, et Olivier Castaing, commissaire de l’exposition. On salive ainsi devant les desserts plus vrais que nature de Shayna Leib et les donuts strictement alignés, mais tout aussi appétissants, de Jae Yong Kim. On s’émerveille à la vue des glaces écrasées hyperréalistes de Charlotte Coquen ou des natures mortes de Marie Rancillac. Quant aux wagashi (petits gâteaux japonais) de Yuko Kuramatsu, on a tout simplement envie de les croquer à pleines dents ! Un authentique festin non dénué d’humour.

Y en aura pas pour tout le monde de Charlotte Coquen.
Y en aura pas pour tout le monde de Charlotte Coquen. charlotte-coquen

Rappelons que la Fondation Bernardaud, qui promeut l’intelligence de la main, n’est pas un musée : « L’esprit qui prévaut diffère radicalement. On peut y toucher les objets, approcher des outils et mettre la main à la pâte. » La visite est aussi l’occasion de découvrir la manufacture de cette entreprise familiale fondée en 1863, véritable symbole de la région.
> « Céramiques gourmandes ». À la Fondation Bernardaud, à Limoges (87), jusqu’au 31 octobre. Tél. : 05 55 10 55 91. Bernardaud.com

Culture d’or, une fantaisie végétale en céramique signée Kaori Kurihara, une Japonaise installée à Paris.
Culture d’or, une fantaisie végétale en céramique signée Kaori Kurihara, une Japonaise installée à Paris. kaori-kurihara
belles fanes 2, de Marie Rancillac.
belles fanes 2, de Marie Rancillac. marie-rancillac

The good concept store La sélection IDEAT